Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Cherche médecin prescripteur sur Nice

Avatar de Natrelle
  • Messages : 6
  • Inscrit : 05 Aout 2018
  Lien vers ce message 05 Aout 2018, 16:25
Bonjour,
J'ai un long parcours de TCA depuis mes 12 ans (j'en ai 30 actuellement). Même si je vais mieux côté anorexie et que je retrouve une alimentation et un poids se rapprochant de la norme,je n'ai jamais réussi à calmer les crises de boulimie vomitives quotidiennes voire pluriquotidiennes! J'ai l'impression d'être une droguée de la nourriture et je sens bien qu'il y a une part physique à cette addiction. Je suis suivie et ai déjà eu de nombreuses hospitalisations qui m'ont fait comprendre beaucoup de choses mais ces crises perdurent tous les jours ! Mon psychiatre veut bien me prescrire du baclofene mais pas plus de 1 ou 2 par jour pour ne pas se "mouiller"... autant dire que ça ne sert à rien. Je ne peux pas me résoudre à faire ces crises toute ma vie si je sais que je n'ai pas tout essé!! Pourriez vous me donner le contact d'un psychiatre sur Nice qui accepterait de m'accompagner dans ma démarche. Merci par avance !!!
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 05 Aout 2018, 18:51
bonjour Natrelle et bienvenue sur le forum. J'ai un profil similaire au tien mais pas le même âge et je suis sous Baclofène depuis le 31 mai. Tu trouveras aide et soutien si tu as envie ou besoin de parler et de consulter des parcours similaires au tien.
Sylvie, l'administratrice du forum est en vacances avec sa fille mais je lui envoie un message pour voir si elle a un prescripteur à Nice qui accepte de suivre les TCA.
A bientôt.
Catherine


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 05 Aout 2018, 19:06
En attendant, si tu veux discuter, je suis à ta disposition sur le fil que tu as ouvert ou en MP comme tu voudras.
J'ai vécu à Nice et j'ai été hospitalisée pour anorexie là-bas avant que cela tourne en boulimie vomitive comme toi.
Ne reste pas seule. J'ai attendu le Baclofène pour enfin pouvoir guérir de cette maladie car c'est la boulimie est une maladie qui se soigne comme toutes les addictions. Le Baclofène traite aussi les vomissements et quand je suis arrivée Sylvie m'a dit que souvent les vomissements s'arrêtaient avant la fin des crises. J'ai douté mais pourtant c'est vrai. Après le principal problème pour les BV est d'accepter de reprendre un certain poids lié à la réhydratation de l'organisme. Je ne te cache pas que j'ai repris 5 kg mais je me sens beaucoup mieux dans ma peau et surtout je ne ressens plus ce vide immense et l'impression d'être "grosse". N'attends pas d'avoir 50 ans pour te soigner. Le Baclofène existe maintenant et il te faut un prescripteur qui connaisse les TCA pour te suivre.


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 05 Aout 2018, 19:36
Bonsoir Natrelle,

Bienvenue ici.
Sylvie va venir vers toi pour t'aider.
En attendant comme l'a dit Catherine, nous sommes là pour toi si tu le souhaite.
Je n'ai pas le profil TCA, je prend du baclofene pour l'alcool, mais peu importe, tu as tout mon soutien dans ta démarche de soin.
Bonne soirée.
Morgane.


Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Avatar de Natrelle
  • Messages : 6
  • Inscrit : 05 Aout 2018
  Lien vers ce message 06 Aout 2018, 13:08
Bonjour, merci pour vos réponses. Ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule... Ça fait tellement longtemps que j'ai fini par penser que je ne pourrai jamais me passer de mes crises. J'aimerais au moins ne pas en faire tous les jours comme une droguée qui attend sa dose. Je suis encore dans l'anorexie et la restriction et je sais que je dois travailler sur ce point également pour ne plus ressentir cette frustration sur les aliments de mes boulimies. Mais je commence à accepter l'idée de reprendre un peu de poids (je suis à 6kg de mon poids "santé" que je faisais avant d'être malade). J'ai du mal à y croire mais j'espère que le baclofene pourra m'aider. Par contre j'ai juste peur de ne pas pouvoir supporter les ES et la fatigue liée au traitement car j'ai un travail très prenant dans lequel je dois être en pleine possession de mes moyens. Comment avez vous vécu cela ? À bientôt en attendant de trouver quelqu'un qui accepte d'essayer.
Message édité 1 fois, dernière édition par Natrelle, 06 Aout 2018, 13:09  
 
Avatar de jm84
  • Age : 64 ans
  • Messages : 515
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 06 Aout 2018, 13:36
Bonjour,

Bienvenue ici!

Cela peut-être un peu long avant que quelqu'un te donne un médecin prescripteur sur Nice. Si cela tarde, tu peux contacter l'ANPAA à Nice 04 93 62 62 10. Leur adresse: 2, rue gioffredo.

Il me semble, de mémoire, que l'un de nous en avait parlé en bien!

En ce qui concerne ta crainte des ES, bienvenue itou! En ce qui me concerne, j'ai commencé le traitement alors que j'étais en charge de dossier hypers pointus sans que cela affecte ni mon traitement, ni mon boulot.

Le secret? Patience, montée progressive, écoute de son corps...et des conseils avisés des baclonautes ici!

Tu as mis, sans doute, des années à "tomber" dans ta maladie, tu ne régleras pas cela en quelques jours...

Perso, j'ai mis 6 mois. Mais bon, pas d'urgence sociale ou médicale, j'ai pu prendre mon temps.

Bonne route à toi


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 160 mg/j. . Adhérez, ce n'est vraiment pas cher, c'est facile à faire...et c'est un acte nécessaire, responsable!
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 06 Aout 2018, 15:33
bonjour Natrelle, j'ai trouvé la trace d'une certaine Annette de Nice qui est venue chercher une adresse de prescripteur à Nice avec un profil similaire au tien et à qui Sylvie a donné une adresse. Elle est revenue sur le forum pour dire qu'elle était guérie. J'ai envoyé un message à Sylvie et elle te répondra quand elle le pourra.
En attendant tu pourrais peut-être démarrer avec ton psy pour avoir une ou 2 boîtes. Tu prends ton ordonnance et s'il marque matin, midi et soir alors on t'expliquera comment cibler et augmenter en attendant un vrai prescripteur qui connaisse le Baclofène. En août, je suppose que beaucoup sont en vacances.
Cela me parait la solution la plus rapide.
Bises
Catherine


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Natrelle
  • Messages : 6
  • Inscrit : 05 Aout 2018
  Lien vers ce message 06 Aout 2018, 16:01
Merci pour ces infos. En fait en ce moment je suis hospitalisée pour quelques jours encore (volontairement pour passer quelques jours sans crises et reprendre une alimentation régulière). Pas d'urgence mais j'ai profité d'avoir 2-3 semaines de libre pour pouvoir le faire...faute de mieux en attendant. Cela ne va pas forcément changer beaucoup les choses mais j'avais besoin de faire quelque chose pour avancer. J'ai parlé du baclofene au psychiatre qui m'en a juste prescrit 2 par jour matin et 16h pour m'aider mais il n'ira pas au delà (je ne crois pas qu'il connaisse bien l'utilisation baclofene...). Il voulait aussi tenter le prozac, je ne suis pas emballée mais je me dis qu'en attendant je n'ai rien à perdre... C'est pour la sortie que j'aimerais essayer d'augmenter le baclofene. Merci Catherine d'avoir demandé à Sylvie et merci pour le numéro de l'ANPAA. Je vais me renseigner. À bientôt
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 06 Aout 2018, 16:26
c'est très bien de pouvoir commencer le baclofène sans crise et avec une alimentation équilibrée car ce sont les meilleurs conditions pour qu'il agisse.
Moi aussi j'avais arrêté les crises avant de commencer le baclo juste grâce à la volonté mais je savais bien que cela ne suffirait pas. Le Prozac est souvent donné aux boulimiques pour arrêter les crises. Tu peux tester pendant quelques jours pour voir. D'ici ta sortie, tu auras l'adresse d'un prescripteur. Pas de soucis et n'hésite pas si tu as envie ou besoin de discuter d'ici là. Apparemment tu as un accès internet ou bien ton téléphone avec toi. As-tu une prise en charge psychologique dans le service pour discuter ?


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 06 Aout 2018, 16:31
pour le Baclofène, il faut cibler le craving c'est-à-dire le moment à partir duquel tu commences à penser de manière obsessionnelle à la nourriture (souvent bien avant l'heure à laquelle la crise commence). Comme tu es en milieu surveillé, tu dois pouvoir commencer à réfléchir sur ton ou tes heures de craving et les circonstances qui te poussent à criser. Peut-être tiens-tu déjà un carnet à ce propos ?


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 06 Aout 2018, 16:43
Bonjour Natrelle,
Très bientôt tu auras le bon contact pour avoir une prescription. Les 20mg prescrits actuellement vont te permettre d'initier le traitement, il suffit juste que dans les jours qui viennent tu trouve quelqu'un qui prenne le relais. Pour ça tu as un bon début donné par JM et Catherine, et puis Sylvie va passer aussi.
Tu as pris de très bonnes décisions récemment pour te prendre en main, tu semble lucide, déterminée.
Comme l'a dit très justement Catherine c'est une bonne occasion pour t'observer toi même et analyser les moments à cibler.


Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Avatar de Natrelle
  • Messages : 6
  • Inscrit : 05 Aout 2018
  Lien vers ce message 07 Aout 2018, 8:57
Vous êtes super réactifs merci, et bravo à vous. Oui j'ai mon téléphone et donc un accès internet. Par contre je n'ai pas vraiment d'accompagnement psy dans la clinique où je suis encore 1 semaine.

Pour ce qui est des crises malheureusement même là bas j'en ai fait quelques unes mais pour moi une journée sans est déjà un exploit. Malgré mes 20mg j'ai l'impression d'être en lutte permanente et mes crises me manquent (elles sont vraiment énormes du genre 1kg de pâtes ou 6-7 baguettes avec du beurre, 20 glaces... plusieurs fois par jour ). J'ai l'impression de penser à ça toute la journée, en particulier à partir de 14h jusqu'au soir. A force de volonté j'ai déjà tellement avancé sur d'autres plans, mais sur ce point je n'y arrive pas.
Quand je travaille c'est en rentrant. J'ai stage le matin et révisions l'après midi (reprise d'études) : je termine vers 13h, je fais mes courses chaque jour avant de rentrer et je crise l'après midi en révisant et le soir (plusieurs heures avec des vomissements au milieu). J'attend toujours avec impatience le moment où je vais rentrer "manger" et je me conditionne à ça. Je n'arrive même pas à ne pas faire de courses avant de rentrer pour ne pas être tentée, j'ai une sorte de tension interne que seule la boulimie parvient à calmer. En fait dès que je suis chez moi je pense à manger en grosse quantité même si je fais un repas. Quand je ne mange pas je bois des boissons light en continu comme s'il me manquait toujours quelque chose pour "apaiser" mon cerveau. Dès que je suis seule je pense à mes crises et c'est cette angoisse du vide que j'ai voulu affronter en me faisant hospitaliser. En ce moment je compense avec la musique.

Donc cibler le craving ça sera plutôt à partir de la fin de matinée je pense et tout au long de l'après midi. J'ai commencé le prozac aujourd'hui en attendant. Désolée pour le roman, c'est juste pour que vous compreniez un peu mieux mon problème. Étiez vous dans ce cas-là ? Merci encore.
Message édité 2 fois, dernière édition par Natrelle, 07 Aout 2018, 9:03  
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 07 Aout 2018, 9:11
Bonjour natrelle.
Pour ma part je ne suis pas du côté tca, je n'ai donc pas l'expérience à partager. Mais c'est normal qu'à 20 mg tu ressente encore tout ça, tout simplement parce que c'est un début mais que c'est insuffisant pour constater un progrès.
Therena va très certainement venir réagir, avec une bien meilleure expérience que moi puisque concernée par le même sujet.


Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 07 Aout 2018, 11:34
bonjour Natrelle,
ton cas n'est pas unique puisque j'étais dans ton cas avec des crises énormes qui remplissaient toutes mes journées et hormis mes cours, c'était ma seule occupation. Quand je faisais mes études, je faisais une seule crise par jour le soir car il n'y avait pas de toilettes donc je mangeais jusqu'à 6 kg de nourriture et je vomissais dans un immense sac poubelle avec un seau que je descendais dans les poubelles tard le soir. Quand j'ai eu mon appartement, je faisais plusieurs crises avec vomissements par peur que mon estomac éclate. Ca a duré de l'âge de 22 ans à 51 ans, même pendant mes grossesses où je me forçais à manger des yaourts au soja la nuit et à les garder avec autant de Gaviscon que de yaourt. J'ai été hospitalisée plusieurs fois en nutrition à Bichat et en psy pour TS. Je n'attendais qu'une chose c'est de sortir pour recommencer et je me trouvais toujours une excuse pour replonger.
On mange des quantités énormes pour combler un vide aussi énorme et une fois l'estomac vide, on recommence pour finir nos stocks.
En fait, je cherchais un homme qui puisse rester avec moi le soir pour que je ne fasse pas de crise car j'arrivais à ne pas en faire quand j'étais en sécurité auprès de quelqu'un. Quand je lui ai avoué la vérité, il m'a largué en me disant que c'était à mes enfants de prendre en charge ma maladie et pas à lui. Ce weekend, j'ai mangé tout ce que j'avais préparé pour les enfants (alors que je n'y touchais pas d'habitude) et j'ai dû les amener au MacDo pour manger. J'ai pleuré toute la nuit et j'ai cherché une nouvelle thérapie sur Internet. Je suis tombée sur le Baclofène et je me suis dit qu'il fallait que je tente et que c'était ma dernière chance. Je me suis inscrite sur le forum et j'ai arrêté mes crises trop dégoûtée par le fait d'avoir mangé tout ce qui était destiné à mes enfants. J'ai arrêté mes crises le 19/05 en attendant un rendez-vous le 31/05. JE ne tenais que par la volonté et j'avais besoin d'une aide médicamenteuse. Quand j'ai eu mon ordonnance j'avais l'impression d'avoir gagné au loto. Etant bipolaire et ayant la maladie de Ménière (vertiges liés à un problème d'oreille interne), je devais monter très doucement. Mais je suis montée trop vite donc bascule en phase maniaque et insomnies ++. J'ai dû redescendre pour pouvoir mieux monter et je suis restée indifférente pendant 15 jours du 14/07 au 31/07 à 50 mg. Par contre, j'avais beaucoup de vertiges liés à la maladie de M2nière et ça a été très dur. Et puis un jour plus de vertiges et 1ère crise le lendemain (la première depuis le 19/05) alors que je pensais avoir gagné et maintenant je remonte tranquillement. Tout va bien de nouveau. Pas de craving, pas d'envie.
Le Baclofène fonctionne. Il faut cibler pour que ça marche : faire sa prise principale 1h avant son craving pour que la dose maximale du Baclo soit dans le sang à cette heure. Le protocole est le même pour les alcoolodépendants et les boulimiques. Le souci avec moi c'étaient les vertiges et donc impossible pour moi de cibler (je ne supportais pas plus de 10 mg tous les 3 heures). JE suis donc passée en imprégnation à 50 mg/jour. J'ai la chance de répondre à base dose et maintenant le supporte 20 mg par prise, le temps que le corps s'habitue sans doute.
Alors je ne te dis pas que ce sera facile mais le Baclo marche mieux quand on ne consomme pas (pour l'alcool) ou quand on mange régulièrement pour les TCA. Quand tu es en manque de nourriture ton organisme réclame son dû donc il faut jongler avec des prises alimentaires suffisantes et monter le Baclo peu à peu. A 20 mg c'est normal que tu n'aies pas d'effet.
Après le problème sera de remplir le vide laissé par la nourriture et te reconstruire. Apparemment tu as pas mal travaillé sur toi. Cela t'aidera. Moi j'ai refait une crise parce que j'ai craqué à mon boulot donc j'étais en arrêt maladie puis en vacances depuis le 13/06 et je m'ennuyais. JE reprends mon boulot le 16/08 et je sais que ça m'aidera. J'adore mon job et j'ai besoin de m'épanouir professionnellement pour me sentir bien. Ce vide immense que j'avais en moi, je ne le ressens plus. De même la dysmorphophobie qui me faisait me sentir énorme "une grosse truie" (je parlais comme ça à mon arrivée sur le forum). Mais tout le monde m'a aidée et je ne ressens plus ce sentiment. Je ressens une plénitude et c'est ça l'indifférence. Elle est partie un moment et elle est revenue. L'important est de ne pas rester seule et de parler. J'ai tout raconté sur mon fil, mes sensations, mes sentiments, tout ce qui remontait de mon passé. J'ai fait ma propre psychothérapie avec l'aide des autres baclonautes et ça marche, crois-moi. On apprend à remplir ce vide immense que l'on remplissait par la nourriture.
Je vais renvoyer un MP à sylvie pour avoir un nom pour toi. Et je t'aiderai et tout le monde t'aidera ici. Sylvie m'a aidée pour la répartition et pour mes problèmes de boulot. Julie, ma compagne de route sur le forum viendra te saluer (c'est une fée, ma fée et celle de tout le forum). Morgane aussi dont j'ai fait la connaissance il y a peu. Il y a tant de belles personnes ici et elles seront là pour toi.
Bon je reviens vers toi dès que j'ai des nouvelles de Sylvie.
Tu n'es plus seule.
Bises.
Catherine


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 07 Aout 2018, 12:33
Catherine,je savais que tu aurais plein de choses à dire.
Et oui on sera là pour t'accompagner, aucun doute là dessus.


Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Avatar de Natrelle
  • Messages : 6
  • Inscrit : 05 Aout 2018
  Lien vers ce message 07 Aout 2018, 12:39
Bonjour,

J'ai eu quelques contacts de médecins à tenter (merci Catherine et merci Sylvie !). Vos témoignages sont encourageants et je me sens moins extraterrestre... Je désespère, même en clinique je n'ai qu'une envie c'est de retrouver mes crises. C'est fatiguant cette lutte permanente ! Je vous tiens au courant d'ici quelques jours/semaines le temps que je sorte et que j'ai un rdv. À bientôt. Merci beaucoup !!

PS: si quelqu'un est sur Nice il peut m'envoyer un mp pour se rencontrer et partager nos expériences, ça me ferait plaisir.
Message édité 1 fois, dernière édition par Natrelle, 07 Aout 2018, 12:40  
 
Avatar de julieM
  • Age : 34 ans
  • Messages : 524
  • Inscrit : 23 Avril 2018
  Lien vers ce message 07 Aout 2018, 15:46
Bonjour Natrelle !
Je te souhaite la bienvenue sur ce forum et je m'excuse pour mon manque de réactivité je n'avais pas pris connaissance de ta venue (Merci Catherine !).

Je me présente en quelques mots : TCA depuis de nombreuses années (hyperphagie), obésité, opérée d'une sleeve en 2016, perte de 45kg puis obsession pour mon poids, controle/perte de contrôle (crises), culpabilité, pensées non stop à la nourriture... bref je ne t'apprends rien... j'ai tout essayé pour m'en sortir (diet, naturopathe, psy, hypnose, acupuncture, chrome...) jusqu'à avoir pris connaissance de l'existence du baclofene.
Je suis sous baclo depuis le 28 mars 2018, j'ai atteints l'indifférence le 31 mai à 140mg... j'ai eu de grosses somnolences (notamment en voiture), j'ai modifié ma répartition... les crises sont revenues... Je suis actuellement à 190mg et je croise les doigts mais depuis 2 jours c'est pas trop mal...

Au début du traitement je me sentais perdue... tellement d'espoir mis dans ce traitement de la dernière chance... puis tu verras, petit à petit tu prendras confiance... Sylvie te guidera et tu devras apprendre à t'écouter... pour t'approprier le traitement et mettre toutes les chances de ton côtés ! Oui la priorité cibler le craving, l'heure de tes 1eres pensées et mettre une prise de baclo 1h avant cette horaire. Puis tous les 3 jours (voir plus en fonction de tes ressentis...) tu augmente de 10mg (ou moins mais pas plus!) Sur cette prise puis tu fais une autre prise 2h avant ect)... Je n sais pas si je suis très claire !! Il faut mieux cibler le 1er craving car parfois les crises en soirée sont les rebond du craving de l'après midi (ce fut mon cas...) donc il vaut mieux prendre le baclo plus tôt que trop tard !
Pour le EI laissent venir... ne te stresse pas en avance, tout dépend des personnes, ils sont très différents... et dis toi qu'il y a des moyens de les contrer !!
Un conseil aie la force de vaincre, la positive attitude ! Le chemin peut être long et difficile mais lorsque l'indifférence arrive elle vaut tout l'or du monde !!! Ça vaut le coup mais il faut s'en donner les moyens !! Je vois que ta démarche est positive, que tu te prends en main... tu es bien partie !!

Je te souhaite une belle bacloroute !! Tu n'es pas seule, nous t'accompagnons sur ton chemin ! N'hésite pas à venir partager tes victoires mais aussi tes doutes et tes baisses de moral...
Ton fil est aussi ta feuille de route ! En parralele je te conseille de tout noter dans un carnet : heure des 1eres pensées, heures des crises, intensité, vomissements ou Pas, ES, Dosage, repartition... cela te permettra de mieux cibler mais aussi de mesurer l'évolution... moi j'ai toujours eu des crises quotidiennes jusqu'à l'indifférence mais l'intensité était moindre en m'y approchant...

Je te souhaite d'y parvenir... nous le méritons!!
À bientôt
Julie
Message édité 1 fois, dernière édition par julieM, 07 Aout 2018, 15:47  

Début du traitement le 28/03/18
Indifférence le 31/05/18 dose seuil 140mg
retour du craving le 10/07/18 après changement de répartition à cause des somnolences...
Montée jusqu'à 240mg sans succès... descente pour retrouver l'indifférence... Actuellement 140mg : 30mg à 10h, 50mg à 12h et 60mg à 14h
Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau et non pour se battre contre l'ancien
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 21 Aout 2018, 6:59
Bonjour natrelle,
Tu dois être sortie de l'hôpital.
As tu pu rencontrer un médecin prescripteur depuis ?
Bonne journée.

Morgane.


Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Avatar de Natrelle
  • Messages : 6
  • Inscrit : 05 Aout 2018
  Lien vers ce message 25 Aout 2018, 17:20
Bonjour,
Oui je suis sortie de l'hôpital. Ça m'a un peu aidé sur le côté équilibre alimentaire mais les boulimies restent quotidiennes. J'ai un rdv le 18 septembre en addictologie, j'espère que le psychiatre acceptera de me prescrire le baclofene. J'attend ce rdv car j'aimerais bien que le médecin connaisse bien le traitement pour m'accompagner au mieux dans la montée, la répartition des doses...,et je me dis qu'en addicto ils doivent avoir l'habitude. Sinon j'ai eu le nom de quelques médecins à tenter vers Nice qui peut être accepteraient. Je verrai en fonction du rdv.

J'en ai reparlé avec mon psychiatre qui est toujours aussi catégorique car il a peur des hautes doses de baclofene...mais ne voit pas d'inconvénients à ce qu'un autre médecin me le prescrive !Je vous tiens au courant. Bisous à tous 😘
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 25 Aout 2018, 20:43
Bonsoir natrelle, malheureusement les addictologues ne sont pas spécialisés dans le baclofene et ne montent jamais au delà de 80 mg. Je te conseille plutôt de prendre contact avec les 2 médecins conseillés par Sylvie. Tu peux lui faire une confiance absolue.
Bises
Catherine


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 60 ans
  • Messages : 10033
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 26 Aout 2018, 9:49
Bonjour Natrelle,

Comme de fait, il y a peu d'addictologues au fait avec le baclofène. Non pas par ignorance, mais par mauvaise volonté.

En attendant la première pilule, je te conseille la lecture de Comment prendre le baclofène. Et dedans, tu trouveras cette vidéo :



À plus,
Pascal


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 08 Septembre 2018, 8:37
Bonjour natrelle,
Comment vas-tu ?
Tu patiente bien en attendant ton rendez vous le 18 ?


Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene