Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Une petite nouvelle !

Avatar de Marybelle
  • Age : 35 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 15 Décembre 2018
  Lien vers ce message 12 Janvier 2019, 9:04
Bonjour à tous,

Voila, je suis nouvelle sur le forum, même si je le parcours depuis des mois. J’admire l’intensité et la passion avec laquelle vous vous soutenez !

Je suis une femme de 34 ans et je suis alcoolique. Il y a trois mois, j’ai enfin eu le courage de passer le pas et de demander de l’aide. J’ai contacté le CAP de ma ville qui m’a reçue avec beaucoup de bienveillance. Je suis suivie par une infirmière, une medecin addictologue ainsi qu’une psychologue.

La médecin m’a prescrit du Baclofene à ma plus grande joie - enfin j’allais pouvoir connaitre l’indifference! Enfin j’allais pouvoir avoir une vie sans ces horribles pulsions et envies irrépressibles de boire! Enfin j’allais pouvoir guerir et retrouver ma liberté..

J’ai suivi le protocol prescrit par la médecin, augmenté de 10mg tous les 3 jours (effets secondaires très legers, quelle chance !), essayé au maximum de cibler les prises en fonction du craving et des pensées etc... Je dois dire que je pense vraiment commencer à ressentir les effets, les cravings sont moins violents, la consommation a l’air de diminuer, je suis heureuse et prends chaque victoire avec bonheur, mais voila. j’atteins la dose des 80mg et ma medecin de veut pas m’en prescrire plus, me disant que “les études montrent que les hautes doses ne marchent pas”... mon monde s’ecroule... Pour avoir parcouru vos fils, vos histoires, vos partages, je sais qu’elle a tord. Elle est soit ignorante soit de mauvaise foi.. En tous les cas, me voila avec cette horrible impression de me retrouver “seule” devant mon problème à nouveau.

J’ai deja envoyé un MP à Karine qui m’a très vite repondu, avec des conseils très judicieux ainsi qu’un contact de medecin pas loin de chez moi. je vais essayer !

J’ai tellement envie de guérir...

Merci d’avance de m’avoir lue!

Mary


40mg à 12h, 40mg à 14h, 50mg à 16h et 50mg à 18h
 
Avatar de Nestle
  • Age : 45 ans
  • Messages : 236
  • Inscrit : 09 Juin 2017
  Lien vers ce message 12 Janvier 2019, 9:30
Bonjour Mary ,
Tu à vraiment tout pour y arriver ,à te lire l envie ,le désir,sont les deux premières chose qui font beaucoup pour la guérisons .en plus tu va trouver le bon mg géniale .

Bienvenu sur ta blacloroute :fsb2_wink:


Après plusieurs bataille j ai gagné la guerre
 
Avatar de jm84
  • Age : 65 ans
  • Messages : 605
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 12 Janvier 2019, 9:49
Hello Mary,

Bienvenue ici, je veux dire sur ton fil car tu sembles bien connaître le forum!

Les médecins "addictologues" qui prescrivent spontanément du baclofène et qui s'arrêtent à 80 mg me laissent au mieux rêveur, au pire écœuré par tant de stupidité.

Mais bon, tu sais que ce médicament marche, tu es ici, tu as fait l'essentiel

Tu consomme beaucoup d'alcool? Tu bosses?

A bientôt

Jean-Marie


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 160 mg/j. . Adhérez, ce n'est vraiment pas cher, c'est facile à faire...et c'est un acte nécessaire, responsable!
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34491
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 12 Janvier 2019, 11:17
Bonjour

Ton médecin n'a pas tout compris et manque vraiment de courage ...
Bien sur que les hautes doses marchent et bacloville le montre

Concernant le nouveau médecin, je ne sais pas à quelle dose il prescrira
Je te conseille donc de garder ton addicto et de te débrouiller avec 2 ordonnances/ 2 pharmacies
Ca marche à condition de ne pas avoir de dossier pharmaceutique ouvert

Pour tes prises, tu pourrais tenter 10mg à 14h 20mg à 16h et 50mg à 18h ou 30mg à 16h et 50mg à 18h
Tu as peu d'EI et la dose est faible, ça devrait être mieux


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Théo (Théorbe)
  • Messages : 4367
  • Inscrit : 25 Décembre 2016
  Lien vers ce message 12 Janvier 2019, 21:57

Les médecins "addictologues" qui prescrivent spontanément du baclofène et qui s'arrêtent à 80 mg me laissent au mieux rêveur, au pire écœuré par tant de stupidité.

Mais bon, tu sais que ce médicament marche, tu es ici, tu as fait l'essentiel


Le sens de la formule de JM :)

Oui, deux pharmacies, deux ordo et fermeture du DMP.

On peut te conseiller pour le fermer définitivement pour 3 ans.
Sinon, tu vas dans une pharma et tu demandes sa fermeture, ça prend 1 minute.

Ca va le faire, surtout si tu es réceptive :)


Adhésion et don faits.

“Qui cherche la vérité de l’homme doit s’emparer de sa douleur”.
 
Avatar de Marybelle
  • Age : 35 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 15 Décembre 2018
  Lien vers ce message 13 Janvier 2019, 9:44
Bonjour et merci pour tous vos messages d’accueil et vos conseils !

Ah ça l’envie de m’en sortir, elle est la oui...
Et pourtant, pendant (trop) longtemps la honte m’a empêchée de demander de l’aide.

J’ai la chance de travailler, je suis mariée à un homme qui me soutient dans ma démarche et j’ai deux magnifiques enfants en bas age. Alors la question est pourquoi/ comment suis-je “tombée dans l’alcool”?? Tout d’abord, j’y ai été exposée très tôt. Mon père étant alcoolique, l’alcool faisait parti du quotidien chez nous et enfant, j’ai bu de l’alcool régulièrement. Puis adolescente en pension, je me souviens des sorties alcoolisées presque tous les weekends. En études supérieures, cela a continué, avec une consommation toujours plus fréquente et accrue. J’ai ensuite débuté ma carrière en Angleterre et forcement je me suis bien intégrée à leur fameuse “culture pub” et même pratiqué le “binge drinking”.
Et puis sournoisement, l’alcool s’est installé chez moi au quotidien, le soir. L’alcool anxiolytique, l’alcool remède à mon stress, l’alcool qui m’aide à gérer mes emotions et finalement un alcool dont je ne peux plus me passer, même si j’essaye. Je bois facilement une bouteille de vin et 4-5 bière tous les soirs. Les seules fois ou j’ai trouvé la force de l’abstinence étaient pour mes 2 grossesses.
Devant mon incapacité à arrêter de boire et la force de ces pulsions, il m’a paru evident que je devais réagir si je ne voulais pas infliger à mes enfants la souffrance d’avoir un parent alcoolique. Et me voila :-)

Pour mon problème de limitation de baclofene, je vois deux solutions possibles -
1/ je contacte l’autre médecin et comme Sylvie le dit je fais 2 ordonnances/ 2 pharmacies (en prenant soin d’effacer mon DMP (me croirez-vous, je ne connaissais même pas l’existence d’un tel dossier jusqu’à hier!! Merci!)
Et si ça ne marche pas, il me reste
2/ mon mari “joue le jeu”, et se fait prescrire du baclofene. Quand il m’a proposé cela, j’ai cru à une blague mais en fait c’est pas bête du tout...

Merci Sylvie pour le dosage, je vais essayer cela.

Mary


40mg à 12h, 40mg à 14h, 50mg à 16h et 50mg à 18h
 
Avatar de Nestle
  • Age : 45 ans
  • Messages : 236
  • Inscrit : 09 Juin 2017
  Lien vers ce message 13 Janvier 2019, 10:45
Bonjour Mary ,
Tu devrais essayer les deux ordonnance en premier car si ton mari t aide tout sont système de soins futur tournera autour du baclo ( tels et tels médoc ne lui seront plus prescrits )donc pas top .
Pour la honte ont c est très bien ce que tu ressent mais un fois tout mis en place tu en rigolera .

À bientôt


Après plusieurs bataille j ai gagné la guerre
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34491
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 13 Janvier 2019, 11:04
Attention, je parle du DP (dossier pharmaceutique), pas du DMP (dossier médical partagé)

http://www.ordre.pharmacien.fr...-de-vos-donnees


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Marybelle
  • Age : 35 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 15 Décembre 2018
  Lien vers ce message 13 Janvier 2019, 19:43
Bonjour Nestlé - pour la honte, j’ai hâte d’en arriver là !
Et pour mon mari, ah oui en effet, je n’y avais pas pensé... mais mon premier recours sera les 2 ordonnances.

Sylvie, ah oui, le MP... Je ne me souviens pas d’avoir donné mon accord pour en ouvrir un, mais dans le doute je vais me rendre dans une pharmacie et verifier et si besoin, demander de le fermer.


40mg à 12h, 40mg à 14h, 50mg à 16h et 50mg à 18h
 
Avatar de Nestle
  • Age : 45 ans
  • Messages : 236
  • Inscrit : 09 Juin 2017
  Lien vers ce message 13 Janvier 2019, 19:52
Re coucou marry
Je trouve que tu t en sort déjà bien de la honte vue que tu viens posté régulièrement sur ton fils :fsb2_wink: ,tu vois c est bien mieux ont peut tous s aidé les un les autres ici sans crainte sans préjugé ect ect .
Du coup ta pris un rdv avec ton mg ? T en est au niveau heure de prise ?


Après plusieurs bataille j ai gagné la guerre
 
Avatar de Marybelle
  • Age : 35 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 15 Décembre 2018
  Lien vers ce message 19 Janvier 2019, 14:48
Bonjour les amis,

Je n’ai pas posté de la semaine, mais je ne lâche rien. Malheureusement le docteur que j’ai contacté ne prend plus de nouveaux patients (retraite imminente) mais je suis optimiste quant à la base de donnée de Sylvie et Karine, je vais continuer ma chasse au prescripteurs....

Entre temps, j’ai supplié mon addicto d’augmenter la dose (avec toute la documentation possible et inimaginable à l’appui) et elle a accepté de me prescrire 2x comprimés hors AMM, et ce sera sa limite. Je suis donc à 100mg (20mg à 13h, 30mg à 15h et 50 à 17h). J’avoue que ça cogne un peu, au niveau des EI, mais toujours pas d’indifference pour moi.

Mes consommations baissent avec même des jours sans alcolisation - j’ai lu plusieurs fois sur le forum que ne pas boire d’alcool “aide” le mèdicament à agir, alors j’essaye vraiment de mettre toutes mes chances de mon côté, même si cela passe par se faire violence. C’est d’ailleurs ce gros effort qui me fait dire que l’indifference n’est pas là...

Je n’ai toujours pas fait la démarche de demander la suppression de mon DP, mais c’est sur ma liste !

Sinon, je voulais dire, ce forum est genialissime et m’est d’une grande aide... Plus que je ne puisse l’expimer...

A bientôt !

Mary


40mg à 12h, 40mg à 14h, 50mg à 16h et 50mg à 18h
 
Avatar de Nestle
  • Age : 45 ans
  • Messages : 236
  • Inscrit : 09 Juin 2017
  Lien vers ce message 19 Janvier 2019, 16:27
Hé hé hé coucou Mary
Géniale super extra belle nouvel que tu nous donne là ,félicitation de t accrocher mais histoire de relâcher la tension que tu t inflige sache que le baclo te permet de boire un petit coup genre petit verre de vin le dimanche comme une personne dite saine.

Dommage pour ton médecin accroche toi tu vas finir par en trouvé un autre

À bientôt


Après plusieurs bataille j ai gagné la guerre
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34491
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 19 Janvier 2019, 19:22
Bonjour

100mg/j, elle ne se mouille pas trop ton addicto
As tu d'autres adresses en vue ?

Si ce n'est pas le cas, envoie moi un message privé avec ta localisation


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Marybelle
  • Age : 35 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 15 Décembre 2018
  Lien vers ce message 21 Janvier 2019, 14:43
Bonjour,

Nestle, merci pour tes encouragements. Plus j’avance et plus je trouve la question de l’abstinence interessante et tellement déstabilisante. On nous a tellement fait un lavage de cerveau en prônant l’abstinence comme seul et unique voie de secours, pour nous les malades de l’alcool. On nous a tellement rabâché qu’un malade alcoolique ne pourrait plus jamais être sain... Alors forcément un médicament comme le Baclofène qui bouscule toutes ces vieilles croyances, dérange la sphère bien pensante...

Pour ma part, mais c’est très personnel, l’alcool m’a tellement fait de mal, à moi mais aussi à de nombreuses personnes autour de moi, que j’aimerais le rayer de ma vie, complètement (j’en suis encore très loin). Encore une fois, c’est très personnel et je suis super heureuse de lire vos témoignages qui disent que vous pouvez savourez un verre ou deux, de temps en temps, c’est miraculeux...

Merci Sylvie - je t’ai transféré mon dernier message envoyé à Karine en MP. Tout à fait d’accord avec toi - mon addicto ne se mouille pas. C’est tellement frustrant. Elle me donne l’impression qu’elle n’a pas envie de me rendre la tâche plus facile... Je lui démontre par A+B que plus j’augmente les doses, plus le craving diminue, elle est ravie mais elle pense que ma volonté doit faire le reste... C’est rageant, mais je préfère garder mon énergie pour ma guérison.

A bientôt !

Mary


40mg à 12h, 40mg à 14h, 50mg à 16h et 50mg à 18h
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34491
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 22 Janvier 2019, 1:05
Elle est toujours dans le schéma abstinence volonté
A croire qu'elle n'a pas vraiment compris que c'est une maladie


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de jm84
  • Age : 65 ans
  • Messages : 605
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 22 Janvier 2019, 9:09
Elle est toujours dans le schéma abstinence volonté
A croire qu'elle n'a pas vraiment compris que c'est une maladie


J'aime bien cette définition Sylvie!


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 160 mg/j. . Adhérez, ce n'est vraiment pas cher, c'est facile à faire...et c'est un acte nécessaire, responsable!
 
Avatar de neness02
  • Age : 48 ans
  • Messages : 438
  • Inscrit : 06 Décembre 2017
  Lien vers ce message 22 Janvier 2019, 22:28
bonjour mary :fsb2_mad: bienvenue au club...

je te souhaites de réussir dans ta démarche,
ca marche bien le baclo, il y a juste les ei,
mais comparé a la picole, ca vaut le coup d'y passer...

j'ai juste une question a poser a sylvie (que j'embrasse) et a jm (lui non) lol!

a partir de quand on est malade ?
quand on tombe a croc je suppose...

je connais du monde qui picole, et qui aiment ca, mais ne sont jamais tombés dans le piege comme moi...
pourtant se mettaient des charges comme, et avec moi...

est ce que certaines personnes sont prédestinées au vu d'un "héritage" familial ?
une sorte de carte mémoire génétique

courage a vous tous dans votre ttt pour une vie meilleur (sans chaines)

des bisous

moi :fsb2_cool:


monté a 280 mg. actuellement en descente a 100 mg/j pris a 7h30, 10h30, 14h00, 17h00 je gobe: 30 20 20 30 mg...et 0,25 mg de xanax au coucher + 1 prozac 20 mg depuis le 10/05/19
cigarette électronique depuis le 12/05/18
j'ai trouvé le GRAAL !!! UN GRAND MERCI O.A, sylvie,et ce forum...
adhésion faite.
 
Avatar de jm84
  • Age : 65 ans
  • Messages : 605
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 23 Janvier 2019, 9:12
Hello Mary! J'espère que tu trouveras un médecin intelligent..

Salut Neness,

Il y a, à mon sens, 2 réponses à ta question sur le moment où l'on tombe malade. Il y a la réponse médicale, un peu officielle, souvent donnée par une quantité de verre maximum par jour (données épidémiologiques de 3 verres par jour pour les femmes et 4 verres par jour pour les hommes)

Il y a la réponse psychologique qui consiste à dire que l'on peut être malade alcoolique dès lors que l'on ne contrôle plus sa consommation d'alcool et/ou que l'absence d'alcool provoque une modification du comportement...

Bon, le sujet est tellement vaste, et sujet à discussion, y compris ce que je viens d'écrire tu verras!, que tu trouveras pratiquement autant de témoignages différents qu'il y a de malades alcooliques...

Il y a un fil de témoignage ici sauvons le baclofen, sauvons-nous qui peut t'éclairer un peu.


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 160 mg/j. . Adhérez, ce n'est vraiment pas cher, c'est facile à faire...et c'est un acte nécessaire, responsable!
 
Avatar de Marybelle
  • Age : 35 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 15 Décembre 2018
  Lien vers ce message 27 Février 2019, 20:49
Bonjour à tous !

Je reviens vers vous avec des nouvelles !

Le docteur conseillé par Sylvie m’a reçue et a accepté de m’aider. Il me prescrit d’abord 80mg mais acceptera sans doute de monter si besoin. En tous cas, les 80mg de ce Docteur combinés avec les 80mg de l’autre addicto, j’ai maintenant 160mg en tout.
Je suis montée à 140mg depuis 2 jours et j’ai l’impression que je tiens vraiment le bon bout. J’ai encore des envies de consommer, mais pas tous les jours et elles ne sont plus incontrôlables (comme avant). Et quand il y a consommation, je ne bois pas plus de 3 bière, parfois moins.

JM, merci pour ton mot sur la definition de l’alcoolisme - celle purement quantitative de l’OMS et la fameuse perte de contrôle de la consommation (qui me parle beaucoup plus)... Mais ce que je me demande, c’est - quelle est la différence entre celui qui va perdre le contrôle et celui qui le perdra jamais? Est-ce génétique? Est-ce environnemental? Je veux dire... J’ai des amis qui buvaient plus que moi et plus souvent que moi pendant nos années étudiantes et qui sont pourtant sortis indemnes et ne sont pas “tombés dans l’alcool” comme moi.

J’ai une autre question - j’ai comme l’impression que le craving est plus fort certains jours de la semaine - le vendredi soir et le samedi soir. Et si je réfléchis bien, ce sont ces jours là que mes consommations ont commencé il y a maintenant 20 ans (j’etais une ado), et c’est comme si c’etait ancré dans mon cerveau maintenant. Voyez vous de quoi je parle? Est-il possible d’être indifférent la semaine et pas le week-end? Ou bien... je n’ai tout simplement pas atteint ma dose seuil et je dois juste continuer à augmenter ?

Merci de m’avoir lue 😀

Mary


40mg à 12h, 40mg à 14h, 50mg à 16h et 50mg à 18h
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34491
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 27 Février 2019, 22:15
Perso, je pense qu'il y a une forte composante génétique
Moi aussi, je buvais comme les autres, sauf qu'ils se sont arrêtés vers 25-30 ans contrairement à moi
Je me suis retrouvée enchainée à l'alcool comme mon grand père qui était alcoolique
J'ai d'ailleurs l'impression d'avoir été dépendante quasiment au premier verre ...

Le craving plus fort le WE, c'est peut être simplement que tu arrives à contrôler la semaine à cause du boulot
De toute façon, il faut que tu augmentes
L'indifférence, c'est plus du tout de craving et pouvoir boire de façon conviviale sans aucun effort de contrôle


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Marybelle
  • Age : 35 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 15 Décembre 2018
  Lien vers ce message 11 Mai 2019, 19:03
Bonjour à tous !

Je reviens vers vous plus heureuse que jamais, : j’ai atteint l’indifference à 180mg !!! Je suis complètement libérée des pulsions, pensées etc...
Comme la plupart des témoignages que j’ai pu lire, quand l’indifference arrive, et bien... elle arrive, voila... Pas de celebration, pas d’explosion de joie, on ne fait pas peter le champagne (😉), non... On l’accueille avec humilité respect, et sérénité. C’est un sentiment un peu étrange. Pendant un moment, j’évitais presque les lieux et situations avec de l’alcool, de peur que mes pulsions reprennent, mais maintenant je peux voir de la bière dans mon frigo, du vin à table ou sortir avec des gens alcoolisés, ça ne me fait rien.

Je me suis autorisée une verre de vin, occasionnellement, ici et là, juste pour le plaisir et l’experience que cela fait d’être saine. De ne pas boire le premier verre le plus vite possible, et de se ruer ensuite sur toutes les boissons alcoolisées jusqu’au black out... De se réveiller en pleine forme, sans remord mais surtout sans pulsion ni pensée...

Je trouve qu’être saine c’est vraiment genial ! Mais je sais aussi que je prix à payer pour rester saine c’est de rester sous Baclofène et je n’en ai vraiment pas envie.

Je préfère vivre une vie sans alcool et sans baclofène. Je sais que c’est possible, à condition de ne plus avoir ces pulsions. Alors je me demandais...

1/ Si je descends le Baclo petit à petit sans plus jamais consommer d’alcool, y a-t-il un risque que les pulsions reviennent ?

2/ le protocol pour augmenter la dose de Baclo est très bien expliqué dans les document, mais je trouve presque rien sur le protocol de descente - est-ce le même, mais inversement? 10mg de mois tous les 3 jours?

Merci d’avance !

Mary


40mg à 12h, 40mg à 14h, 50mg à 16h et 50mg à 18h
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 886
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 11 Mai 2019, 20:29
Bonsoir, il est conseillé de garder sa dose seuil entre 1 et 6 mois selon la présence d'EI ou non puis de descendre de 10 tous les mois.

Si tu descends trop vite, les pulsions risquent de revenir et tu seras obligée d'augmenter pour retrouver ton indifférence.

Il n'y a pas de miracle, tu es indifférente parce que tu prends 180 mg de baclofene.
Ne descend pas trop vite, tu risques d'avoir des EI et de perdre ton indifférence.

Certains ont baissé trop vite et ont dû remonter beaucoup plus haut pour la retrouver.

Être libérée de ses pulsions n'a pas de prix. Tu peux boire un verre par plaisir sans réamorcer le craving.

Bises


Indifférence pendant 3 mois du 7 février au 7 mai
Perte d'indifférence liée à mon désir de maigrir et à la restriction cognitive (Dérapages le soir après 23h)
14h : 30 mg, 16h30 : 20 mg, 18h30 : 20 mg
Retour de l'indifférence le 12 juin
 
Avatar de kobouser
  • Age : 39 ans
  • Messages : 162
  • Inscrit : 01 Mai 2018
  Lien vers ce message 11 Mai 2019, 20:59
Salut Marybelle,

J'étais complètement passé à côté de ton topic...
Content de lire qu'une personne de plus est libérée de cette addiction grâce à ce médicament magique :)

Ta première question me taraude depuis que j'ai atteint l'indifférence :) j'espère que non.
Le premier des deux qui arrive à zéro baclofène tient l'autre au courant?

Pour la seconde, j'avais lu plusieurs topics d'anciens qui parlaient des paliers de descente mais je serais bien incapable de les retrouver.
J'ai gardé en tête que l'idée générale était d'y aller très doucement et de stabiliser à une dose un certain temps avant d'envisager une autre descente.
(Les verres résiduels semblent aussi être responsables de plusieurs rechutes mais tu n'es pas concernée)

À+


#BaclofèneILoveIt
04/05/2018 début du traitement à 15mg
18/06/2018 dernière montée à 120mg / arrêt consommation d'alcool
20/01/2019 première descente à 110mg en prise unique le soir
20/04/2019 100mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34491
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 12 Mai 2019, 0:31


Je préfère vivre une vie sans alcool et sans baclofène. Je sais que c’est possible, à condition de ne plus avoir ces pulsions. Alors je me demandais...

1/ Si je descends le Baclo petit à petit sans plus jamais consommer d’alcool, y a-t-il un risque que les pulsions reviennent ?


Bravo pour ton indifférence !

Il y a toujours un risque en arrêtant le baclofène
Le risque est plus limité sans boire, mais il existe ...
Du coup, la prudence implique de garder très longtemps une dose faible (20-40mg/j) de baclofène

Ceci dit, si tu choisis d'arrêter le baclofène, le plus important est de ne pas se voiler la face
Si ta conso reprend, augmente ou que le craving revient, il faut reprendre immédiatement le traitement
Ca marche à nouveau à une dose faible à condition de réagir de suite

Concernant la descente, il faut faire un palier de quelques mois puis diminuer de 10mg tous les mois


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Nestle
  • Age : 45 ans
  • Messages : 236
  • Inscrit : 09 Juin 2017
  Lien vers ce message 12 Mai 2019, 14:10
Coucou Mary
Perso je descend de 05 par mois avec deux mois d écart juste par peur lol prend le temps qu'il faut ne va pas trop vite surtout .
Écoute bien ton cerveau genre ont te propose un verre à l apéro et que tu dit oui de suite attention sais pas bon pour ta descente .
Voili voilou

À bientôt miss


Après plusieurs bataille j ai gagné la guerre
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene