Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

27 ans, accro au zopiclone depuis 7 ans, sevrée depuis 18j.

Avatar de bettyblue
  • Messages : 5
  • Inscrit : 22 Février 2012
  Lien vers ce message 15 Avril 2014, 18:46
J'aimerais à mon tour apporter ma pierre à l'édifice avec ce témoignage. J'ai 27 ans et je traîne 7 ans d'addiction derrière moi. Ancienne anorexique puis boulimique (pendant un ou deux ans à l'âge de 18 ans) un psychiatre a eu la judicieuse idée de me prescrire un somnifère reconnu comme extrêmement addictif, car je me levais la nuit pour manger. Le zopiclone (Imovane) Là, ce fut l'extase. Ce somnifère, de la famille des Hypnotiques, comme l'est le Stilnox, ne me faisait pas dormir. Bien au contraire. Il me rendait active, moi d'origine léthargique, triste et morne. Tout me paraissait possible, tout me semblait rose. Un sentiment d'apaisement immédiat. Les premières années, les prescriptions des médecins, renouvelées de mois en mois (la posologie ne devrait pas dépasser un mois avec un comprimé par jour) suffisaient. Très vite, ça n'a plus suffit. J'ai dû recourir à des moyens illégaux pour m'en procurer, et au fil des années, je suis montée jusqu'à 10-15-20 comprimés par jour. J'ai fait plusieurs crises de manque. Toutes se soldant par une crise d’épilepsie, des chutes, des blessures, des cicatrices, et des passages aux urgences. Tout ça, entouré de mensonges à la famille et à ceux que j'aime. Vous connaissez. Chaque tentative de sevrage se soldait en échec et en rechute en moins d'une semaine. Après un passage en clinique psychiatrique spécialisée dans les addictions et les TCA d'un mois, j'ai rechuté une semaine après ma sortie. Ressortie avec un certain dégoût pour ces cliniques privées aussi, mais c'est un autre sujet, et loin de moi l'idée de faire des généralités sur les psychiatres. Ma mécanique était devenue rodée, je m'arrangeais pour ne jamais être à court, personne autour de moi, même celui qui partage ma vie, n'était au courant de mes petits trafics, et je n'envisageais pas d'arrêter de prendre ce médoc. Ma libido était à zéro, j'étais là sans être là, vide. Puis, je me suis fait pincer, par celui que j'aime, justement. 2 semaines après la loi autorisant la prescription de Baclofène dans le cadre du traitement des addictions. Mon généraliste, peu convaincu, me dit "pourquoi pas, tu peux toujours essayer." je lui demande s'il connaît d'autres patients à qui on a prescrit du Baclofène pour traiter leur addiction. Il me répond que oui. "Qu'ils deviennent des zombies". J'essaie. C'était il y a un peu plus de deux semaines. Qu'est-ce qui a changé ? Ai-je fait plus d'efforts que lors de mes précédents sevrages ? Suis-je plus ou mieux entourée ? Réponse : non. Et pourtant, il faut l'admettre, je n'ai plus de pensées obsédantes, je ne pense plus à mon médicament, je suis sevrée depuis deux semaines et je n'avais jamais été clean aussi longtemps. Je ne pense pas à en reprendre. Je ne veux pas parler trop vite, je ne veux pas me porter la poisse. Est-ce que le Baclofène m'a sauvée de mon addiction ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais je n'avais jamais vécu un sevrage aussi bien. Pour ceux comme moi qui ont l'habitude de prendre des anxyos ou des hypnotiques comme des bonbons, il faut savoir que le baclofène n'a pas d'effet "visible" immédiat, comme un zopiclone, un xanax, un lysanxia etc. On ne se sent pas particulièrement apaisé, ça ne shoote pas. L'effet "zombie" n'est jamais apparu chez moi. J'étais peut-être un peu ensuquée les premiers jours, mais c'est tout. J'en suis actuellement à 4 par jours. Ma libido est revenue, mes émotions sont revenues, ma concentration et ma mémoire sont revenues. Je reviendrai donner des nouvelles car 18 jours, c'est trop peu pour crier victoire. Mais c'est déjà une victoire pour moi, et j'avais envie d'en parler... Merci d'avoir créé ce site. Merci !
Message édité 2 fois, dernière édition par bettyblue, 15 Avril 2014, 18:51  
 
Avatar de Azama
  • Age : 70 ans
  • Messages : 4700
  • Inscrit : 22 Septembre 2013
  Lien vers ce message 15 Avril 2014, 19:45
Bonsoir à toi Betty,

Ici, tu verras, il y a surtout beaucoup d'alcooliques, mais aussi des TCA et aussi des plytox, et surtout pour toi, des accros aux benzos, qui se sont soignés avec le baclo (ou seules), mais je te conseille de rechercher le fil d'Aurèle, qui a vécu l'enfer avec le Lexomil.

Les BZD, je connais aussi, dans mon cas, c'était le valium.

Cet effet zombie montre que soit ton MT ne connait pas le baclo, soit qu'il est plutôt pour un autre médicament. Je n'accuse pas.

Le mien, qui m'a prescrit -a ma demande- du révia, bien sur sans succès, m'a proposé le baclo. Quand je lui ai demandé "ce que ça faisait" à ses patients, il m'a répondu énigmatiquement: "Ils changent"...

C'est certain que quand on se débarrasse d'une addiction qui a foutu sa vie en l'air on peut changer.

Voilà, bienvenue, et je laisse les spécialistes te la souhaiter en bonne et due forme.


"La musique? C'est de la sculpture fabriquée avec de l'air!" Frank Zappa.
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18695
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 15 Avril 2014, 20:17
Voilà, bienvenue, et je laisse les spécialistes te la souhaiter en bonne et due forme.


Pas besoin de lui souhaiter la bienvenue, elle a un autre fil et est là depuis longtemps.

Merci pour ton témoignage et bravo pour le sevrage de ton médicament réussi !

A bientôt
Message édité 1 fois, dernière édition par Karine, 16 Avril 2014, 6:41  

Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de bettyblue
  • Messages : 5
  • Inscrit : 22 Février 2012
  Lien vers ce message 16 Avril 2014, 21:18
Bonsoir, Karine et Azama. C'est vrai que j'avais déjà ouvert un fil il y a plus d'un an, je m'intéressais déjà au baclofène mais je n'avais pas encore franchi le pas. Je vais me tenir à celui-ci pour décrire ma progression, comme vous tous. Azama, jolie image de Zappa je vois qu'on a les mêmes goûts musicaux :) J'ai un peu parcouru vos histoires, je lirai la totalité un peu plus tard. Bonne soirée à vous, à très vite.
 
Avatar de Azama
  • Age : 70 ans
  • Messages : 4700
  • Inscrit : 22 Septembre 2013
  Lien vers ce message 16 Avril 2014, 22:13
Je ne peux que m'entendre avec quelqu'un qui aime Frank Zappa. Tiens, la voici en plus grande:

http://img15.hostingpics.net/pics/968130frankzappa.jpg


"La musique? C'est de la sculpture fabriquée avec de l'air!" Frank Zappa.
 
Avatar de bettyblue
  • Messages : 5
  • Inscrit : 22 Février 2012
  Lien vers ce message 17 Avril 2014, 11:43
Tu vois, c'est bête, mais quand tes idoles sont toutes des stars du rock, il y avait toujours un moment dans mes précédents sevrages où je me disais "Putain, Keith Richards se drogue depuis des lustres, il a 70 piges, il est toujours fringant sur scène et personne ne vient l'emmerder, lui". (De façon très égoïste et de très mauvaise foi bien sûr, car c'est sans compter tous ceux qui eux, y sont passés à cause de la drogue) Et forcément, ça n'aide pas à passer le cap... Eh bien là, grâce au baclo (??), c'est différent. Je n'y pense plus. C'est tellement bizarre... Mais bon, encore une fois, je touche du bois ! C'est trop récent et trop beau pour être vrai !
Message édité 2 fois, dernière édition par bettyblue, 17 Avril 2014, 12:13  
 
Avatar de Nanou08000
  • Age : 51 ans
  • Messages : 3
  • Inscrit : 28 Mai 2018
  Lien vers ce message 11 Décembre 2018, 9:13
Bonjour à tous
et toutes
Je suis nouvelle ici et j'aurais aimé savoir comment je peux décrocher du zopiclone qui est devenu une véritable drogue pour moi, j'en prend depuis 2004, j'ai commencé à 1 par soir pendant 10ans, et depuis 4 ans j'en prend jusqu'à 7 ou 8 par jour quand j'en ai
J'ai des soucis de santé et je pense que le zopîclone m'aide dans un sens mais pas dans l'autre car j'ai des tremblements et ma tête tourne H24 depuis 9ans

Si quelqu'un à connu ca merci de votre aide car je m'empoisonne à petit feu
Bonne journée à tous
Merci
 
Avatar de Théo (Théorbe)
  • Messages : 4221
  • Inscrit : 25 Décembre 2016
  Lien vers ce message 20 Décembre 2018, 13:00
Salut,
Perso, le baclo m'a permis de sortir de bien plus de benzo que toi, avec du tramadol (900-1000 par jour) et autres dérivés morphiniques.
Ca a marché pour moi. Ok, je me suis souvent sevré à la hussarde, mais avec le baclo, c'est sans pb.

Selon moi, c'est l'imprégnation qui convient le mieux, surtout si tu collectionnes les shoots au zopi dans la journée/

Reste à trouver le médecin qui prescrive et fasse un bilan de ton état de santé avant de commencer.


Adhésion et don faits.
Réveil 20 mg - Trois/Quatre prises de 10 mg réparties dans la journée - Coucher 40 mg. Façon OA (prises déplaçables selon les consos et le ressenti) : "un petit peu, tout le temps."
Indifférent, sans EI notables, sauf la concentration...
Si besoin BZD à la demande, sans limite. Et j'assume ce point. +10/20/30 mg de baclo également si soucis de pensées.
“Qui cherche la vérité de l’homme doit s’emparer de sa douleur”.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene