Lien vers ce message 06 Septembre 2018, 13:09
Bonjour,

Je commence à avoir recueilli quelques informations sur des lieux de soin (en résidentiel, c' est ce que je recherche - pas en Hôpital de jour) dans ma région.

Mais je constate que les médecins, psychiatres et psychologues que je consulte en exercice de ville, certains depuis longtemps, ne connaissent que "vaguement" les structures, sans avoir de lien thérapeutique et en ignorant quels soins sont dispensés, et comment, "sur le terrain . . ."

C' est étonnant. C' est comme ça.

Même chose avec les CSAPA. Tout est flou, tout est administratif.

Il y a seulement un service hospitalier public (CH Lyon nord, "ex-Hôpital de la Croix-Rousse") qui est "relativement bien connu", mais pas dans le détail des protocoles; et de plus je m' y suis présentée plusieurs fois, par différentes entrées (Groupe ELSA-addictologie, et médecin psychiatre EMDR), et je suis toujours repartie "avec les boules".

J' ai expérimenté durant quatre mois le grand Hôpital du Vinatier. Je ne l' exclue pas, et d' ailleurs je verrai à la fin du mois le psychiatre qui m' y avait suivie en 2015; c' était après une TS; il est maintenant installé en libéral; je sais qu 'il a de l' expérience et qu' il aura des informations "consistantes" à me donner.

Les sites internet des établissements, je ne m' y fie pas du tout. C' est comme pour les promoteurs immobiliers, c' est bien dit, bien photographié, bien filmé, et généralement imprécis et pas à jour. J' ai également suffisamment travaillé dans la publicité, et aussi dans le secteur médical, pour "savoir" comment ça se passe; pour connaître la différence entre ce qui est dit, et ce qui est fait.

Quelqu' un parmi vous a-t' il déjà séjourné dans un établissement à Lyon ou dans les environs ?

Clinique Lumière ("réseau" Clinéa) à Meyzieu ?
Clinique des Portes du Sud (Mutualiste) 'ex-"La roseraie" à Vénissieux ?
Clinique "La villa des Roses" dans le 5ème ?
Hôpital St-Luc St-Joseph ?
Autre ?

Je ne recherche pas un soin strictement "addicto alcool-tabac" mais une prise en compte TAG + alcool. Et pour l' alcool, sevrage avec baclo.

Merci beaucoup si vous pouvez me faire des retours d' expérience.

Bien à vous, et courage, à toutes et tous,
Marie-Pierre.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.