Lien vers ce message 17 Mars 2011, 21:15
.
"Vais-je avoir assez d'alcool pour aujourd'hui?; Si je dois aller à tel endroit, vais-je trouver de l'alcool si je ne me sens pas bien?". Pas terrible quant on arrive à penser à cela tous les matins au réveil. C'est lassant et plus que pénible.
Sur le net, je suis tombé par hasard sur un article consacré à O.Ameisen. Tout de suite intéressé car je ne trouvais pas de solutions à mon problème d'alcool, j'ai attendu un mois à fureter et trouver des témoignages de personnes qui prenaient du baclo. Je m'en suis ouvert à mon médecin qui m'a fait confiance quant à la posologie que j'allais appliquer.

Etant courageux mais pas téméraire, j'ai commencé par:
- 3 X 5mg/jour pendant 5 jours
- 4 X 5mg/jour pendant 5 jours
- 3 X 10mg/jour pendant 5 jours
- 4 X 10mg/jour pendant 5 jours
A 40mg, je n'avais presque plus envie de boire et je ne ressentais presque plus de craving. Je me suis dit: tentons l'abstinence.
Au bout de 2 jours grosse désillusion. Le craving est revenu en force et je me suis mis à boire comme avant. Ou se trouvait le problème? Avec le baclo, on parle d'indifférence à l'alcool et moi j'étais parti pour l'abstinence et cela a loupé. J'ai décidé de recommencer mais en continuant de boire. Pour bien mesurer la progression, je précise que je buvais 2-3 bouteilles de vin le soir et qu'il me fallait 1mn pour terminer mon verre.
- 3 X 10mg/jour pendant 5 jours Conso: 2-3 bouteilles Craving sur 10 = 10
- 4 X 10mg/jour pendant 5 jours Conso: 2 bouteilles Craving= 7
- 5 X 10mg/jour pendant 5 jours Conso: 1 bouteille Craving= 4
- 6 X 10mg/jour pendant 5 jours Conso: 1/2 bouteille Craving= 3
- 7 X 10mg/jour pendant 5 jours Conso: 1/2 bouteille Craving= 1
- 8 X 10mg/jour pendant 5 jours Conso: 1 verre Craving= 0
- 9 X 10mg/jour pendant 10 jours Conso: 0 Craving= 0
je redoute encore le craving alors je continue
- 10 X 10mg/jour pendant 10 jours Conso: 0 Craving= 0

(Attention ces données sont justes informatives. Chaque cas est particulier. Dans tous les cas, il vaut mieux avoir l'appui d'un médecin)

Ai-je atteint mon seuil? 100-120mg, conso:0, craving=0. Je ne me précipite pas alors je continue dans le temps. 100-120mg pendant 30 jours de plus. Toujours pas de conso, toujours pas de craving. Je crois que je tiens le bon bout.
Plusieurs tests pendant cette p√©riode: Je me suis fait offrir des ap√©ros et des digestifs et bien que j'ai eu l'angoisse de les boire et de retomber comme avant, cela ne m'a rien fait. 1 whisky avant le repas et plus envie d'un autre. Quelle diff√©rence !!!. Ou plut√īt indiff√©rence. Parce que c'est bien de cela qu'il faut parler et qui caract√©rise le baclo. C'est l'indiff√©rence √† l'alcool. Plus d'envie diffuse, plus de craving, que de l'indiff√©rence.
Cela fait 7 mois bient√īt que j'ai commenc√© et je suis redescendu tranquillement √† 40mg par paliers de 10mg par 10 jours.

Quant aux effets secondaires indésirables franchement je n'en ai pas eu beaucoup. peut-être parce que j'y suis allé tranquillement. Les plus importants sont les"coups de bambou" (attention à la conduite) et la diminution de sommeil. Je ne dormais plus que 4 heures par nuit. A 40mg je suis revenu à 6 heures par nuit. Une fois 1 cauchemar très gore. Et comme c'est un relaxant musculaire, une envie irrépressible d'uriner toutes les nuits.

Maintenant que doit-on penser du baclo. Pilule miracle ou non ? Peu importe. L'alcool à hautes doses c'est un suicide à petit feu avec des conséquences généralement dramatiques en fin de parcours. Alors le baclo: OUI
je sais que certains professionnels sont sceptiques mais les résultats sont là. Et pas uniquement pour moi. Mais j'ai confiance, les incrédules devant l'évidence vont bien évoluer. D'ailleurs ne dit-on pas qu'il n'y a que les c**s qui ne changent pas d'avis.

Salutation à tous.



Ce post je l'avais √©crit il y a 18 mois. En fait cela fait 25 mois environ que je prends du baclo. Je ne bois plus du tout et je suis devenu compl√®tement indiff√©rent et abstinent. Cette abstinence ne d√©coule pas d'une raison √©thique, juste que je n'ai plus du tout le go√Ľt √† l'alcool. Pas une seule fois le craving est revenu. Quelques furtives pens√©es parfois lors de tr√®s forts moments de stress, mais c'est tout. Je peux m√™me passer devant le rayon alcool du supermarch√©, cela ne me fait plus rien ! Alors je continue de prendre ma petite pilule de 25mg tous les jours.
Parfois il m'est m√™me arriv√© de me demander si je ne devrais pas arr√™ter le baclo. Je ne suis pas s√Ľr que j'y sois pr√™t ou que je le veuille r√©ellement. D'un cot√©, je me dis que je ne vais s√Ľrement pas replonger et le petit comprim√© que je gardais dans mon portefeuille au cas o√Ļ, va se p√©rimer rapidement et puis d'un autre cot√©, le traumatisme que j'ai subi pendant les derni√®res ann√©es de la maladie fait que je reste vigilant. C'est peut-√™tre le prix √† payer d'avoir retrouv√© ce que j'avais perdu : ma libert√© ch√©rie.

.
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Anuck, 17 Mars 2011, 21:18