Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Fil pour les guéris : partageons la descente !!

certains sont perdus de leurs descentes...
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34076
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 03 Janvier 2014, 22:07

Reprise du dernier message

Tout le monde ne galère pas !
Heureusement ..


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 03 Janvier 2014, 22:57
Salut,

Non pat, tout le monde ne galère pas.

Pour les ES en descente, c'est quand même bien de le savoir, car cela est assez déstabilisant pour ceux qui ne sont pas au courant.

Je n'en ai pas, mais je n'en avais pas à la montée non plus.

Ta descente est prudente, il n'y a pas de raison d'être inquiet.

Un truc que j'ai d√©couvert r√©cemment, si quelque chose doit changer chez toi, il vaut mieux stabiliser pas mal de temps avant. Dans mon cas par exemple, je suis en train d'essayer d‚Äôarr√™ter de fumer, et bien il y a eu un moment ou je ne savais plus pourquoi je n'√©tais pas bien. Le manque de baclo d√Ľ √† ma descente ou alors le manque de nicotine?
J'avais l'air malin...
Alors que si j'avais stoppé ma descente deux mois avant de m'occuper du tabac (par exemple, peut-être un mois..), j'aurais pu écarter la piste du manque de baclo...


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de chadid33
  • Messages : 20
  • Inscrit : 16 Mai 2012
  Lien vers ce message 04 Janvier 2014, 16:29
Bonne année à tous !

Je m'insère dans cette discussion pour vous faire part de mon expérience de la descente :
Je suis monté à 160 il y a un peu plus d'un an, dose à laquelle j'ai trouvé l'indifférence (plus de craving) et suis redescendu rapidement (en 4 semaines) à 120 à cause des ES, sans rien perdre de ce que j'avais acquis.
Je suis resté un peu plus de 5 mois à 120 avant de continuer ma descente ... à l'horizontale puis que 4 mois après je suis toujours à 90 !
Je ne peux plus tellement continuer car je sens l'envie poindre dès que je tente 80.
Même à 90, je ne peux pas dire que je suis INDIFFERENT : une petite envie se présente, dans des moments de détente, le WE ou à certaines occasions festives, à laquelle JE NE RESISTE PAS !

C'est à dire que je ne force pas à être abstinent.

Par contre, mon envie est vite rassasiée, UN VERRE ME SUFFIT pour ne plus y penser.

Quand je vous lis, j'ai peur d'avoir perdu cette sacro-sainte indifférence, même si pour l'instant (mais dois-je me poser la question de "pour combien de temps ?") j'y succombe sans grande conséquence.

Merci de vos avis.

Chadid
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34076
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 04 Janvier 2014, 16:53
Très bonne année à toi aussi !

Si un verre te suffit, tu n'as pas perdu l'indifférence.
L'indifférence n'est pas l'abstinence.
C'est ne plus boire de façon compulsive, s'arrêter sans effort.
Pouvoir boire un peu pour le plaisir, comme tout le monde.

Alors bien sur souvent une dose de baclo dégoutte de l'alcool et fait qu'on s'abstient totalement
Ce n'est pas il me semble ce qu'on lui demande.


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 06 Janvier 2014, 0:38
Salut Chadid.

Je suis de l'avis de Sylvie, si cela est aussi vite rassasié c'est qu'il ne s'agit pas d'un craving, mais juste d'une envie/plaisir. D'autant plus si c'est associé à un moment de détente, une occasion festive.

L'indifférence c'est justement de pouvoir prendre un verre sans que celui-ci n'entraine les suivants. Il ne déclenche plus la machine infernale. C'est toi qui est au commandes.

Pour moi non plus tu n'as pas perdu l'indifférence.

J'ai bien l'impression que tu es en train de trouver ta dose de confort. Est-ce qu'à cette dose tu te sens bien? c'est à dire au niveau des ES.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de chadid33
  • Messages : 20
  • Inscrit : 16 Mai 2012
  Lien vers ce message 07 Janvier 2014, 22:53
Merci pour vos réponses
Il y a toujours un peu d'angoisse à imaginer que l'on peut replonger.
Même après un an et demi, je suis toujours étonné par les capacités de cette molécule.
Pour ce qui est des ES, il ne me reste plus que les insomnies et un peu d'acouphènes.
Je me dis que c'est un moindre mal.
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 07 Janvier 2014, 23:22
Salut,

C'est fou ça. Pour les insomnies, moi c'est le contraire. Depuis que je suis guéri, mon sommeil rendrait envieux un bébé. Je n'avais jamais connu ça.

Cela me surprendra toujours, même si je sais que nous n'avons pas tous les mêmes effets "collatéraux". De telles différences sont étonnantes.


Risque de replonger... A voir, il faut être très attentif et ajuster, mais je crois que si on est sérieux, on est à l'abri de ça.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de GRAND BONHEUR
  • Age : 64 ans
  • Messages : 1467
  • Inscrit : 02 Avril 2013
  Lien vers ce message 16 Janvier 2014, 18:57
Neuf mois d'indiff√©rence. Deux ou trois d√©rapages incontr√īl√©s...
Je voudrai commencer la descente, mais j'ai l'impression que je m'accroche au baclo comme à une bouée...
Trop peur de couler !
Je suis à 140 mg - 40 le matin - 70 mg à midi - 30 mg le soir.

Avez-vous des conseils à me donner ?
Mathilde


Nos avatars et nos signatures ! Rejoignez-nous !
Toute histoire a une fin... Mais, dans la vie... Chaque fin annonce un nouveau départ...
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 17 Janvier 2014, 23:02
Salut,

Même avec un peu moins de mgs, la bouée sera toujours là.

La descente est une √©tape importante, mais je ne crois pas qu'elle soit aussi risqu√©e qu'on le dit. Ou plut√īt je ne le crois plus.

Beaucoup descendent, jusqu’à trouver une dose "douteuse", à ce moment là ils remontent d'un poil et stabilisent.

J'ai commencé ma descente en décembre 2013, avec beaucoup d’appréhension. Aujourd'hui j'en ai bien mois, en un an j'ai vu beaucoup de situations rassurantes chez les autres.

Une descente prudente est de l'ordre de 10 mg/j en moins, tous les mois.

Comme ta dose de d√©part est plut√īt faible, je pense que tu pourrais faire des paliers un peu plus long de temps en temps.

Par exemple, une fois à 100 mg/j tu fais un palier de 3 mois...

Si tu ne ressens pas d'urgence à baisser, ces paliers peuvent avoir un coté rassurant.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de GRAND BONHEUR
  • Age : 64 ans
  • Messages : 1467
  • Inscrit : 02 Avril 2013
  Lien vers ce message 17 Janvier 2014, 23:19
Merci Franck ta réponse me rassure...
Je pense commencer début février. Non je n'ai pas d'urgence particulière
à vouloir descendre "vite", je n'ai pas d'effets indésirables gênants.
Donc je vais prendre mon temps.
J'alimenterai mon fil en conséquence...
Belle et douce nuit à toi.
Mathilde


Nos avatars et nos signatures ! Rejoignez-nous !
Toute histoire a une fin... Mais, dans la vie... Chaque fin annonce un nouveau départ...
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 18 Janvier 2014, 0:38
Ok Mathilde,

Déjà tout à l'heure j'ai "coché" ton fil.

On va garder un Ňďil l√† dessus.

A bient√īt.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Caryl
  • Age : 58 ans
  • Messages : 456
  • Inscrit : 26 Janvier 2012
  Lien vers ce message 18 Janvier 2014, 1:44
Ce fil est très intéressant...

Voici un exemple à ne pas suivre, le mien !

Je suis parvenu à une indifférence à environ 140 si mes souvenirs sont bons, il doit y avoir 2 ans de cela.

Le bonheur total pendant plusieurs mois en dehors d'effets secondaires (mort de fatigue à 18 heures, puis insomnies à 2 heures du mat).

Ces ES étaient devenus tellement pénibles à supporter à la longue que j'ai décidé de redescendre jusqu'à zéro en me disant "ça y'est tout roule, je vais maintenant pouvoir gérer tout seul" j'ai entamé une descente de 10 mg / semaine il me semble.

Patatras, j'ai tenu le coup un moment et j'ai replongé sec (si l'on peut dire) et je ne peux que confirmer que les effets secondaires de l'alcool sont bien pires que ceux du baclofène.

Bon, pour rassurer ceux qui connaissent un plantage quel qu'il soit, il est toujours possible de recommencer / remonter, c'est d'ailleurs ce que j'ai fais et il semblerait que les premiers résultats de réussite commencent à pointer leur nez, c'est encore tout frais, donc je reste prudent.

Pour conclure, je pense que l'idée de descendre de 10 mg / mois après avoir atteint sa dose seuil avec certitude (attendre plusieurs mois) est un bon point de départ. Cette descente ultra lente permet "d'écouter" ses sensations et éventuellement remonter doucement en cas de doute.

Tout √ßa est bien s√Ľr √† d√©battre avec son m√©decin, en esp√©rant qu'il soit suffisamment renseign√© sur le produit.


I have had a dream - depuis, le rêve est devenu réalité.
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 18 Janvier 2014, 21:51
bonsoir,
première alerte pour moi, ce soir repas plateau de fruit de mer.
Pour la première fois depuis l'indifférence 16 aout je me suis surpris à gouter le vin blanc avant le repas et de boire 1 verre de cidre + un de champagne et 1 verre de blanc et me suis dit puisque tu es indifférent tu ne crains rien. A la fin du repas je me suis servi un fond de verre de blanc et au bout de quelques minutes je l'ai remis dans la bouteille, mais je m'interroge sur ce que je viens de boire est la descente de -10 depuis 15j ou l'assurance de pouvoir boire un peu plus que d'habitude sans rechuter ou autre chose!!


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 60 ans
  • Messages : 10131
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 19 Janvier 2014, 9:20
Bonjour Patrice,

Méfiance quand même. Continue à te surveiller

Albéric


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 20 Janvier 2014, 0:02
Salut,

Caryl, merci de nous apporter ce témoignage important. Tu devrais aussi parler de ta démarche actuelle sur un de tes fils, c'est une situation très intéressante. D'ailleurs je me suis toujours demandé si dans cette situation, le seuil était à peu près à la même dose...

Pat. Oui, méfiance... Il faut observer pour savoir si c'est un retour de... ou si c'était un cas isolé. Surveiller un peu tes pensées.
J'espère que tu seras assez vite fixé.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9416
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 20 Janvier 2014, 0:07
Pat, si tu as le temps, va voir le fil de" Lueur" , l'experience de son mari pourrait t'eclairer.http://www.baclofene.com/index.php?p=topic&t_id=3777 Tout va aller bien, tu as une arme efficace maintenant.
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Sissi (gu√©rie pulsion alimentaire), 20 Janvier 2014, 0:07  

Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 03 F√©vrier 2014, 19:05
bonsoir,
je pense que ce n'était que passager car je continue mon chemin à savoir 1 à 2 verres maxi lors d'occasion, un peu rapprochés ces derniers temps mais ce sont des vrais occasions.
Mais aucun envie de boire plus et surtout aucune envie le lendemain.
Demain je vais voir mon toubib qui devrait normalement baisser de 10
Bien à vous tous
Patrice


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 60 ans
  • Messages : 10131
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 04 F√©vrier 2014, 10:59
Bonjour,

Si ce n'est déjà fait, il y a le Questionnaire pour les guéris sur la consommation d'alcool

Merci


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 10 F√©vrier 2014, 21:56
mon médecin, est tjrs ok pour ma descente donc moins 10 à 10h.
je souhaiterai baissé chaque mois de 10 sur ma prise de 10 h qui est pour moi la plus contraignante à cause de mon activité sportive le matin.
je suis actuellement à 20 à 10h et 30 à 12h, 14h 16h et 18h.
Mon médecin lui préfèrerait que je baisse de 10 progressivement sur chaque horaire et pas uniquement à 10h pour éviter la forme de ma courbe d'imprégnation.
Comme il est également en phase de découverte de ce traitement, il ne sait pas trop et m'a conseiller de vous en faire part pour échanger sur ce sujet. je suis donc preneur de vos avis et conseils.
Bien à vous patrice
je vais poster ce même message sur le fil de Periera.


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 10 F√©vrier 2014, 22:28
Salut pat,

Je t'ai répondu sur ton fil.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 11 F√©vrier 2014, 23:21
merci


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Isou92
  • Messages : 49
  • Inscrit : 30 Octobre 2013
  Lien vers ce message 12 F√©vrier 2014, 18:17
Bonjour je rejoins ce fil pour partager mon expérience de la descente. Indifferençe a 110 je suis aujourd'hui a 100, et comptés baisser a 90 d ici 1 mois.
 
Avatar de Gaday
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5225
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 13 F√©vrier 2014, 8:55
Salut

Tiens une petite citation de Sylvie trouvée sur un fil, pour ceux dont la descente se termine avec de faibles quantités de baclo, comme quoi il faut être vigilant jusqu'au bout ...

10mg ou rien, pas vraiment d'accord Azama

Pour ma part, j'étais très bien à 20mg/j
Puis j'ai voulu arrêter parce que 20mg ou rien ..

Moralité je suis remontée à 100mg/j pour retrouver l'équilibre
Puis redescendue à 20mg et cette fois il n'est pas question que je les supprime


"Les plaisirs pris sans modération abrègent plus les jours des hommes que les remèdes ne peuvent les prolonger"
Fénelon
 
Avatar de Pierina
  • Age : 63 ans
  • Messages : 753
  • Inscrit : 12 Mars 2012
  Lien vers ce message 20 F√©vrier 2014, 15:19
Bon,Je me pose quelques questions et par là même, je vous en pose aussi..
Certains ont diminué le Baclo jusqu'à Zéro, ne consomme plus d'alcool, je pense à Alain522, ou à Mimi qui elle consomme épisodiquement,
le problème est que moi, j'ai voulu diminuer et que les "mauvaises pensées" et "les mauvaises envies" sont revenues.
J'ai bien vite remonté de 40 mg et tout est rentré dans l'ordre.
Comment descendre ? Et peut-être que pour certains, cela sera plus compliqué que pour d'autres....

Maintenant, j'ai peur de reprendre la decente....
Vous avez une solution ?

Pierina


Chi va piano, va sano e va lontano....
Réussite le 10 novembre 2012
 
Avatar de Gaday
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5225
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 20 F√©vrier 2014, 15:58
Bonjour Pierina

Tu as eu le bon réflexe de remonter illico, en plus tout est rentré dans l'ordre c'est déjà une bonne chose.

40 mg c'est peut-être beaucoup, tu peux tenter de rebaisser de 20 mg en y allant très doucement je pense. Lors de mes deux premiers essais de descente avortés le fait de remonter de 10 à suffit à stopper net le retour de l'alcool.

De ce que j'ai lu et que je commence à vivre, pour la descente à priori pas de règles bien établies. C'est vraiment en étant au plus proche de tes ressentis que tu pourras gérer au mieux cette descente.

Il vaut mieux prendre son temps à chaque palier, s'y sentir vraiment bien, ne plus y penser.

Avec Daniel sur mon fil, nous √©tions d'accord sur le fait qu'il faut l√Ęcher prise par rapport au traitement, ne pas se focaliser dessus, juste √™tre vigilant. C'est le meilleur moyen pour l'appr√©hender une fois que l'indiff√©rence est l√† bien ancr√©e.

Ne te fixe pas d'objectif ou de planning bien précis, fais en fonction de toi et de comment tu le ressens au fond de toi.

J'ai l'impression d'être un peu fouillis dans mes écrits, mais j'espère que cela va t'aider quand même.


"Les plaisirs pris sans modération abrègent plus les jours des hommes que les remèdes ne peuvent les prolonger"
Fénelon
 
Avatar de Pierina
  • Age : 63 ans
  • Messages : 753
  • Inscrit : 12 Mars 2012
  Lien vers ce message 20 F√©vrier 2014, 21:56
Merci de ta réponse Gaday,
Je vais, en effet, essayer la descente, à nouveau, mais avec beaucoup de prudence.
J'avais déjà pris mon temps pour la montée.... Je pense aussi que le moment pour la descente n'avait été le bon moment :
La fin de l'année avec les fêtes et les repas familiaux, etc....
Allez, je repars tranquillement.
Merci.
Pierina


Chi va piano, va sano e va lontano....
Réussite le 10 novembre 2012
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 23 F√©vrier 2014, 18:57
perso, j'ai descendu de 30 en 3 mois. et j'ai regroupé ma prise du matin sur celle du midi.
a chaque descente j'ai toujours pas mal d'appréhension, mais pour l'instant ça le fait, j'ai même pu boire 1/2 verres à différentes soirée sans envie supplémentaire.
par contre, depuis la descente j'ai toujours faim et des problèmes de transit ce qui occasionne une prise de poids que je n'avais pas eu à la montée.
Patrice


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 23 F√©vrier 2014, 19:33
Salut Pat,

C'est étrange cet ES nouveau.

Moi j'avais pris du poids dès le début du traitement.

Tu n'as rien changé d'autre? (cigarette, sport...)

Combien de Kgs?


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 27 F√©vrier 2014, 23:23
Non rien de changé se ce n'est que je mange plus de sucrerie, j'ai augmenté la cigarette 10/j au lien de 3/4.
Le sport je continue 1 rando VTT de 50km le dimanche te j'ai pris56kg.
Voila voila.


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 27 F√©vrier 2014, 23:54
Salut,

Mais c'est énorme !

En combien de temps as-tu pris les 56 Kgs?


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 09 Mars 2014, 22:48
non pas 56kg 6 kg!!!
je reviens d'une semaine de ski que je craignais énormément car c'était chez des amis qui adorent boire.
J'ai bu sur une soirée 5 verres la première depuis mon indifférence, j'ai eu peur du lendemain, mais rien je n'ai pas eu envie de boire et rien le surlendemain.
Je peux donc boire 4/5 verres dans une soirée sans retombé dedans c'est vraiment formidable.
Lundi je redescends de 10 je serai donc à 130.


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 09 Mars 2014, 23:07
Salut Pat.

J'ai découvert cela à 6 mois d'indifférence. J'avais été passer une semaine chez ma soeur et son mari qui sont de bons vivants.

Très fréquemment, il y avait des soirées arrosées, avec leurs amis. Et j'ai bu comme les autres.

Là ou c'était merveilleux, c'est qu'en fin de soirée je n'en avais plus envie, la nuit non plus et encore moins le lendemain matin.

C'est pourquoi dans mon témoignage dans paris match je disais que si je le voulais je pouvais être un bon vivant. Après tout est une question de choix. Avec ce qu'on a vécu, je ne pense pas que certains d'entre nous n'aient envie de devenir des bon vivants. Buveur très modéré c'est beaucoup mieux je trouve.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Isou92
  • Messages : 49
  • Inscrit : 30 Octobre 2013
  Lien vers ce message 11 Mars 2014, 15:31
Bonjour à tous,

je suis maintenant √† 90 et vais descendre √† 80 d'ici deux semaines. J'appr√©hende le printemps, les ap√©ros et plus que tout les vacances en famille au mois d'aout o√Ļ nous sommes tous bons vivants. Je voudrais pouvoir boire un peu tous les soirs, le bon ros√© en terrasse, sans replonger dans une conso r√©guli√®re (aujourd'hui quelques verres lors d'une occasion). Tout en ayant suffisamment baiss√© le baclo pour r√©duire mes multiples effets secondaires...je pensais viser 50mg pour l'√©t√©. Donc cette question des p√©riodes alcoolis√©es alternant avec des p√©riodes plus sobres je me la pose...
Bises à tous
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 18 Mars 2014, 0:32
Salut Isou.

Et bien si ta dose de baclo est toujours suffisante, tu ne risqueras rien.

Impossible à prédire.

A chaque palier, laisse passer du temps, observes tes ressentis.


En principe, une fois indifférent de logue date, on arrive bien à sentir qu'on est toujours en sécurité.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de La Bidouille
  • Messages : 97
  • Inscrit : 25 Octobre 2011
  Lien vers ce message 24 Mars 2014, 13:54
Bonjour à tous. Je suis indifférante depuis plusieurs mois à l'alcool et au canabis ! Ouf et merci au baclo, au forum et à Mr Amsein. Pour la descente, après plusieurs mois à 320 (quand même!) j'ai fait 10mg de moins tous les 15jrs jusqu'à 160.
Je stabilise pendant 6 mois déjà 2 mois de passés. Cependant, petit retour du démon pendant les fêtes je suis remontée à 170 puis retour à la normal après. J'ai eu peur mais ça va.
Cela dit, il m'ait arrivé 2 ou 3 fois d'avoir des petits appelles après avoir bu un coup. Genre je bois une bière avec un copain, je rentre et j'en bois une autre puis j'en ouvre une autre que je n'ai pas pu finir.
J'en ai parlé à mon addictologue qui m'a parlé d'abstinence ... Du coup samedi soir je suis sortie et après la première bière, j'ai pris 20mg supplémentaires et ça s'est bien passé.
Je me pose des questions sur ces petits écarts mais à vous lire, ça me rassure un peu. Il faut jongler au mieux et faire en fonction des ressentis.
mais si ça me fait ça à 170, qu'est-ce que ça va être quand je reprendrai la descente.
Merci et bon courage à tous.
 
Avatar de La Bidouille
  • Messages : 97
  • Inscrit : 25 Octobre 2011
  Lien vers ce message 24 Mars 2014, 13:58
PS : je fait mes nuits depuis peu gr√Ęce √† l'eschscholtzia, c'est de la phytoth√©rapie donc pas d'effets secondaires. Chez naturactive (c'est plus concentr√© que chez les concurrents)
2 avant le repas du soir et bonne nuit !
 
Avatar de Gaday
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5225
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 24 Mars 2014, 20:58
Bonjour La Bidouille

Pour moi ce n'est pas une question de temps, juste de ressenti, quand tu seras de nouveau bien √† 170 mg, sans crainte et s√Ľre de toi alors tu pourras de nouveau descendre.

√Ä bient√īt , et bravo pour ton d√©but de descente bien ma√ģtris√©


"Les plaisirs pris sans modération abrègent plus les jours des hommes que les remèdes ne peuvent les prolonger"
Fénelon
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 28 Mars 2014, 0:00
un petit coucou pour vous dire que je ne vous oublie pas et que je continue de suivre mes fils surveillés.<br />Tout va bien, je continue ma descente doucement je suis à 130 et la semaine prochaine je serai à 120 dons moins 50 par rapport à mon indifférence survenue le 16 aout 2013.<br />Pas de problème majeur, je m'accorde 1 à 3 verres en soirée en fonction de l'ambiance et de mes envies,<br />Toujours pas de conso seule et même pas d'envie!!<br />Par contre j'ai quand même considérablement augmenté la cigarette je suis à 10/j au lieu de 4 avant mon indifférence. J'ai remarqué que ces cigarettes en plus sont prises au même heur que mon ancien craving est ce une compensation physique ou psy, je ne sais pas est ce que d'autres ont vécu cela?<br />bonne soirée


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Isou92
  • Messages : 49
  • Inscrit : 30 Octobre 2013
  Lien vers ce message 01 Avril 2014, 20:53
Bonjour a tous,

Je suis a 80 mg maintenant et bien indifférente , ienmon indifférence est renforcée a la descente!
Pendant les vacances de p√Ęques je vais essayer de boire tous les soirs pour v√©rifier qu.au retour je n.aurai pas de difficult√©s a arr√™ter...
Bises a tous
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 05 Juillet 2014, 17:35
Petites questions sur la descente :

1/ Pourquoi descendre ? Je veux dire si "l'indifférence" arrive mettons à 200mg, pourquoi certains arrivent à rester indifférent à mettons 100mg et maintenir une conso normale ou nulle sans difficulté alors qu'à la monté, à 100mg l'indifférence n'était absolument pas au RDV ? Je veux dire on a une idée de ça ? Il faut comme un déclic ? On peut vraiment redescendre fortement tout en gardant l'indifférence aquise bien plus haut ?

2/ Pour ceux qui ont ce traitement depuis 2 ou 3 ans voir plus, ça n'est pas dur de rester vigilant sur ses prises ? De continuer, n'est t on pas tenté d'arrêter complètement par lassitude ou perte de vigilance, et si c'est le cas et que le craving revient faut-il recommencer dès le début ? Remonter beaucoup plus haut qu'au début. Arrive t-il que chez certaines personnes qui auraient arrêté puis repris le baclo ça ne marche plus ou moins bien.

Beaucoup de questions, je suppose qu'on a pas encore assez de recul sur toutes ces questions.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2441
  • Inscrit : 06 F√©vrier 2013
  Lien vers ce message 05 Juillet 2014, 19:01
Bonsoir,

en ce qui me concerne mais je ne suis pas un bon exemple, indifférence à 120 mg, dose maintenue pendant 8 mois, deux tentatives de baisse s'étant traduites par des échecs avec réapparition de crises d'angoisse sans craving. Depuis, je continue à 120 mg en quatre prises sans aucun effet secondaire et avec une consommation d'alcool très occasionnelle. Je ne compte plus diminuer mais je suis un cas un peu particulier.

De façon plus générale, après une période passée à la dose seuil de trois à six mois, il est possible de commencer une baisse progressive sans perdre l'indifférence pour autant pour atteindre la dose de croisière. Certains arrivent à arrêter le baclofène mais il s'agit d'une petite minorité. Ballades toi sur les fils comme So, BB, Albéric, Gaday ou Franck par exemple et tu verras des descentes réussies.

Non, il n'est pas difficile d'être vigilant au bout d'un certain temps car cela devient un automatisme.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34076
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 05 Juillet 2014, 19:25
Pourquoi descendre :

Parce que c'est possible, pourquoi, je ne sais pas, on a juste constaté
Donc si il est possible (c'est le cas) de garder le m^me effet avec une dose moindre, pourquoi s'en priver ? d'autant qu'en baissant les EI disparaissent
RDB dit que la m√©moire de l'alcool s'efface au fil du temps, d'o√Ļ la descente possible
Vrai faux aucune idée
Je constate juste dans mon cas : dose max en 2010 110mg/j, dose en 2014 20mg/j pour le m^me effet : apéro convivial le WE, plus aucune dépendance.

Rester vigilant sur ses prises :

Pas plus dur que de prendre son hypotenseur, parfois tu oublies mais en général tu y penses
Sinon certains ont arrêté sans casse, en général ceux qui avaient choisi de ne plus boire.
D'autres ont replongé et ont du tout refaire

Perso, je garde mes 20mg/j, pas envie de prendre de risque en tentant le zéro baclo ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 06 Juillet 2014, 0:09
Salut mon lapin....Benbb

Ça tombe bien que je passe par ici, car ce sont des questions que j'ai gardé à l'esprit longtemps.

1- Pourquoi descendre? Dans la suite de ta question tu es plus précis... Comment pourrais-je rester guéri à 100 mg, alors qu'il m'a fallu monter à 200 mg...
Sachant qu'en passant à 100, en montée, il ne s'était rien produit...

Personne ne m'a vraiment répondu. Car je me posais la même question.

Il a bien fallu que j'imagine...
Je me suis fait une explication, non couverte par les médicaux qui s'en foutent, mais elle me permet de me faire une idée..
Ce que je te donne là est donc tout à fait personnel et sans garantie des autorités.
Il existe entre le sang et le cerveau, une barrière : la "barrière hemato encéphalique" (ça c'est vrai !)
Principalement, son r√īle semble √™tre d'emp√™cher que notre cerveau se fasse polluer par toutes les salet√©s que notre sang transporte.
Elle filtre et ne laisse passer que ce qui est utile et bon pour le cerveau.
Cette barrière est un gros handicap pour beaucoup de médicaments destinés au cerveau.
Le médicament est dans le sang. Mais il a du mal a franchir la barrière.
Là je ne parle pas que de l'alcoolisme, mais de tout ce qui est destiné au cerveau.

De mon point de vue toujours...
Il faut beaucoup en prendre pour qu'à un moment, la concentration soit suffisante pour franchir la barrière.
Le médicament finit par passer du sang vers le cerveau, par la force. Parce qu'il est concentré.

Je pense (hypothèse tout à fait personnelle aussi).
Que, une fois que le chemin est fait, la barrière finit par s'habituer à laisser passer tel ou telle molécule.
Elle la considère comme "amie".
Ce qui pourrait expliquer qu'on puisse redescendre ensuite.
La molécule n'étant plus bloquée, on est pas obligé d'en mettre en masse.

Ensuite, pourquoi toi lapin ou moi Franck on voudrait descendre....
Ben oui, parce que c'est possible. Comme le dit Sylvie.
Pour ma part, une de mes motivations était de rassurer mon médecin, ça m'a fait faire une belle connerie.

C'est au cas par cas... Phil, guéri à 120 mg... vraiment pas de raison de descendre.

Quelqu'un qui a des ES énormes, qui est handicapée par le baclo, on comprend bien qu'elle soit tentée de diminuer...

Question 2... je suis trop fatigué, je répondrai demain.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 09 Juillet 2014, 14:38
J'ai l'impression quand même que si l'on veut arrêter le baclo à un moment donné il faut impérativement arrêter totalement l'alcool en parallèle, l'un ne va pas sans l'autre, même si on peut faire le choix de boir un peu tout en continuant le baclo.

Par ailleurs je me demande si il n'y a pas un risque de ce type là : Une personne se stabilise à 100mg (mettons pendant 10 ans) et qu'elle continue à boire, on va dire raisonablement quelques verres par semaines maximum, je me demande si à l'issue de ces 10 ans il n'y a pas un risque qu'à la dose de 100mg stable la personne se mette à boir d'avantage petit à petit de façon imperseptible ou au contraire pour maintenir une consommations d'alcool stable, qu'elle se mette à augmenter légèrement le baclo.

Autrement dit la baclofène permettrait de rabaisser chez l'alcoolique l'envie à un taux normal, comme une remise des compteurs à 0, soit :

- alcoolique + 100mgbaclo + abstinance = personne normal abstinante.

Et que par conséquent si cette personne ne reste pas abstinante :

- alcoolique + 100mgbaclo + 4 verre/semaine = personne normal + 4 verres/semaine = alcoolique + 120mgbaclo + abstinance.

En gros si vous me suivez, le baclofène ne permettrait que de remettre les compteurs à zerro mais le risque de redevenir alcoolique persisterait quand même, même avec le baclofène, risque qui pourrait conduire vers une augmentation progressive du baclofène sur le long terme afin de maintenir "l'indifférence" tout en consommant légèrement.

Je trouve par ailleurs pr√©occupant le fait qu'apr√®s l'avoir lu sur le forum, je constate que chez certaines personnes ayant arr√™t√© compl√©mentement un certain temps le baclo (entre 6 mois et 1 an et demi) et qui on un retour du craving, repennent le baclo mais sont oblig√©es de monter bien plus haut pour obtenir l'effet d√©sir√©, √ßa irait dans le sens d'une acoutumance au baclof√®ne sur le long terme, accoutumance qui imposerait certainement une augmentations des doses un peu comme avec l'alcool o√Ļ arriv√© √† un certain moment on est oblig√© d'augment√© l'alcool pour ne pas se sentir mal. Nous manquons certainement de recul les plus anciens baclonautes n'en sont qu'√† 4 ou 6 ans max de traitement c'est peut-√™tre insuffisant pour voir plus loin.

Le seul utilisateur à 10 ans me semble avoir été O.Ameisen, après avoir trouvé sa dose de "confort" et une consommations très modérée d'alcool je crois, sur ces 9, 10 années a-t-il finalement été obligé d'augmenter légèrement sa dose de confort (genre année 1 confort à 100mg et année 8 confort 120 mg)?


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Isou92
  • Messages : 49
  • Inscrit : 30 Octobre 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2014, 22:59
Bonjour à tous,
Que de très bonnes questions posées dans ce dernier post...
Pour la part, descente √†70 mg en avril. Des le moi de mai, les bi√®res et les ros√© se pointant j'ai senti la fin de mon indiff√©rence. Envie de boire revenue, entre 1 et 5 verres par soir, remont√©e √† 80 avec beaucoup d'ES. A suivre mais sui d√©cru de ne pas pouvoir envisager faible dose de b√Ęclons en entretien. ..
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 11 Aout 2014, 22:19
moi je suis redescendu à 110 et pareille l'envie de boire 1 ou 2 verres le soir reviens je pense que je vais remonter


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de deydierphoto
  • Age : 39 ans
  • Messages : 67
  • Inscrit : 04 Avril 2014
  Lien vers ce message 31 Aout 2014, 12:04
Je ne suis indiff√©rent que depuis un mois mais je pense que si on a √©t√© alcoolo une fois je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas le redevenir, m√™me si on a r√©gl√© la majorit√© de d√©mons. Les alcooliques sont presque tous des fumeurs, on a quand m√™me une grosses tendance √† l'addiction en g√©n√©ral. Je pense qu'on a une chance √©norme par rapport √† avant o√Ļ la seule solution des alcooliques √©taient l‚Äôabstinence. D'ailleurs je pense que si j'√©tais abstinent depuis plusieurs ann√©es j'aurais pris du balco quand m√™me. C'est pourquoi j'ai d√©cid√© d'√™tre maintenant compl√®tement abstinent sauf contrainte social vraiment s√©v√®re : gros repas familial ou repas pro avec des bretons ;)

Je ne juge personne mais je pense qu'on a vraiment eu une chance incroyable d'être arrivé à l'indifférence et pour rien au monde je ne veux la perdre surtout quand il est si facile de ne pas boire :)
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par deydierphoto, 31 Aout 2014, 12:05  
 
Avatar de PierreEau
  • Age : 55 ans
  • Messages : 277
  • Inscrit : 14 Novembre 2013
  Lien vers ce message 01 Septembre 2014, 1:06
Tout à fait d'accord avec toi.
Je suis abstinent depuis bient√īt 10 mois.
J'ai pris un peu bière et une coupe de fin à quelques occasions mais on dirait que mon cerveau s'est déprogrammé de l'alcool, le plaisir n'y est plus.
Concernant les addictions, que moi j'appelle les dépendances, et bien rien n'est réglé avec l'arrêt de l'alcool.
Moi j'ai recommenc√© √† fum√©, je bois de la bi√®re sans alcool chaque jour (3-4, car j'aime le go√Ľt de la bi√®re mais plus l'effet de l'alcool), je mange des litres de cr√®mes glac√©es (de la glace chez vous).
Alors oui nous restons dépendant mais comme me disait un psy: "vaut mieux plusieurs petites dépendances qu'une grosse très nocive".

Bonne continuation les baclonautes...

Pierre


Seuil √† 290mg (pas s√Ľr), en descente...
" Les bŇďufs sont lents mais la terre est patiente"
- Pierre Falardeau, cinéaste québécois controversé mort en 2009
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26316
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 01 Septembre 2014, 14:10
Ma mauvaise petite expérience
Indifférente début juin à 240 mg, j'ai souhaité me débarrasser des EI, au lieu de juste les diminuer un peu, j'ai visé leur disparition totale, erreur

sur les 2 mois suivants, je suis descendue à 150 mg, ça tenait pas mal, puis il y a eu quelques soirées très arrosées

A un moment donné, j'ai senti l'indifférence me filer entre les doigts

Je remonte le baclo, pour le moment √† 190 mg, je ne sais pas o√Ļ je vais devoir remonter pour reconna√ģtre ce moment typique de l'indiff√©rence

J'ai appris plein de choses sur ce fil, même si on m'avait bien prévenue sur le mien, cela n'a pas suffi, j'ai voulu tester par moi-même

Je ne sais pas combien de temps doit durer le seuil, j'ai lu tout et son contraire
Je n'ai pas senti de changements prévenant que quelque chose déraillait, car je n'ai pas arrêté de changer mon dosage

Maintenant je compte sur la stabilité et la régularité, la patience, pour que les EI s'en aillent gentiment

Manue


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de deydierphoto
  • Age : 39 ans
  • Messages : 67
  • Inscrit : 04 Avril 2014
  Lien vers ce message 04 Septembre 2014, 14:02
J'ai relu le dernier verre. Ameisen raconte dedans qu'il a baissé très rapidement de 270 à 120 mg en qq semaines. Mais il ne buvait plus du tout. Durant 16 mois il a été complètement abstinent. A la page 295 de la version poche il explique avoir fais 3 testes :

Le premier boire 3 verres de gin tonic le plus rapidement possible à sa dose journalière de 120Mg. Il a mis 40 minutes à boire le premier. Pareil pour le second. Il n'a qu'a peine entamé le troisième. Pas de retour de craving le lendemain.

Le second test fut de boire 5 gin tonic en moins de 6 heures. Le lendemain après-midi, le craving est revenu. Il a pris 40Mg supplémentaire et en une heure le craving à disparu. Mais 7 heures plus tard il est revenu. Il a du repasser à 180 mg par jours. Puis à baisser la dose au cour des 6 jours suivants et revenir ainsi à 120Mg.

Enfin le troisième test fut de voir si, s'il augmentai le baclo en même temps, cela supprimerai l'envie de boire même s'il consommait une quantité d'alcool équivalente à ce qu'il buvait avant. Il a donc pris 20Mg de plus qu'il prenait d'habitude. Il a but les 4/5 d'une bouteille d'alcool fort et le lendemain 220Mg. Résultat : pas la moindre envie de boire.

J'en conclu à ses propos qu'on peut sans doute baisser rapidement le baclo si on ne boit plus du tout. Quelqu'un ici a connu un retour du craving après avoir atteint l'indifférence tout en ayant choix l'abstinence ?
Message √©dit√© 2 fois, derni√®re √©dition par deydierphoto, 04 Septembre 2014, 14:04  
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6465
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 04 Septembre 2014, 15:16

Bonjour à tous!

Je témoigne simplement, sans déduction.

J'ai été totalement indifférente à compter du seuil atteint, à 330mg.
J'entends par là que je n'ai plus pu avaler une goutte d'alcool, ce durant 5 mois.
Ou une goul√©e parfois, pour voir, et le d√©go√Ľt s'installait.

Aujourd'hui sans traitement,
il me semble que mon rapport à l'alcool est devenu normal.
Pas l'attitude d'une alcoolique,
Ni d'une abstinente,
ni celle d'une personne qui s'en désintéresserait.
Plut√īt je vis tout cela de mani√®re anarchique, sans qu'il y ait de progression dangereuse.
Des périodes avec rien.
D'autres avec une conso modique ( un verre de bière chaque jour ).
Un excès parfois.
Des périodes avec mini-craving. D'autres sans.

Certains vont se dire" ben voilà elle est en train de chuter. Elle ne s'en rend même pas compte."
Je ne crois pas, du fait qu'il n'y a pas d'augmentation, ni d'accélération.
J'ai eu une inqui√©tude mais s'en est suivi aussit√īt un long laps de temps d√©nu√© de toute envie.
Cela fait 8 mois que ce fonctionnement est en place.
Et je me retrouve toujours, à un moment ou un autre, à l'occasion d'un repas par exemple,
face à un verre d'alcool auquel je ne toucherai pas...

Bonne journée à tous!
Message √©dit√© 2 fois, derni√®re √©dition par BB, 04 Septembre 2014, 15:18  

- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre 2017. Arrêt du tabac de nouveau le 12/02/ 2018.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26316
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 04 Septembre 2014, 17:19
Merci de ton témoignage ma BB

Tu as été guérie le jour de tes 330 mg, c'est certain

Est-ce le fait de ne plus y avoir touché pendant des mois, je me pose la question, pour moi

Là tu retrouves un rapport avec la boisson comme tout à chacun, il n'est plus question de chien qui se montre ou non

Il est question de l√Ęcher prise

Tu es descendue très vite, c'était ton chemin, tu as senti que la protection était là jusqu'au bout

Et maintenant tu vis une vie normale :fsb2_yes:

Gros bisous

Tamanue


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 09 Septembre 2014, 20:13
bonjour
J'ai trouvé l'indifférence le 16/08/2013 à 170mg, pendant 3 mois je n'ai pas touché à une goutte d'alcool, par peur de rechuter.
Puis à l'occasion d'un repas il y avait du très bon vin j'en ai bu 1 verre. J'ai également décidé de redescendre 10 mg par mois pour arriver à 110mg.
Puis les semaines ont passées et régulièrement lors de repas je prenais un apéro et 1 ou 2 verres de vin comme tout le monde.
Puis petit à petit j'ai commencé à boire un peu plus régulièrement 1 à 2 fois par semaine, 2 à 4 verres de vin (rien de comparable à avant et surtout plus de consommation en cachette).
Dimanche la j'ai ouvert seul une bouteille de vin que j'ai bu car j'en avais envie et n'avais pas la force de me résonner.
Je me suis fait peur et j'ai décidé de remonter de 20mg, peur de la rechute.
J'attends de voir maintenant ce qu'il va se passer.
voila un peu mon histoire


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de valoche64
  • Age : 54 ans
  • Messages : 65
  • Inscrit : 13 Juin 2014
  Lien vers ce message 18 Octobre 2014, 14:03
bonjour tout le monde
cela fait un mois que j'ai atteint a 130 mg
depuis aucune envi aucun essai meme une gorgée, peur de la rechute
Mon médecin m'a dit que l'on restait 6 mois comme ça à 130
je suis surprise quand même car hier, après une de ces journées difficiles comme on en a, j ai eu comme un flash de whisky coca (boisson d'avant)
je me suis dit "qu'est ce que je me sentais bien après" ça m'a fait peur
le week end mon mari prend l'apéro et franchement ça m'énerve, c'est une perte de temps
je me controle et ne lui dit rien mais ça m'énerve
Mon souhait à moi serait d'être comme tout le monde, qu'un verre n'en réclame pas d'autre génial
pour l'instant je me sens bien dans cette nouvelle vie et on pensera dans 5 mois à la descente bon apres midi à tous
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 03 Novembre 2014, 22:28
bonsoir,
Attention à la descente je pensais avoir atteint la différence à 170mg après plus de 4 mois d'abstinence, je me suis dit que je pourrais peut être essayer de boire un verre par plaisir ce que j'ai fait en même temps que ma descente et;
je suis descendu à 110 et la je commence à boire plus que de raison mais bien moins qu'avant mais la conso est la même si ce n'est pas du craving, je ne mets plus minable et ne consomme plus dans la journée les WE. Donc par crainte et prudence, je suis remonté un peu vite ce qui fait que j'ai quelques ES que je n'avais pas eu à ma première montée. Comme certains l'ont dit sur mon fil je n'avais peut être pas atteint mon indifférence alors prudence pour la descente surtout si l'on pense être indifférent et que l'on est resté abstinent pendant quelques mois.
Car je pense que l'on ait pas sur d'être arrivé réellement à ce seuil d'indifférence.
Bien à toi
Patrice


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 05 Novembre 2014, 19:58
Bonsoir,

Valoche64, je fais partie de ceux qui avaient dit à Patm1964 qu'il n'était peut-être pas "vraiment" arrivé à son seuil d'indifférence.
Parce que l'indifférence c'est certes ne plus avoir d'envies, comme toi (et lui à l'époque), mais c'est aussi pouvoir prendre un verre sans que celui-ci n'entraine les suivants.

A l'époque Pat disait : "pourquoi prendrais-je un verre, je n'en ai pas d'envie". Alors oui c'est vrai... Mais ce manque d'envie était peut-être en partie lié à une peur du passé, tout à fait compréhensible d'ailleurs.

J'ai connu 2 indiff√©rences, la premi√®re perdue parce que je suis descendu bien trop t√īt et bien trop vite. Il a fallu que je remonte bien plus haut pour atteindre ma seconde indiff√©rence. Durant cette mont√©e, √† un moment, j'ai pass√© une semaine sans la moindre envie de boire, sans rien prendre, j'√©tais convaincu d'avoir re-gagn√©...
Le vendredi, mon épouse et moi étions seuls, nous sommes sortis prendre un verre (2 bières en fait). En rentrant à la maison j'ai dit à mon épouse : "Jo, je n'y suis pas arrivé. je ressens l'envie d'en prendre encore..." J'étais triste... Je me rappelais bien de ce qu'était la "vraie" indifférence.
Je raconte cet épisode dans mes posts du 25 et 26 aout 2012 sur mon fil.

Ce n'est que bien plus tard que j'ai senti l'indifférence revenir. Je le lendemain d'une montée, cette fois-ci je le sentais. Le soir même je suis rentré à la maison, je l'ai dit à ma femme, j'ai pris une bière... Et oui... pas la moindre envie d'en prendre une seconde. Ça y était... le 1er octobre 2012.

La différence est très nette. Si fin aout j'avais décidé de ne plus boire (car pas d'envie), je n'aurais appris que bien plus tard que je n'étais pas indifférent.

Ça me gène un peu de tenir ce discours, et d'encourager à "tester". Mais enfin nous sommes ici pour partager nos expériences.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de patm1964
  • Age : 54 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 05 Novembre 2014, 23:11
merci Franck pour ce témoignage
Je pense qu'effectivement je n'avais pas atteint mon seuil et je pense que pour savoir si on y est arrivé il n'y a pas d'autre façon d'essayer de consommer.
Comme toi maintenant je remonte doucement comme me l'a conseillé Sylvie sur mon fil.


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 50 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 06 Novembre 2014, 16:49
Salut à Tous
Indifférent depuis début Septembre, à 140, j'ai fait depuis des épisodes bipolaires assez fort sans bouger ma répartition d'un iota, je pense que je voulais aller au bout du truc.
Après avoir toucher le fond et les sommets, j'ai espacé ma répartition le 20 Octobre puis descendu de 10mg et suis passé en imprégnation. Depuis lors j'ai retrouvé un sommeil et un confort de vie tout à fait acceptable.
Je suis donc à 130mg (réveil/50 11h30/40 15h/40)
Je bois une bière régulièrement, par envie et pour me tester.
Si la bipo ne repointe pas le bout de son nez je compte rester à cette dose pendant.........
Tant que je ne vois pas de raison de descendre.
Des avis?


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment cr√©er et suivre une discussion- Documentations de l'association - ‚öďÔłŹ
 
Avatar de Franck
  • Age : 52 ans
  • Messages : 4468
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 06 Novembre 2014, 22:19

Tant que je ne vois pas de raison de descendre.


Salut Jack.

Dans cette phrase tout est dit : "Tant que je ne vois pas de raison de descendre".
Je l'ai dit souvent : pourquoi descendre?
Bien s√Ľr si on a des ES invalidants, c'est une bonne motivation. Mais sinon?

Beaucoup d'entre nous (y compris moi même), ont tendance à vouloir aller vite, prouver je ne sais pas quoi à je ne sais pas qui...

Mais la seule vraie chose importante c'est notre santé. Nous n'avons rien à prouver.
Être libéré de l'alcool, c'est ça notre victoire, mais nous sommes nombreux à vouloir descendre vite, sans vraie bonne raison.
Je dois être le plus con des plus con, en juillet 2012, j'ai voulu descendre après 15 jours d'indifférence, alors que j'avais 20 ans d'alcoolisme derrière moi....
Ça a été une catastrophe...

Alors oui Jack, la question est bien celle là :"pourquoi descendre, alors que je me sens bien, que j'ai gagné?".
Prudence, prudence et encore prudence.

De plus, 130 mg est une dose assez faible. Reste-y tant que tu y es bien.


Patrice, je te suis depuis très longtemps, tu le sais. N'hésites pas à me contacter si besoin.
Ne te casses pas trop la tête en te disant "si j'avais fait ceci ou cela...", l'important c'est d'avancer, de se faire son expérience et ensuite la partager.
La molécule marche sur toi, puisque tu as ressenti son effet. Tu étais probablement tout proche.

Tu sais, dans le temps... (il y a 2 ans environ), on conseillait souvent de faire +20 ou +30 arrivé au seuil pour "enfoncer le clou". Bien souvent, c'était suffisant pour passer de ta situation à l'indifférence réelle.
Car les signes que tu as ressenti montraient bien que tu étais tout proche.

Bien à vous.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 10 Novembre 2014, 11:10
Je crois qu'une fois que les gens ont trouvé leur indifférence, le risque c'est de croire qu'ils sont guéris alors qu'ils ne sont qu'en rémission, et ils se disent, c'est bon, l'alcool ne me fait plus rien j'en suis sorti, je peu arrêter. Il ne faut pas aller plus vite que la musique, nous ne sommes qu'en rémission, face à l'indifférence il y a deux alternatives :

1/ La plus dure, faire un petit effort, un dernier, arrêter totalement de boire, et après 2 ou 3 ans on arrête totalement le baclo, l'indifférence est installée, les nouvelles habitudes sans alcool aussi, on oublie l'ivresse de l'alcool on a appris à vivre sans et on ne retouche plus jamais à une bouteille faute de quoi on risque avec un temps plus ou moins long à retomber dans la bouteille. Le cerveau ne connaissant que deux modes de fonctionnement, l'alcool excessif ou pas d'alcool du tout.

2/ On continue à boire, un peu, raisonnablement, dans diverses occasions, plus ou moins 1, 2 voir parfois plus mais raisonnablement et là il y a encore trois alternatives :

2.1/ Petit à petit on retombe très lentement dans l'alcool en repartant d'un départ plus soft mais avec les années l'alcool excessif refait son apparition avec le baclo faute de vigilance.

2.2/ On se stabilise longuement avec le baclo et on reste un buveur modéré, normal pendant des années sans problèmes.

2.3/ On se stabilise avec le baclo, on diminue progressivement les doses pour arr√™ter et √† l'arr√™t total l'alcool excessif fait √† nouveau son apparition √† plus ou moins long terme... Ou pas, mais dans ce deuxi√®me cas on ne sait pas ce qu'il se passe √† long terme, je veux dire √† 2 ou 3 ans d'arr√™t total de baclo, on a pas assez de recul, est-ce que l'on arrive √† reprogrammer le cerveau √† une consommation mod√©r√©e ou est-ce que le cerveau √† enregistr√© √† vie l'alcool excessive et qu'√† moyen ou long terme on finit inexorablement √† retomber dans l'alcool excessif. Je pense qu'on ne sait pas, il y a des cas o√Ļ des gens on arr√™t√© totalement le baclo est deviennent pendant un an des buveurs normaux, mais dans 5 ans que restera-t-il de cette indiff√©rence retrouv√©e ? Je veux dire, le baclo induit peut-√™tre des choses qui durent encore 2 ou 3 ans apr√®s l'arr√™t total mais qui finissent par r√©appara√ģte.


C'est un pari. Je pense aussi qu'il y a des buveurs qui ne sont que des buveurs excessifs, ils ont pris l'habitude de boire beaucoup d'alcool mais leur cerveau n'est pas dépendant et avec le baclo ils reprennent l'habitude de ne pas boire de trop et à l'arrêt ils ont perdu l'habitude et restent comme cela jusqu'à la fin de leur vie.

Il y a beaucoup de possibilités et on en sait pas plus que ça pour le moment sur le long terme. La consommation de baclo existe depuis quoi ? 2008 ? ça fait 6 ans, ceux qui ont arrêté totalement et n'ont pas remis depuis il y en a combien ? quelques dizaines peu-être et depuis quoi ? 2 ou 3 ans ? ça n'est pas assez pour en ressortir des lois statistiques fiables.

Je pense que l'on doit rester modeste, nous avons avec le baclo cette deuxième chance, il ne faut pas la louper, rester modeste, c'est ne pas se dire, c'est bon, l'alcool ne fait plus rien, j'arrête, j'oublie l'alcool, j'oublie le baclo et je reprends une vie normale.

Non, un buveur excessif ou alcoolique devra toute sa vie rester vigilent et ne sera plus jamais un buveur normal, il devra toujours se surveiller. Après je me dis que si j'arrête et que je replonge, rien ne m'empêchera de reprendre le baclo, je pense qu'il n'y a pas de raison que ça fonctionne à nouveau, une seconde fois. A la même dose probablement... On est tous à notre échelle des expérimentateurs, donnons-nous du temps, il est tentant de se dire, je suis sorti d'affaire, j'arrête totalement, j'oublie tout ça, je reprends ma vie ne main sans baclo sans alcool excessif, comme tout le monde, mais je pense qu'il faut y aller lentement, descendre lentement d'un comprimé tous les mois, s'observer et arrêter éventuellement mais tout en restant vigilent.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de deydierphoto
  • Age : 39 ans
  • Messages : 67
  • Inscrit : 04 Avril 2014
  Lien vers ce message 10 Novembre 2014, 11:32
Je partage parfaitement ta pensée Benbb. Tu synthétise tout cela très bien :)

Je me suis fais la même réflexion. Je pense que le baclo remet les compteurs à 0 mais nous sommes déjà tombé dans l'alcoolisme une fois. Si nous n'y prenons pas attention pourquoi ne pas tomber une deuxième fois ? Et c'est là le risque donc pour moi indifférence rime obligatoirement avec abstinence.

Comme je vais entamer ma descente j'ai voulu faire comme Ameisen et me prendre une dernière cuite il y a 3 jours. Et j'ai beaucoup aimé cela. Pas la cuite en soi même, pas l'alcool non plus mais le fait que j'étais à une fête, de sentir l'excitation, de me sentir libre de parler avec tout le monde, décontracté. Comme lorsque je buvais avant d'être alcoolique. Et j'ai bu comme je buvais avant, assez vite. Non pas pour me cuiter complètement mais pour arriver aux effets dans l'état dans lequel je me sens bien.

Mais je sais que si je refais cela trop souvent je vais retomber dans l'alcool. Soit car j'ai une pr√©disposition (mais cela n'est pas prouv√© scientifiquement) soit que l'alcool comble ou m'apporte quelque chose. Ou que j'aime tout simplement trop √ßa. Donc je n'ai d'autre choix que l'abstinence. Mais gr√Ęce au Balco c'est tellement facile !

La seul chose avec laquelle je ne suis pas d'accord avec toi est ça :

Citation
Après je me dis que si j'arrête et que je replonge, rien ne m'empêchera de reprendre le baclo, je pense qu'il n'y a pas de raison que ça fonctionne à nouveau, une seconde fois. A la même dose probablement...


D'après les témoignages sur ce fil, il faut monter plus haut voir parfois beaucoup plus haut pour arriver à nouveau à l'indifférence. Donc de nouveau ES. Je pense que c'est une bonne mise en garde.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene