Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Le désespoir d’une mère

Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 01 Mars 2019, 18:37
Bonjour à tous
c’est la première fois que je m’inscris sur un forum mais vu que je n’ai aucune réponse à mes questions
et qu’aucun médecin ne souhaite me tenir au courant je tente… nous avons découvert l’alcoolisme de mon fils de 26 ans il y a huit mois. Pour nous il buvait « normalement » mais suite à sa rupture ça a été la descente aux enfers et nous nous sommes aperçus de cela à cause de crises d’épilepsie.
Il était en profonde dépression et nous avons réussi à le faire hospitaliser sous contrainte. Après un mois passé en cure il est parti en post cure dans un autre endroit dont je tairai le nom. Ce fut dramatique car il pouvait boire sur place… Il est rentré à la maison après trois semaines avec un non suivi de son psychiatre Addictologue malgré ses belles promesses. Il a ré consommé 4 jours après sa sortie. Vu l’ambiance absolument insupportable à la maison il a demandé A notre médecin traitant de lui prescrire le Baclofène. J’ai sûrement eu tort de penser que c’était un médicament miracle car oh surprise il continue de boire ses bières. Au vu des messages postés je m’aperçois que le dosage est vraiment très bas mais je suppose que l’augmentation se fera progressivement. Malheureusement je suppose qu’il faut un minimum de volonté et pour l’instant il dit qu’il ne veut pas s’en sortir. Nous étions une famille très unie et tout est parti en fumée il s’en aperçoit mais dit qu’il ne peut rien faire pour arrêter de boire. Il a fait un burn out en même temps et n’a plus de travail. Il a pris 20 kilos ce qui n’arrange rien à son moral. De plus sa famille commence à lui tourner le dos car on a l’impression d’avoir tout tenté pour le « sauver ». Il a commencé le baclofene il y a quinze jours mais se refuse de voir sa vie sans alcool. Nous on refuse de voir notre fils se tuer à petit feu. Merci de vos réponses et votre soutien car je suppose que je ne suis pas la seule maman dans ce cas dramatique
 
Avatar de neness02
  • Age : 48 ans
  • Messages : 417
  • Inscrit : 06 Décembre 2017
  Lien vers ce message 01 Mars 2019, 21:09
bonsoir amj

c'est bien triste tout ca,
normalement, en augmentant progressivement la dose de baclo,
1 cachet tout les 3 jours mini (si pas trop d'es)
il arriverait a arreter l'alcool sans efforts
mais ils ont limité a 80 mg/jours ces cons la !!!
sinon, super traitement, si il trouve un prescripteur et pharma qui suis...
sylvie notre ange gardien a tous, va venir te conseiller mieux que moi...
courage a toi et a ton fiston pour la suite...


monté a 280 mg. actuellement en descente a 140 mg/j 7h30, 10h30, 14h00, 17h00 je gobe: 40 30 30 40 mg...et 0,25 mg de xanax au coucher J'AI TROUVE LE GRAAL !!!...
cigarette electronique depuis le 12/05
UN GRAND MERCI O.A, sylvie,et ce forum...
adhésion faite.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Mars 2019, 21:46
Le baclofène n'est pas un traitement miracle, mais il est efficace
A condition d'augmenter régulièrement les doses

C'est normal de continuer à boire, c'est normal aussi de dire qu'on ne peut pas s'arrêter de boire
Il faut laisser un peu de temps pour que les choses se fassent

Un minimum de volonté ?
Il vaut mieux être motivé, mais ça peut venir

Tu devrais l'inciter à se renseigner sur ce traitement, regarder des vidéos ou mieux venir ici
Rien n'est gagné, rien n'est perdu
Moi je trouve que c'est déjà bien qu'il ai demandé ce traitement à son médecin
Il faut l'encourager dans cette voie et ne pas désespérer

S'il suit correctement son traitement et que son médecin ne bloque pas de façon arbitraire à 80mg/j, il peut largement s'en sortir


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de sevtitlun
  • Messages : 332
  • Inscrit : 26 Octobre 2018
  Lien vers ce message 01 Mars 2019, 22:14
Bonsoir,
le baclofène est selon moi un médicament miracle mais pas une pilule magique, il faut du temps et atteindre son dosage… Je ne crois pas avoir atteint mon dosage ou peut-être je manque de volonté, mais je peux te garantir que ma consommation a considérablement diminué. Ma maman aurait pu écrire aussi ici si elle avait connu l'existence de ce forum. Elle aussi s'est beaucoup inquiétée de ma consommation et même si elle ne me l'a pas dit d'elle-même a reconnu que ma conso avait considérablement diminué ( je le lui ai fait remarquer, lui ai dit t'aurais pu me féliciter, elle m'a répondu qu'elle l'avait effectivement constaté mais n'avait pas osé m'en parler pour ne pas me gêner…) Enfin bref, ça viendra et ça prendra le temps qu'il faudra pour ton fils (j'ai commencé fin octobre 2018, j'en suis à 200mg par jour ça a beaucoup diminué mais je ne suis toujours pas indifférente...MAIS ma conso a ENORMEMENT DIMINUE…
Bon courage à toi et ton fils (c'est déjà super que tu le soutiennes, l'accompagnes et t'informes)
 
Avatar de Coleen
  • Age : 55 ans
  • Messages : 972
  • Inscrit : 08 Décembre 2013
  Lien vers ce message 02 Mars 2019, 11:52
Bonjour, comme je comprend cette situation ! c'est ma mère qui m'avait parlé du Baclofène en premier et je n'étais pas encore dans l'acceptation de ma Maladie, sans compter qu'avec l'alcool j'étais + que rebelle aux conseils familiaux ! Il est vrai que s'il pouvait venir lire les témoignages sur le forum ça lui donnerait une idée plus précise sur cette terrible addiction ou l'on est si seul, et l'espoir d'une guérison..

A très bientôt


Forum 26/10/15/Indifférente le 28/12/15 120mg..Sevrage Benzo. Traitement épilepsie. 2018-50mg
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 03 Mars 2019, 10:23
Bonjour pour tous vos messages qui me font chaud au cœur car « malheureusement » on se sent moins seul. Mon fils voir le médecin une fois par semaine et il est actuellement à 15 mg matin midi et soir Je pense que c’était encore une très petite dose. Depuis plusieurs semaines je ne lui adresserai plus la parole je ne pouvais même plus le regarder car pour moi il ne faisait aucun effort il se sentait bien dans sa crotte. Grâce à ce forum et j’avoue avec l’aide de médicaments pour m’aider j’essaye de me relever pour mes autres enfants mon mari et mon fils qui finalement a besoin de nous. Il travaillait dans l’entreprise familiale et a fait un burnout. Depuis huit mois il est en arrêt et le médecin a décidé de stopper ses arrêts. Il a trouvé un travail et commence mardi mais il me dit que le Baclofène le fatigue beaucoup. Je lui ai fait part que c’était sa consommation qui le faisait dormir car il s’endort n’importe où et il est presque impossible de le réveiller. J’avoue que je suis ravie qu’il se ressociabilise mais c’est quelqu’un qui a peur de tout un faible comme il dit… sinon je voulais demander si le Baclofène devait être prise à heure régulière car il a tendance à se réveiller tard le week-end car il se force à mettre un réveil en semaine mais il saute la prise du matin ? Encore merci pour vos réponses
 
Avatar de sevtitlun
  • Messages : 332
  • Inscrit : 26 Octobre 2018
  Lien vers ce message 03 Mars 2019, 18:18
bonsoir,
je suis loin d'être une spécialiste mais matin, midi et soir n'est pas une bonne répartition je crois. Il faut cibler le "craving" et prendre 1h30 avant, pour ma part le craving est quelque chose que je n'ai pas toujours compris du coup j'ai commencé par prendre 1h30 avant l'heure à laquelle je savais que j'allais théoriquement consommer mais Sylvie et d'autres sauront certainement beaucoup mieux te conseiller. Effectivement, j'aurais tendance à dire que s'il s'endort c'est plus sa consommation que les 45mg de baclofène, cela dit je suis peut-être chanceuse mais je n'ai jamais eu aucun effets indésirables. En tous les cas, je t'admire dans ton combat pour ton fils, et si tu as l'occasion de voir une amélioration, fais le lui remarquer, ça lui fera plaisir.
Séverine
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 745
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 03 Mars 2019, 18:43
Bonsoir,

Je confirme que le baclofene ne se prend pas matin, midi et soir mais selon l'heure de son craving.

Effectivement alcool + baclo ne font pas bon ménage.

Pour ma part, pour tenir le coup, je prends des gélules de guarana.

Courage


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 03 Mars 2019, 19:07
"c’est quelqu’un qui a peur de tout un faible comme il dit"
Alors déjà, si tu pouvais lui enlever cette idée de la tête, AMJ, ce serait vraiment bien !
Mais c'est compliqué parce que c'est l'idée que la plupart des personnes a des alcooliques et même nous, alcooliques, on y croit.
Pourtant, c'est totalement faux !
Il n'y a aucune faiblesse dans le fait d'être alcoolique.
C'est juste que c'est l'alcool qui nous a volé les armes qui nous servaient à nous battre.
A partir de là, volonté ou pas, ça ne change rien.
En revanche, ce qui change tout, c'est l'envie de s'en sortir et cette envie, rares sont ceux qui ne l'ont pas.
D'après ce que tu nous dis de ton fils, cette envie est bien présente chez lui mais le problème, c'est qu'il n'y croit plus.
Or pour ça, tu peux l'aider.
Tu peux l'aider à y croire à nouveau, forte de ce que tu lis ici.
Perso, j'ai été alcoolo-dépendante pendant environ 20 ans et je m'en suis sortie en prenant du baclo et en venant ici, sur ce forum.
Je n'ai pas spécialement fait preuve de volonté pendant mon traitement.
Je l'ai juste suivi avec beaucoup de rigueur et d'application.

Et je confirme aussi pour la prise du baclo.
S'il se prend très régulièrement, les heures de prise sont déterminées en fonction du craving et varient donc d'une personne à une autre.
Mais ici, il trouvera tout ce qu'il faut pour l'aider à déterminer ces heures.

Je confirme également pour le sommeil.
Lorsque je buvais il me fallait faire la sieste (quand cela était possible) car l'alcool assomme.
C'est d'ailleurs pour ça aussi que j'en buvais, pour m'assommer et éviter de penser à mes soucis.
Message édité 1 fois, dernière édition par Florence..., 03 Mars 2019, 19:12  

Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 04 Mars 2019, 13:51
Merci encore pour vos messages qui remontent le moral et surtout redonne de l’espoir. Mon fils est a 15mg matin 15 midi et 15 soir. Je lui ai dit de décaler en fonction de ses envies mais il me dit que ce n’est pas facile car ses envies ne sont pas ciblées sur la journée. Il va reprendre une activité ce qui lui évitera de ruminer car depuis 8 mois il était à la maison même si il essayait de bouger (piscine, salle de sport et visites chez ses grands parents). Il me dit qu’il ne ressent pas vraiment les effets du baclo pour l’ins Est ce normal ?
 
Avatar de Rosy72
  • Age : 47 ans
  • Messages : 4746
  • Inscrit : 06 Janvier 2015
  Lien vers ce message 04 Mars 2019, 14:03
Bonjour AMJ et bravo pour le soutient que tu apporte a ton fils , tout les parents ne le font pas .
Il ne prend pas encore beaucoup de baclofene il faut donner le temps au temps :) il va s'en sortir avec l'envie et de l'amour .
S'il pense de lui qu'il est faible etc , c'est normal on est tous passé par la , ce dénigré c'est tellement facile et on nous montre tellement du doigt aussi qu'on fini par le croire .
Je vous suivrais , meme si je ne viens plus tous les jours ici , mais je lis les courriers de quelques personnes encore , ton message est plein d'espoir pour ton fils .
Reste forte et courageuse , ca ne sera probablement pas facile , mais ca en vaut la peine , tu verra ...
A bientot
Rosy :p


Indifférente depuis le 27 novembre 2015 ! je ne prends plus de baclo depuis septembre 2017
L'avenir est sans limite pour ceux qui viennent courageusement à sa rencontre
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 04 Mars 2019, 16:01
Bonjour

Pour les prises, je pense qu'il aurait intérêt à prendre 30mg le matin en se levant et 15mg vers midi
Prendre du baclofène le soir est en général bien trop tard


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 04 Mars 2019, 19:42
Parfois j’ai l’impression de me battre dans le vide. J’essaye de ne pas me fâcher de me dire que mon fils est malade mais encore en rentrant de travail à 17h il était un peu ivre je lui ai demandé s’il avait consommé il me jure encore et encore que non mais quand je le vois s’endormir c’est la preuve et je peux pas m’empêcher de lui hurler après. Et demain Il commence un nouveau travail j’ai peur...
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 04 Mars 2019, 20:09
Attention, parfois le baclofène donne des signes qui ressemblent à de l'ébriété
La somnolence fait partie des EI du traitement

De toute façon, il ne peut pas s'arrêter de boire du jour au lendemain
Il faut lui laisser un peu de temps
Lui hurler dessus ne sert à rien ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 13:34
"en rentrant de travail à 17h il était un peu ivre je lui ai demandé s’il avait consommé il me jure encore et encore que non"
Cet entêtement à soutenir qu'on n'a pas trop bu alors que ce n'est pas le cas, c'est quelque chose qui est très difficile à comprendre pour les non alcooliques.
Combien de fois l'ai-je fait devant mes enfants !
Et à ces moments-là, je le pensais sincèrement.
Ce n'est qu'après, lorsque l'alcool avait cessé de faire son effet, que je réalisais qu'effectivement, j'avais dépassé une fois de plus les bornes.
Mais c'est quelque chose qui est différent du mensonge.
C'est une culpabilité qui est si lourde à porter qu'on se persuade du contraire jusqu'à nier l'évidence.

En règle générale, je pense que s'il est bon de discuter avec la personne alcoolique de son problème d'alcool, il est inutile de le faire lorsque cette personne a bu.
Quand on a bu, on est dans un fonctionnement qui échappe à toute logique.
Bref, essaie de faire preuve d'indulgence dans ces moments-là, même si c'est très difficile parce que tu souffres de voir souffrir ton fils et profite des moments où il est à jeun pour discuter avec lui et lui montrer que tu es avec lui, et non contre lui, dans son combat contre l'alcool.
Je sais, c'est facile à dire...


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 13:43
Merci Sylvie et Florence. Je vais sûrement poser une question idiote mais quand le baclofene va faire effet à qu’elle dose ? Il de revoit son médecin que lundi et elle l’augmente de 5mg trois fois par jour est ce suffisant ?
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 13:52
Le problème avec ce traitement, c'est justement qu'on ne peut pas savoir à l'avance quelle dose sera efficace.
Ça ne dépend ni du sexe, ni du poids, ni de l'âge, ni de l'ancienneté ni de la gravité de l'alcoolisme.
L'indifférence à l'alcool peut arriver progressivement comme elle peut se produire du jour au lendemain.
Dans certains cas même (mais ce n'est pas la majorité), il peut y avoir une augmentation de la consommation d'alcool au départ.

L'augmentation classique, c'est 10 mg tous les 3 jours.
Mais il se peut que l'on soit obligé d'augmenter plus lentement à cause des effets indésirables.
Perso, j'augmentais de 10 tous les 7 jours.
En aucun cas, il ne faut augmenter plus rapidement que 10 tous les 3 jours.

Aucune question n'est idiote.
Le forum est là pour répondre à toutes les interrogations.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 75
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 14:15
Bonjour Florence,

Pour répondre à ton message d'hier, mon fils était à 6 comprimés de baclofène plus anti-dépresseur vitamine b1 et diapezam
Il a consommé avec excès de l'alcool et avec l'anti-dépresseur c'est dangereux car lorsqu'il n'y avait pas d'anti-dépresseur mais juste le baclofène
À ce moment là il n'y avait pas de somanambulisme.Surtout là il s'est auto-agressé.
Toi tu me dis qu'à la diminution du baclofène cela s'est arrêté d'aller sur ton téléphone.
J'espère que cela ne va pas revenir.pour mon fils car c'est dur de le voir ainsi
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 14:27
Riquinita
C'est certain que l'alcool et les antidépresseurs ne font pas bon ménage.
À l'époque où j'étais encore alcoolique et où je n'avais pas encore osé en parler à mon médecin, j'avais fait plusieurs essais d'antidépresseurs dont certains m'avaient fait des effets insupportables (hallucinations visuelles morbides, gestes incontrôlés etc).

Ça tombe bien que tu sois là Riquinita car je crois que vous allez pouvoir partager pas mal de choses, toi et AMJ.
Vous êtes toutes les deux dans une situation un peu similaire avec vos fils.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 75
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 15:57
bonjour
e suis une maman, également mon fils de 47 ans est dépendant à l'alcool suite à une rupture .Mais lui a un petit garçon, et c'est dur pour lui car il ne le voit pas tous les jours.
Il a fait 3 cure et 5 fois aux urgences, depuis décembre il est sous baclofène depuis décembre et l'addictologue commence a lui augmenté les doses.Avant il était sous selincro et cela ne lui a pas réussi du tout.
Pour l'instant il n'y a pas eu de retour aux urgences c'est déjà çà.
Je pense qu'il arrivera à s'arrêter ou à moins consommer
C'est le traitement qui aidera votre fils déjà quand même il est demandeur car il a demandé le traitement à son médecin.
Mais c'est vrai cela ne va pas se faire en un jour.Dites-vous que ce n'est pas par choix que l'on devient dépendant, la volonté pour s'arrêter ne peut rien, ce sont des envies irrésistibles de boire il n'y a que le traitement qu'il l'aidera.
Car c'est une maladie qui atteint les neurones.
Parler -lui de l'alcool quand il n'a pas consommé, ce que vous pouvez faire c'est de l'accompagner .
Dites-lui que mon fils a sur le foie des nodules dû à l'alcool
Je ne sais pas combien en quantité consomme-t-il et que consomme-t-il

Si vous voulez on peut échanger et se soutenir toutes les deux
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 75
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 16:00
Florence,

Je voulais vous demander, quand vous étiez dépendante avez-vous fait des cures que consommiez-vous et quelle quantité et vous êtes arrêter à quelle dose de baclofène et en combien de temps

Merci de votre réponse
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 16:33
Non Riquinita, je n'ai jamais fait de cure.
Je suis devenue dépendante en 1993.
J'ai gardé ça pour moi et j'ai lutté seule dans un premier temps.
Je me suis ensuite fait aider par mon généraliste et un psy.
On m'a prescrit alors de l'Aotal, des antidépresseurs, des somnifères et des anxiolytiques.
En 2013, j'ai aussi été suivie pendant 2 mois en centre d'addictologie mais c'était pire que tout.
Tout cela n'a rien changé.
J'ai bu jusqu'à une bouteille de pastis sec tous les 2 jours (plus du cidre pour accompagner les repas mais en quantité modérée).

Il m'a fallu monter jusqu'à 300 mg de baclo par jour et j'ai mis plus de 2 ans à aboutir à mes fins.
MAIS
mon parcours est atypique.
En effet, j'ai dû baisser le baclo (alors que mon seuil n'était pas atteint) à cause de ce que je pensais être des effets indésirables du baclo or il n'en était rien.
Les douleurs que je ressentais étaient en fait les symptômes d'une polynévrite alcoolique qui s'est déclarée alors que ma consommation avait beaucoup diminué.
Quand le diagnostic a été établi, j'ai repris ma montée mais ça m'a fait perdre beaucoup de temps.
Par ailleurs, à partir de juin 2015, il m'est tombé dessus un tas de tuiles (problèmes gynécologiques, familiaux, sentimentaux, financiers, déménagement etc), ce qui a énormément freiné ma progression.
Bref, il ne faut pas se baser sur mon parcours qui n'est pas représentatif de ce qui se passe le plus souvent.
Il faut plutôt retenir que malgré de très mauvaises conditions pour me soigner, j'ai réussi alors que j'aurais eu 100 fois l'occasion de replonger.

J'ajoute que je suis désormais à 80 mg de baclo.
Je pourrais descendre plus mais il se trouve que le baclo me permet de bien dormir (j'ai été insomniaque quasiment toute ma vie) et me rend moins anxieuse alors je préfère garder cette dose tout le temps que mes problèmes personnels ne seront pas résolus.
Je ne bois plus que dans les occasions conviviales sans me restreindre, mais ça ne va jamais bien loin.

Désolée AMJ de squatter ton fil...


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 16:53
Bonjour Riquinita en effet nous sommes dans la même peine. Mon fils est âgé de 26 ans il fréquenté quatre ans et sa copine essayait de nous prévenir qu’il buvait trop mais on pensait que c’était en soirée où il s’en dormait régulièrement et faisait tout pour ne pas conduire. De plus je me culpabilise car notre plaisir était de se servir un verre (voire deux ou trois) chaque soir avec mes trois enfants et mon mari histoire de se raconter la journée. Nous trouvions ça très convivial... mon fils se servait du rhum et nous ne voyons pas et ça la culpabilité est bien présente. Puis est venu le jour où sa copine la laisser tomber et nous ne comprenions pas pourquoi. Aujourd’hui bien évidemment tout s’éclaircit Mais le mal est fait. Après cette rupture il a eu une relation pansement et il a voulu se sevrer seul d’où trois crises d’épilepsie en un mois et demi et là tout s’est écroulé quand nous avons su... il est depuis le mois d’août sous tercian et il a tenté le selincro qui ne lui a absolument rien fait. Depuis une cure une post cure que je qualifierais de dramatique puisqu’il pouvait consommer sur place… Notre médecin traitant a commencé le Baclofène. J’attendais bien évidemment un miracle et je vais d’espoir en désespoir de victoire en défaite bref ma vie est un ascenseur émotionnel. Nous qui avions une vie familiale des plus unie ma fille aînée est partie vivre ailleurs ma plus petite de 18 ans souffre en silence et mon mari se noie dans le travail. Quant à moi je suis sous anxiolytiques j’ai des crises d’angoisses terribles. Et j’imagine que mon fils est d’une part malheureux de son état et doit se culpabiliser des dommages collatéraux . Concernant sa consommation malheureusement je ne peux pas vous informer car il ment continuellement et il est impossible de savoir la vérité. Il dit qu’il ne consomme que trois bières à 11,6° par jour. Même si je sais qu’il ne supporte pas l’alcool car il n’a jamais supporté’ au premier verre il était déjà dans un état second a l’epoque mais là il s’endort et surtout à un comportement qui ne lui ressemble pas. Il n’est absolument pas agressif mais lui qui est un jeune très timide et absolument pas sûre de lui il se permet des choses sous alcool comme parler mal à ses sœurs et employer des insultes ou rire bêtement. Mon fils est sous baclofene depuis 3 semaines et j’espère que tout va se terminer pour qu’il reprenne une vie normale. Malheureusement à cet âge il ne conçoit pas de soirée sans alcool
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 16:57
Je me permets d’ajouter un petit message pour Florence vous avez sacrément galéré mais quelle preuve d’espoir vous donner là
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 75
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 17:14
Bonjour AMJ, je viens de lire votre témoignage évidemment, nous traversons la même peine avec nos fils.
L'alcool malheureusement fait des dommages collatéraux et nos enfants en souffrent bien évidemment.
Moi aussi je vis dans l'espoir que tout se termine bien .
Le baclofène va lui permettre de ne plus avoir ces compulsions et il pourra s'arrêter comme il veut
Car être dépendant, c'est ne plus avoir de contrôle sur sa consomation.Là il pourra contrôler
Je crois qu'il est trop tôt pour des résultats, il faut attendre ,persévérer,
On reste en contact.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 75
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 17:21
Merci Florence de ta réponse oui c'est bien dans ces conditions très diffcile de t'en être sorti c'est un message d'espoir pour d'autres.
J'espère que la polynévrite alcoolique c'est fini.
Oui c'est plus prudent de rester avec du baclofène si tous tes problèmes ne sont pas résolus
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 60 ans
  • Messages : 10132
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 18:20
Bonjour/bonsoir mesdames,

Je vous vois avec des questions auxquelles il n'y a pas de réponses précises possibles. En effet, nul ne peut prévoir à quelle dose le baclofène fera effet. Cela peut être à 30 mg, mais aussi à 300 ou même parfois encore plus.

Je vous invite à lire « Comment prendre le baclofène ». Et dedans, vous trouverez cette vidéo :





17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 18:43
Alors si je garde ces 80 mg de baclo, ce n'est pas parce que je crains de rechuter mais parce que j'ai la chance que le baclo ait sur moi un effet anxiolytique et somnifère sans en avoir les inconvénients (principalement l'accoutumance qui oblige à augmenter les doses pour obtenir un même effet).
Si tout allait bien par ailleurs dans ma vie, je crois que je diminuerais encore un peu, juste histoire de prendre le moins de médicaments possible.
Cela dit, ces 80 mg ne me provoquent plus aucun effet indésirable donc je ne me précipite pas non plus pour diminuer.

Quant à la polynévrite, hélas non, elle m'a laissé des séquelles qui sont vraisemblablement irréversibles.
L'arrêt de l'alcool a stoppé sa progression mais n'a pas tout réparé.
Lorsqu'on pense alcoolisme, on pense tout de suite à cirrhose ou cancer, mais ce ne sont pas les seules maladies qui découlent de la surconsommation d'alcool.
La polynévrite alcoolique est une neuropathie traître qui ne prévient pas, qui peut survenir même après l'arrêt de l'alcool et qui, lorsque l'on continue malgré tout à boire, peut déboucher sur la démence alcoolique.
Et ça, c'est complètement irréversible.
Mais rassurez-vous AMJ et Riquinita, vos fils n'ont pas assez de galon ( :fsb2_wink: ) dans leur alcoolisme pour pouvoir y prétendre.
Elle ne survient qu'après un alcoolisme ancien et sévère.
Vous pouvez malgré tout évoquer ce problème avec eux car cela fait une raison de plus pour avoir envie de stopper les excès.
Perso, je ne connaissais absolument pas cette maladie avant qu'elle me tombe dessus.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 18:45
En fait, ce qu'il faut savoir, c'est que le baclofène est vraiment un traitement efficace
MAIS il faut qu'il soit prescrit à bonne dose
Et cette dose est propre à chaque personne et imprévisible

Le pb étant que depuis la limitation débile de l'ANSM à 80mg/j, les médecins n'osent pas tous dépasser cette limite
Donc insistez pour que vos enfants soient soignés correctement


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 18:47
Pascalberic impossible de regarder ça me met que la page est introuvable
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 60 ans
  • Messages : 10132
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 05 Mars 2019, 22:52
https://www.youtube.com/watch?v=QyU2O0Art0U


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 07 Mars 2019, 13:58
Le lien est tellement intéressant que je l’ai envoyé à mon médecin traitant qui suit mon fils. En espérant qu’elle ne pense pas que je suis une donneuse d’iordre mais je mets toutes les chances de notre côté.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 07 Mars 2019, 15:50
Tu peux aussi lui donner ça https://www.baclofene.org/wp-c...de_l-alcool.pdf
C'est un guide de prescription écrit pas des médecins et des patients


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 07 Mars 2019, 16:56
Merci Sylvie pour ce lien que je vais regarder avec intérêt. Par contre j’ai peur que mon médecin traitant n.ose dépasser la dose de 80 mg c’est pourquoi dès aujourd’hui quelqu’un pourrait-il me donner le nom d’un médecin conciliant sur les Yvelines ? Merci pour vos réponses
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 07 Mars 2019, 21:56
Indique moi en message privé dans quel coin des Yvelines tu habites, je regarderai qui est le plus près


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 08 Mars 2019, 13:36
Désolée Sylvie je suis nulle en réseaux sociaux je fais comment pour t’envoyer un message privé ?
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 08 Mars 2019, 13:48
Tu cliques sur l'avatar de Sylvie, puis "Contacter" (par messagerie privée).


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 08 Mars 2019, 14:24
Merci Florence c'est tout bon
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 09 Mars 2019, 14:55
Je vous sollicite une nouvelle fois pour savoir si l’heure dans la prise du baclofene est stricte car mon fils n’est absolument pas carré sur sa prise de médicament en général (diapezam, tercian et baclofene) il les prend avec des heures d’ecart Et parfois même les oublie grrrr je lui ai dit que je voulais bien l’aider à se sortir de tout ça mais que là c’est une preuve de son genfoutisme. Il est à 15mg à 8h30 (10h ou 11h le week end) 15mg vers 15h30/16h voir3 17h et 15mg le soir c’est quand il y pense c’est à dire 22h ou après ce qui d’apres Vos commentaires ne sert à rien...parfois j’ai l’impression De me battre dans le vide, d’avoir un enfant de 4ans
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 09 Mars 2019, 15:29
Oui AMJ, le respect des heures de prises est important.
La plupart d'entre nous a un pilulier que l'on prépare la veille et pour ne pas zapper les prises, on met des alarmes sur nos téléphones.
Ça paraît très contraignant au départ mais on s'y habitue vite.
Et surtout, le jeu en vaut la chandelle.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Mars 2019, 15:49
Il faudrait qu'il se débrouille pour faire la dernière prise vers 17h
Après c'est trop tard ...
Ne pas vraiment respecter les heures est moins grave que ne pas respecter la dose totale de la journée


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 10 Mars 2019, 18:21
Je viens de discuter avec mon fils car il revoit au bout du 10 jours le médecin demain. Il me dit qu.il se pose des questions sur le médicament car il consomme toujours. Je lui ai dit que 45mg pat jour c’etait Encore faible mais il désespère d.autant que le médecin l’enguirlande carbol consomme toujours. Il demande aussi si la prise doit être faite en mangeant ou pas ? Merci pour vos réponses
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34102
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 10 Mars 2019, 21:31
En effet 45mg est très peu, c'est donc normal de ne pas voir grand chose, il faut augmenter
Son médecin est vache, on ne peut pas ne pas consommer à si faible dose
Les prises n'ont pas besoin d'être faites en mangeant
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 10 Mars 2019, 21:31  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Théo (Théorbe)
  • Messages : 4292
  • Inscrit : 25 Décembre 2016
  Lien vers ce message 10 Mars 2019, 22:49
Un mot pour suivre ce fil.
En silence.

Debussy - Arabesque No.1 and No.2


Adhésion et don faits.

“Qui cherche la vérité de l’homme doit s’emparer de sa douleur”.
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 11 Mars 2019, 13:45
Le titre de ce fil résume bien ce que je ressens...je me bats contre le vent tous les espoirs misés sur le baclofene m’echappent Car mon fils ne met aucune volonté et pourtant je voulais y croire. Il boit matin après midi et soir j’ai l’impression que les jours passent et que la consommation augmente...il a vu le médecin je l’avait informé que l’augmentation Se faisait tous les 3 à 4 jours et il revient en me disant « je la revois dans 15 jours car elle part au ski » il s’est même pas battu pour voir une de ses collègues il ne réagit à rien. Je n’en peux plus
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 11 Mars 2019, 13:52
Le titre de ce fil résume bien ce que je ressens...je me bats contre le vent tous les espoirs misés sur le baclofene m’echappent Car mon fils ne met aucune volonté et pourtant je voulais y croire. Il boit matin après midi et soir j’ai l’impression que les jours passent et que la consommation augmente...il a vu le médecin je l’avait informé que l’augmentation Se faisait tous les 3 à 4 jours et il revient en me disant « je la revois dans 15 jours car elle part au ski » il s’est même pas battu pour voir une de ses collègues il ne réagit à rien. Je n’en peux plus
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 75
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 11 Mars 2019, 15:21
Bonjour AMJ,

Je comprends votre désarroi pour votre fils .
Ne parler pas de volonté, car il ne peut pas se contrôler, mais l'envie d'arrêter il l'a et c'est ce qui compte.
Vous dites , il boit matin, midi et soir, mais il prend combien de baclofène par jour .
C'est normal que la consommation d'alcool fluctue malgré le baclofène .
Vous savez moi mon fils depuis le 20/12/2018 prise du baclofène a continué de consommer 3 bières, 2 bières 1 bière et parfois zéro.
Cela varie car il n'est pas encore à la dose qui va le rendre indifférent à l'alcool.
Pour l'instant il est à 9 comprimés par jour et sa consommation diminue 1 par jour et zéro
Ne perdez pas espoir c'est un traitement de longues durées minimum 6 mois avec un stabilisation
Le médecin de mon fils il l'a voit tous les mois ou 3 semaines.
Le médecin de votre fils peut prescrire une ordonnance pour un mois avec les dosages journaliers.

Allez courage à vous
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 11 Mars 2019, 17:15
Bonjour Riquinita. Il a commencé le Baclofène il y a un mois environ. Il était à 15 mg matin 15 mg et des 15 mg soir mais avec le rendez-vous d’aujourd’hui je ne sais pas si elle l’a augmenté. En fait je m’aperçois que je fais comme lui et ses consommations un coup ça va un coup ça va pas mais là J’avoue que je suis démotivée; démoralisée d’autant que je vois mes filles et mes parents qui Dieu sait comment ils aiment leurs petits-enfants baisser les bras. Quant à mon mari il se noie dans le travail pour ne pas voir la misère à la maison mais je sais qu’il souffre énormément.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 75
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 11 Mars 2019, 19:02
Bonsoir AMJ,

Je viens de lire,en comparaison avec votre fils qui au bout d'un mois est à 45mg par jour .
Mon fils au début du traitement était à 30 mg, ensuite 40mg, ensuite à 60mg.Il y est resté pendant 2 mois et demie car il a loupé un rendez-vous .
Et ensuite il est monté à 70mg, 80mg et 90mg,dernièrement sa consommation a été d'une seule bière sur quelques jours et là je viens de le voir 3 jours sans consommer.

Je sais combien c'est difficile pour l'entourage que nous sommes les parents, mais ne vous démoralisez pas dites à vos enfants et parents de garder espoir la dépendance n'est pas un vice,.
Votre fils en souffre aussi., mais il s'en sortira j'en suis sûre .
moi, je suis allée au groupe de paroles animé par un médecin Addictologue , moralement cela aide à comprendre cette fichu maladie.
Peut-être avez-vous OPPElIA la rose des vents qui est un centre d'aide dans votre ville ou région chercher si cela existe dans votre ville ou région, vous pouvez avoir une aide avec psychologue, sophrologue, musicothérapie groupe de paroles
Ne baissez pas les bras.
Courage.
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 11 Mars 2019, 22:30
Bon et bien voilà une semaine de travail et période d’essai qu8 ne conduit pas à son contrat...il passe à 60 m’a par jour pendant les 15 jours avant de revoir le médecin
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 12 Mars 2019, 13:35
[...] je me bats contre le vent tous les espoirs misés sur le baclofene m’echappent Car mon fils ne met aucune volonté [...]


Bonjour AMJ.

Je voudrais revenir sur cette histoire d'absence de volonté car c'est le propre de l'addiction quelle qu'elle soit, d'anéantir cette volonté.
A partir du moment ou l'on est addict, donc dépendant d'une substance, comme ici ton fils avec l'alcool, notre volonté ne peut plus intervenir car l'alcool nous l'a confisquée.
Donc, demander à ton fils d'avoir la volonté de ne plus boire c'est lui demander de se battre avec une arme qu'il n'a plus.
Et c'est là que le baclofène va intervenir, lorsqu'il aura atteint sa dose seuil.
Le baclofène ne le forcera pas à arrêter de boire mais il va lui redonner cette volonté.
Il va le remettre aux commandes de sa personne, lui permettre de reprendre la direction de sa vie.
Encore faut-il qu'il sache vers quoi se diriger...

Parfois l'alcoolisme nous tombe dessus sans raisons bien précises ; suite à l'habitude de prendre des pots avec les copains pour un oui ou pour un non ou à cause d'un terrain héréditaire propice par exemple.
Il me semble que ce n'est pas le cas de ton fils.
Pour ton fils, il y a eu sa rupture, dont il n'est toujours pas remis, puis sa perte d'emploi.
Malheureusement, stopper l'alcool ne résoudra ni ses problèmes sentimentaux ni ses problèmes professionnels et j'imagine que ça lui fait peur de se retrouver face à ses souffrances sans alcool pour les noyer.
Tout ça pour dire qu'outre un traitement pour cesser de boire, il serait peut-être bon qu'il envisage un suivi psychologique qui lui redonnera des motivations, non seulement pour ne plus boire, mais encore tout simplement pour vivre ainsi que des perspectives d'avenir.
Dans le même ordre d'idées, ton soutien et celui de ton mari me semblent très important, même si c'est compliqué et douloureux pour vous aussi, je n'en doute pas.
Le traitement de sa maladie est une chose mais je crois qu'il va de paire avec un accompagnement de tout son entourage, médical, familial et amical.

Peut-être que la lecture de Le dernier verre d'Olivier Ameisen (il est présenté sur la page d'accueil), à qui nous devons la découverte du baclofène dans l'indication de l'alcoolisme, pourrait vous apporter quelque chose, à toi et ton mari et à ton fils.
Ton fils parce qu'il s'y retrouvera, qu'il se sentira compris, et toi et ton mari parce que ça vous permettra de comprendre ce qui peut se passer dans la tête d'un alcoolique.
J'avoue que j'ai pleuré en dévorant ce bouquin d'une traite tant c'était pour moi un message d'espoir.

Ne baissez pas les bras et ayez confiance.
Ce combat contre l'alcool que vous menez ensemble finira par resserrer vos liens comme jamais.
Je n'ai jamais été si proche de ma mère que depuis que je lui ai avoué (très tardivement) mon alcoolisme et qu'elle s'est rangée à mes côtés pour m'accompagner dans mon traitement.
Il en va de même pour mes enfants.
Message édité 3 fois, dernière édition par Florence..., 12 Mars 2019, 13:38  

Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 13 Mars 2019, 21:05
Bonsoir à tous et toutes. Mon fils est à 60mg depuis mardi et il me dit qu’il ressent un tout petit peu les effets puisqu’il n’a pas consommé depuis 2 soirs mais je viens de le croiser et ce soir il m’a dit qu’il consommerait...vu qu’il a perdu son boulot et que je ne travaille pas le mercredi il a consommé 1 bière à 9° à midi et une à 12° a 14h30 et il a dormi tout l’apres midi...il a beaucoup de chance puisqu’il a décroché un autre boulot à partir de lundi mais aïe aïe aïe j’ai peur...
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 14 Mars 2019, 0:51
60 mg, c'est vraiment une très faible dose AMJ.
Il me semble que la moyenne pour atteindre la dose seuil, celle de l'indifférence à l'alcool, était aux alentours de 180 mg il y a quelques temps.
Elle est peut-être un peu moindre maintenant que l'on sait que moins l'on boit pendant le traitement, moins la dose efficace est élevée.

Et je retiens de ton post que ton fils n'a pas consommé pendant 2 soirs, ce qui est très encourageant.

Bonne chance à lui pour son futur boulot !


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de cuillère
  • Age : 32 ans
  • Messages : 346
  • Inscrit : 04 Février 2016
  Lien vers ce message 14 Mars 2019, 20:12
Bonjour AMJ et tout d'abord bravo de soutenir ton fils de cette façon et de t'être tournée vers le baclofène.
Tu vas voir, c'est un chemin qui peut être long mais qui mènera à la guérison.
Je lis de bonnes nouvelles niveau consommation, c'est très prometteur
Si ton fils recommence à travailler il y a des chances que cela améliore encore les choses, avec un cadre et un rythme de vie plus réguliers.
En tout cas courage!
A bientôt


20 mg à 8h15 30mg à 12h00 40mg à 14h00 70mg à 16h30
soit 160mg/jour
Début du traitement le 17 février 2016 - arrêt des crises de boulimie vomitive à 130mg (le 28 mars 2016 soit un mois et dix jours après le début du traitement).
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 14 Mars 2019, 22:02
Bon et bien j’ai parlé trop vite ou mon cœur s’est emballé trop rapidement. Je suis rentrée vers 16h40 du travail et il était ivre. Nous sommes à bout et mes filles petent literalement un câble. J’ai appris qu’il avait rendez vous mardi 12 avec son psychiatre addicto (1er Rv depuis sa sortie de cure il y a 1 mois) et bien il a loupé le RV...il parait inconscient de tout. Je lui ai même dit qu’il ne devrait pas aller à son premier jour de travail pour moi c’est trop tôt. Ce soir il a eu le hoquet très longtemps et je crois que c’est un signe de l’alcolIsme non ?
 
Avatar de cuillère
  • Age : 32 ans
  • Messages : 346
  • Inscrit : 04 Février 2016
  Lien vers ce message 14 Mars 2019, 22:53
Bonsoir, je ne sais quoi te dire, est-il motivé par ce nouveau travail?
Si c'est le cas ça sera positif


20 mg à 8h15 30mg à 12h00 40mg à 14h00 70mg à 16h30
soit 160mg/jour
Début du traitement le 17 février 2016 - arrêt des crises de boulimie vomitive à 130mg (le 28 mars 2016 soit un mois et dix jours après le début du traitement).
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 15 Mars 2019, 2:15
C'est vrai que la caricature de l'alcoolique, dans les bandes dessinées par exemple, c'est le gros nez rouge et le "Hips !" du hoquet.
Perso, au cours de ma longue carrière d'alcoolo, je n'ai eu ni l'un, ni l'autre.
Enfin le hoquet de temps en temps comme tout un chacun ou quand je bois quelque chose de très froid (et pas forcément de l'alcool).

Je pense comme Cuillère que retrouver une activité professionnelle ne peut être que bénéfique pour ton fils et probablement pour toi aussi parce que ça te permettra de souffler un peu.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 15 Mars 2019, 7:19
Merci Cuillère et Florence ça remonte le moral vos petits messages de soutien c’est tellement dur. Oui il semble motivé mais mon fils est comme ça il’monte Très vite et redescend aussi vite il a toujours été un éternel insatisfait. Qui vivra verra comme on dit. Concernant le hoquet il l’a souvent et ça dur des heures il y a aussi les réguliers pipis au lit (et oui) et j’en passe. Il dit qu’il boit qu’une bière mais il est dans un tel état, certes elles sont à 12° mais avec les antidépresseurs mon mari dit que ça multiplie par 4 il revoit le médecin traitant dans une semaine elle augmentera de 5mg ça va être long mais ça on le sait...
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7438
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 15 Mars 2019, 7:31
Oui, alcool et antidépresseurs ne font pas bon ménage.
Perso, avant que j'aie avoué mon alcoolisme à mon médecin, celui-ci m'avait prescrit des antidépresseurs et ça avait été la catastrophe : mouvements non contrôlés, hallucinations visuelles horribles etc...

Le médecin de ton fils refuse d'augmenter plus vite que de 5 en 5 mg ?


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Hors ligne AMJ
Avatar de AMJ
  • Messages : 36
  • Inscrit : 01 Mars 2019
  Lien vers ce message 15 Mars 2019, 11:11
Oui à priori elle n’est pas très renseignée c’est un généraliste quoi...je lui ai fait parvenir un courrier avec les liens que vous m’aviez donnés mais pas de son de sa part. Pour les antidépresseurs elle veut pas les diminuer en même temps c’est le chien qui se mord la queue puisque en consommant son moral est en baisse et moral en baisse consommation c’est sans fin
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene