Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Un quart de mes journées foutues : Subutex et IV

Allez, je me lance !
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 13:52
Bonjour tout le monde !

A la demande express de Karine et Albéric je viens me présenter ;)

Je suis jeune, intégrée, un job passionnant, amoureuse.. Tout va bien quoi !

A part mon secret. L'alcool,dont ici la plupart consomme ou ont consommé, on le sent.
Mon fardeau à moi est invisible sauf dans l'intimité.

Après une jeunesse trop fêtarde et une petite addiction à l'héro, je me suis rendue dans une centre où l'on m'a prescris du subutex.
Sous la langue, une fois par jour, 2mg, soit pas grand chose, tout allait bien.
Puis j'ai rencontré un mec, aujourd'hui décédé, que son addiction a tué. Un nid à problèmes mais j'étais amoureuse. Avec lui, je suis tombée dans l'injection du sub, moi qui m'étais presque sortie de la drogue.

Maintenant, voilà des années que je me shoote 3 fois par jour. Matin, midi et soir.

Forcément, les veines se font rares, les cicatrices nombreuses. Je suis plutôt jolie mais j'ai honte de ce corps qui me rappelle ma déchéance et le cache même à mon nouvel homme, clean de chez clean. Lui aussi supporte mon fardeau. C'est même lui qui m'a parlé de ce site.

Faut dire qu'il les encaisse, ces heures passées à me chercher une veine. Je ne mens pas en disant heures, cela peut représenter 4 ou 5 heures dans la journée... de la folie. Du stress quand je dois aller bosser et que je ne parviens pas à faire mon "truc" à temps.

Au boulot, personne ne sait... Quelle honte ce serait ! Ni ma famille, ni mes amis. Une double vie en somme.

Même mon médecin ne sait pas... Même devant lui j'ai honte d'avouer à quel point je détourne ce traitement, qu'il tente de me faire diminuer.

J'ai tenté à plusieurs reprises de m'en sortir, mon homme me soutenant. Je jette tout le matériel. MOTIVEE !!

ET puis le lendemain, le soir (c'est le plus dur) : je pleure, j'engueule cet homme de ne pas vouloir céder, me laisser ; JUSTE UNE FOIS !!! ON s'engueule. OK LAISSE TOMBER !! Le lendemain, je prétendrai être au boulot plus tard et foncerai acheter du matériel. Je dirai être constipée (oui oui, glamour !) et m'enfermerai aux toilettes. Vite, vite !Avant qu'il ne se demande ce que je fais. Il finit toujours pas le découvrir. Et je reprends mon rythme, disant que ce n'est pas le moment.


Je pleure en écrivant ces mots. Si vous saviez comme je suis désespérée. J'ai toute la vie devant moi mais garderais toujours ces traces. Je n'y arrive pas, je VEUX arrêter, mais je n'y arrive pas !
C'est débile en plus, car le subutex sous la langue devrait suffire ! Mais j'ai besoin de ce geste, qui n'est pourtant que torture, éoeurant... Me prend la majeure partie de mes journées.. Mon dieu, tout ce que je pourrais faire sans ça : du sport, lire, sortir... Et cette peau lacérée... Et je n'ose imaginer l'état de ce cerveau imbibé.

Quand je pense à l'effet que fait le subutex quand on le prend pour la première fois, même si là je ne sens plus la défonce, je me demande : qui suis-je vraiment ? Depuis toutes ces années, Couleurs est-elle vraiment Couleurs ? Ou une sorte de personne tout le temps défoncée mais qui parvient à faire semblant, au regard du monde, d'être normale ?

Je ne vais jamais faire les prises de sang dont j'aurais besoin, la dernière a été une vraie torture.. L'infirmière ne comprenait pas pourquoi cela ne marchait pas (je ne touche plus à mes bras depuis des années, donc les quelques marques sont aujourd'hui effacées, ce sont les jambes qui trinquent vraiment). On en est arrivé à aller dans une artère... Et moi qui prétendait que c'est le stress qui faisait diminuer mes veines...

Voilà, je me sens bien misérable.

Mais si vous me rencontriez, jamais vous ne pourriez imaginer. C'est ma fierté en quelque sorte. Réussir à cacher ce fardeau. Mais pas de plage, ni de piscine pour moi...


Voilà, je me suis lâchée. Sur internet c'est plus simple, ma hantise serait que d'autres que mon compagnon connaissent mon secret.

Je retourne à mon occupation, ma galère, interrompue un moment pour vous confier ce secret qui me dévore.

J'ignore si le baclo peut m'aider, j'ai peur de sembler abrutie, que mon secret soit dévoilé, d'avoir l'air d'un zombie.. Mais il faut que j'arrête.


Merci à tous de m'avoir lu !
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 13:58
Bonjour et bienvenue sur le forum !

Tu as bien fait d'ouvrir ton sujet de discussion, Mimi polytox, dit que le baclo fonctionne très bien pour le subutex que les répartitions sont les mêmes que pour l'alcool.

Tu as honte de ta maladie, mais c'est une maladie au même titre que les autres.

Tu peux compter sur nous pour te soutenir et t'apporter aide et conseils.

Prends contact avec le médecin que je t'ai conseillé et tu nous diras.

A bientôt !


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9832
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 14:39
Bonjour et bienvenue, Couleurs,


Le baclo t'aidera, sans problème.

À te lire,
Albéric


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 15:12
Merci Karine et Albéric !

Mais je préfère rester prudente. Plus l'espoir est important plus la déception est cruelle !

Je n'arrive pas à concevoir comment le baclo fonctionne ?
Il ne s'agit que des addictions néfastes ? Par exemple, devant un bon repas, on reste aussi indifférent ?
Et en matière de sexe ?

Ne devient on pas un peu "robot" ?

Merci pour vos éclaircissements !
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 15:15
Non on ne devient pas un robot, certains on quelques fois des effets secondaires,

On est pas indifférent devant un repas, le baclo joue sur l'addiction.

En matière de sexe certains on des problèmes de + ou de - pas tous....


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 15:16
Rendez-vous demain. On ne m'a pas demandé la raison de ma demande de RDV.

Super !
Un peu angoissée mais je me lance ! J'espère que le médecin sera ouvert à ma demande sans doute un peu atypique !

Merci encore Karine ! Tu me parlais de Mimi Polytox. Comment trouver son profil ? Merci
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 15:17
OK. Ceci dit, avec le subutex j'ai plutôt un problème de moins ... Alors, si cela pouvait inverser la tendance ;)
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 15:19
Il est là Mimi * clic sur le sujet.


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 15:25
En fait il faut que tu lises ce fil : mon histoire


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 16:28
Merci encore !
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 25953
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 12 Novembre 2014, 21:48
Coucou
Tu as bien fait de venir par ici, oui le baclo peut te sortir de ton addiction
Bonne chance pour ton rdv demain et tiens nous au courant
Manue


Indifférence atteinte et acceptée à 260 mg depuis le 05/05/18 (date chère à mon coeur le 05/05 =^^=), diminution à 220 mg cause forts EI, maintenant, tout baigne ;-)
 
Avatar de Mimi *
  • Messages : 7071
  • Inscrit : 24 Avril 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 11:38
Bonjour Couleurs

Tu as 3 problèmes majeurs :

- l'alcool que tu peux soigner avec le Baclofène,

- le Subutex que tu peux aussi soigner avec le Baclofène,

- et le temps passé à l'injection ! que tu ne peux soigner avec le Baclofène.

Si tu te sens capable de passer en sublingual , alors le Baclo est ta solution !

Le problème que je vois, c'est que tu es aussi dépendante de l'acte d'injection !
Et là plus rien ne va !
Tes veines roulent sous l'aiguille et sont complètement sclérosées !!

J'ai connu des héroïnomanes qui s'injectaient l'héro dans les yeux ou le sexe !!!

Quitte à augmenter les doses de Sub essaye de passer en sublingual !

Bon courage
Message édité 2 fois, dernière édition par Mimi *, 13 Novembre 2014, 16:35  

INDIFFÉRENTE à l'alcool et aux drogues grâce au Baclo + travail psy.
Mon histoire

0 baclo depuis Août 2012.
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 12:28
Tout est dit par notre Mimi,

Tu ne pourras réellement te soigner que quand tu passeras par la voie orale....

T'en sens tu capable ?

Alors vas y, fonce !

.
Message édité 1 fois, dernière édition par Karine, 13 Novembre 2014, 12:36  

Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 20:31
Bonjour à tous !

Rendez-vous super, médecin très accueillant et qui dit être en adhésion avec le traitement et avoir eu de bons résultats chez des patients, alcoolos comme toxicos !

Je lui ai expliqué mon boulot et la peur que j'avais des ES par rapport à mes collègues ou au public.
Vu que je ne suis pas pressée à la semaine, on y va donc tranquille.
Voilà ce qu'il m'a prescris :


Baclo 10

- 1/2 cp matin et soir pendant jours
puis 1 cp matin et soir idem
puis 1 cp 3 fois par jour


Puis j'y retourne et on voit.

Mimi, je n'ai aucun problème avec l'alcool, mais mon message n'était peut être pas clair. J'aime boire de temps en temps mais il ne s'agit pas d'une addiction.

Le subutex, je veux diminuer mais tranquillement. Le besoin est physique avant tout, un sevrage entrainant des douleurs et rendant très malade (Mimi doit pouvoir en témoigner).

Pour moi, le vrai problème, c'est le geste. Et là, je me reconnais dans l'ENVIE de boire, le craving dont vous parlez. C'est pour y résister avant tout que je faisais appel au baclo.

Pour moi, le sub est un médoc. C'est la manière dont je le consomme qui en fait une drogue. Avant, ma dose sous la langue me suffisait, en prendre plus était inutile (pas de sensation supplémentaire). L'addiction est tout au plus physique.
Mais c'est le besoin de l'injecter, qui là est de l'ordre est de l'ordre du psychologique, comme si les sensations étaient plus fortes par ce geste, qui me pose un souci.
Si je peux baisser ma conso en plus, ce serait génial.

Si je pouvais être indifférente à ce besoin irrépressible, je serais la plus heureuse.

Pourquoi pensez-vous qu'ici le baclo n'aurait pas le même effet que pour l'alcool.
D'après les études que j'ai pu lire, le baclo joue sur le mécanisme de récompense.

Je ne sais pas si je suis très claire ?

Je vous tiendrai au courant, je commence demain le traitement.

Couleurs
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 20:59
Super le doc, très à l'écoute !

Mimi te dit, et s'y connait :
Si tu te sens capable de passer en sublingual , alors le Baclo est ta solution !
Le problème que je vois, c'est que tu es aussi dépendante de l'acte d'injection ! Et là plus rien ne va !
Tes veines roulent sous l'aiguille et sont complètement sclérosées !!


Es tu prête à prendre du sub d'une autre manière que par IV ?

Bon ben chouette tu commences le traitement demain !


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 21:22
Prête, je le suis.
La question est surtout : y arriver.
D'où le baclo en fait. Le problème se pose dans ce sens là.

Mais si je comprends ce que dit Mimi, le baclo n'aidera pas à canaliser mes "craving", mes envies de IV ?
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 21:52
Non le baclo ne calmera pas tes envies de IV, c'est sûr, peut-être qu'un psy pourrait le faire...

à présent que tu es sur motivée pourrais tu suivres les conseils de Mimi, les prendre en sublinguale, quitte à augmenter la dose....

Forcément, les veines se font rares, les cicatrices nombreuses. Je suis plutôt jolie mais j'ai honte de ce corps qui me rappelle ma déchéance et le cache même à mon nouvel homme, clean de chez clean. Lui aussi supporte mon fardeau. C'est même lui qui m'a parlé de ce site.

Faut dire qu'il les encaisse, ces heures passées à me chercher une veine. Je ne mens pas en disant heures, cela peut représenter 4 ou 5 heures dans la journée... de la folie. Du stress quand je dois aller bosser et que je ne parviens pas à faire mon "truc" à temps.

Je pleure en écrivant ces mots. Si vous saviez comme je suis désespérée. J'ai toute la vie devant moi mais garderais toujours ces traces. Je n'y arrive pas, je VEUX arrêter, mais je n'y arrive pas !
C'est débile en plus, car le subutex sous la langue devrait suffire ! Mais j'ai besoin de ce geste, qui n'est pourtant que torture, éoeurant... Me prend la majeure partie de mes journées.. Mon dieu, tout ce que je pourrais faire sans ça : du sport, lire, sortir... Et cette peau lacérée... Et je n'ose imaginer l'état de ce cerveau imbibé.


Alors il faut te booster, 05mg tous les 15 jours à 3 semaines, si ça te secoue un peu, pas grave, il faut passer outre.

Après comme dit par ailleurs, je ne souffre pas de cette addiction, j'essaie de comprendre...

Bonne soirée !


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 22:11
Beh là selon le médecin, c'est 5 mg pendant 5 jours, puis 10 mg pendant 5 jours, puis 15 mg.

Le problème n'est pas que ça "secoue" mais que je bosse, je conduis, je suis moi-même en contact avec un public fragile, je suis en réunion... J'ignore les ES possibles mais j'aimerais tout de même préserver ma vie professionnelle. Si je perds ce job, là je suis mal barrée.


Je suis quand même surprise car le médecin lui semblait penser que cela pouvait fonctionner puisqu'il s'agit toujours de pulsion, de craving, comme l'alcoolo quoi....

Prendre en sublingual "quitte à augmenter les doses" je l'ai fais, mais cela n'a pas fonctionné, cela n'a rien changé à mon envie (craving)...
D'où le baclo.


Vu que le baclo aide à lutter contre LES addictions, en jouant sur le système de récompense.
Et que selon cette définition "Le craving représente une impulsion vécue sur un instant donné, véhiculant une envie de consommation d'un produit psychoactif et sa recherche compulsive ou encore l'application d'un comportement.".

Donc, si baclo = lutte contre craving et que craving = envie compulsive de l'application d'un comportement (IV)
Donc, il me semble que baclo = lutte vs IV

Mais, peut être que Mimi a raison et dans ce cas c'est bien déprimant :fsb2_omg:

Mimi, as-tu eu l'occasion de tester sur l'IV ? Car j'ai cherché dans tes messages, mais je n'ai pas trouvé.
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 22:31
Karine, je sais que tu essaies de comprendre, et que ce n'est pas simple.

En gros, dans le message que tu cites, je dis bien que c'est le besoin de ce geste, de ce rituel, auquel je suis dépendante même si cela me détruis...
Sans doute parce que j'ai la sensation que le produit monte plus vite, et donc défonce plus....


Comme l'alcoolique ou le fumeur qui, malgré leur vie ou celle de leurs proches mises en danger ou détruites, va continuer à boire, alors même qu'il souhaite plus que tout arrêter de faire tout ce mal.

Je suis dans le même cas : je détruis en partie ma vie MAIS je continue. Il ne s'agit pas d'une question de motivation, c'est une maladie, une addiction. Sinon, personne n'aurait besoin du baclo.

Après, est-ce que cela peut marcher dans mon cas ? Apparemment, il n'y a pas encore de témoignage dans ce sens.
J'apporterai alors le mien, que j'espère positif, en espérant qu'il pourra aider des personnes dans ma situation.

Ce qui est surprenant c'est qu'en parcourant des sites comme ASUD ou en regardant autour de soi, on voit le nombre importants de toxicos (certes moins nombreux que les alcoolos) mais le sujet du baclo pour lutter contre la dépendance aux produits en IV est très peu abordé. Certains ont posé la question sur ce forum mais ne sont pas revenus témoigner.
Je pense que le baclo pour ce type de situation reste encore plus marginale que pour les alcooliques.

On dit bien que près de 15 % de personnes ne sont pas réceptives à ce produit. On en sait encore très peu dessus, on est encore en expérimentation.

Le parallèle entre mon addiction et l'alcoolisme est pourtant évident.

Merci à tous d'essayer de comprendre sans me juger,

Rendez-vous au prochain numéro :fsb2_beer:
 
Avatar de Mimi *
  • Messages : 7071
  • Inscrit : 24 Avril 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2014, 23:34
Bonsoir Couleurs


Mais, peut être que Mimi a raison et dans ce cas c'est bien déprimant :fsb2_omg:

Mimi, as-tu eu l'occasion de tester sur l'IV ? Car j'ai cherché dans tes messages, mais je n'ai pas trouvé.


Rien n'est déprimant si l'"on" est motivé .....
Lâcher prise sur les vieilles habitudes....
Arrêter d'être obsedée par l'IV ...
Combler ces 5 h .....
Le Baclo tue le craving ... si si ..

Non je prenais le Sub en sublingual ( plus longue diffusion du produit actif + sniffs )
Mais l'héro en schoot.

Et le jour où je me suis sevrée complètement du Sub, ça a été long ...
quelle victoire ... :fsb2_yes:

Je faisais des paliers de 15j - 3 semaines .... :fsb2_wink:

Enfin, pour en revenir à ton histoire
tu démarres mollo et par la suite aussi !

Pense à t'acheter du Magnésium ....


INDIFFÉRENTE à l'alcool et aux drogues grâce au Baclo + travail psy.
Mon histoire

0 baclo depuis Août 2012.
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 14 Novembre 2014, 0:29
Bonjour Couleur.
Je ne suis pas du tout spécialiste, mais pour ce que j'en sais et sauf erreur:
Le subutex vise, entre autre mais surtout, les récepteurs opioïdes, ce que ne fait pas l'alcool.

Donc forcément par cette différences on s'éloigne du domaine du baclo. D'ailleurs tu semble croire qu'il est donné pour beaucoup d'addiction, pas à ma connaissance. Par exemple il ne marche pas pour la nicotine qui vise des récepteurs particulier, ni pour le cannabis qui lui vise les récepteurs cannabinoïde.
Je ne veux pas te faire douter. Mais il faut que tu mettes toute les chances de ton coté, et l'IV est un mode particulier qui est trés différent d'une alcoolisation plus "douce", ou d'une prise sublinguale. Donc je rejoins Mimi et Karine.

Pour finir positivement en ce qui concerne le système de récompense, je ne sais pas ou en sont les études, mais je sais que pour moi le baclo a eu un grand impacte dessus. Donc pourquoi pas sur le tiens.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 14 Novembre 2014, 3:27
Mimi,

Comme je disais, je suis en congés donc j'en profite pour répondre tardivement.

je suis motivée, c'est ce qui rend cet éventuelle inefficacité du baclo contre les IV déprimant.

En fait, je ne suis pas obsédée par les IV tout le temps. Quand jai ma routine, ça va.
En fait, je peux tenir toute la journée de travail, c'est le soir que le craving survient.

Pourquoi le magnésium ?

Bravo en tout cas :fsb2_wink:

Jack-lofène, en fait, il est dit sur le site et ailleurs que le baclo fonctionne pour addiction au sub et héroïne(mais moins que pour alcool).
En ce qui concerne l'IV, en fait la puissance qu'on lui prête est erronée, selon les substances en tout cas. Mon compagnon lui même (clean pour sa part, jamais touché à la drogue etc...) me disait que si j'avais été alcoolique il ne l'aurait pas supporté. Mais qu'en l’occurrence, avec le sub, même en IV, j'étais nette (pas de perche, je ne suis jamais défoncée ou arrachée, c'est invisible quoi).
Quand je compare à mes potes alcoolos, j'ai l'impression que l'effet de l'alcool sur leur vie et leur comportement est beaucoup plus puissant.

Donc, quand tu dis que l'alcoolisation est "plus douce" je pense qu'en ce qui me concerne, l'alcool est plus puissant. Donc, peut-être qu'il n'y a pas de rapport avec la puissance du produit. Impossible d'être défoncée au sub quand on y est habituée...


En tout cas, merci de vos conseils et de votre "écoute", de toute manière nous serons bientôt fixés ! Je continue de me documenter, de potasser le sujet !

Bonne nuit !!
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 14 Novembre 2014, 9:46
Quant je disait que l'alcoolisation est plus douce je pensait uniquement au passage dans le sang. Maintenant tu as sans doute raison quant aux ravage de l'alcool vs ceux du subutex.
Je pense tout à fait que cela peut marcher et de toute manière la détermination est une très grande partie du processus.
Je voulais t'inciter à passer en Sublinguale comme te le demandais Mimi, je suis pas très fino avec mes sabots.
A+


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33075
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 14 Novembre 2014, 11:07
Jack

Certains médecins ont eu des bons résultats pour le cannabis et d'autres pour le tabac à condition pour ce dernier que ce soit la seule addiction


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 14 Novembre 2014, 12:53
Bon ben non seulement j'ai des gros sabot si en plus je dis des conneries! Merci :fsb2_cry: :lol:


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de DpraV
  • Age : 39 ans
  • Messages : 737
  • Inscrit : 10 Décembre 2011
  Lien vers ce message 16 Novembre 2014, 0:38
Coucou Couleurs!


Je t'avoue que je n'ai pas pu m'imprégner totalement de tes dires au point de les ressentir comme des sensations que j'ai déjà eu.

Je suis passé par toutes les cames, même celles qui ne sont pas écrites dans le manuel!
Du genre que t'es pas emmerdé avec les tests de la flicailles car ça teste pas ça, d'ailleurs ça ne sait même pas que ça existe...


Et bien tu vois, dans tout ce bordel, je ne me suis jamais shooté...

Au collége, on a eu un tas d'intervention sur le dangers des drogues.
Trop tard, j'avais lu "Flash" à 12 ans et je trouvais ça génial les drogues!
On a eu un tas d'interventions sur les MST.
Et là ça a fait mouche: toujours des capotes et jamais de shoot (Les échanges de pailles on savait pas encore, j'aurais pu choper la HC des 10aines de fois...).

J'ai failli un soir avec du "malabar" (Speed rose), mais le premiers à tester a fini aux urgences.
Quelques jours après, un zonard s'est shooté aux bubu dans une de nos soirées et en est mort.

Alors suis vacciné bien que, même dans ma façon de boire actuelle (Seul résidus de défonce que je supporte), je sois toujours en recherche du "flash".


Ce que je voulais te dire, c'est qu'en attaquant le Baclo, j'étais, bien sur, grave alcoolo, mais en plus je m'enfilais des doses d'oramorph à tuer un cheval et des boites de seresta 50 entières.
Les RC étaient largement omniprésents sauf en cas de zéle de la douane à Orly...


J'avais une oppression latente perpétuelle.


Sans queue ni tête car si on compare l'effet de l'ethcathinone ou du 2-CD à celui des benzos ou de la morph...
C'était vraiment le fait d'absorber une molécule et d'en sentir l'effet qui me poussait.


Le rituel commençait déjà à adoucir cette oppression.


Et pi est arrivé un seuil (200-240mg), ou tout cela a cessé...
Le vélo a déraillé.

Pour te dire à quel point j'en suis: j'aime toujours l'effet du pétard, mais c'est le fait de rouler un pétard qui me fait chier au point que je n'en fume plus.
(Pourtant va falloir que je me force à m'y remettre sinon je n'arrive pas à me débarrasser de l'alcool)


Pour moi, et comme dit par Mr Gabba dans le livre d'OA, le Baclo est le traitement de l'addiction.

Et je ne suis pas sur que tes IV soient du domaine psy/comportemental, donc essaye et tu risque d'avoir de grosses surprises, mais peut être pas tout au même seuil.


Au plaisir d'en reparler!


Loïs






.
Message édité 1 fois, dernière édition par DpraV, 16 Novembre 2014, 0:59  

Soigné à 420mg plus d'autres mg.
Arrêt du Baclo début 2017

Un peu ironique pour un mec qui s'est fait enfermer à sa demande!
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 17 Novembre 2014, 15:49
Je viens de réaliser un truc et j'ai pensé à toi.
L'IV et le sublinguale c'est un peu comme la clope et la E-cigarette.
Perso je me suis mis à l'E-cigarette mais je n'arrive pas à décrocher de la clope.
Quand je m'attaquerai au problème je le ferai à la source en m'occupant de la nicotine.
Donc dans ton cas le baclo peut tout à fait marcher en l'état.
Quitte à t'injecter de l'eau et a traiter le problème IV après.

Bise


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 17 Novembre 2014, 20:33
Coucou Jack !

Bah merci pour ton ouverture d'esprit, effectivement pourquoi pas ?

Pis si le baclo peut aider pour l'héro par shoot (études) alors pourquoi pas sub par shoot ?

Et quant à ta comparaison à la e-cig pour moi aussi c'est un échec mais.. combien ont arrêté grâce à elle ? Autour de moi beaucoup !


Lol DpraV je me reconnais un peu dans ta description, sauf que moi malheureusement je n'ai jamais été "vaccinée" du shoot (le mot vaccin m'amuse beaucoup ;) !

Par contre, un mec DCD d'un shoot de sub .. Jamais vu ça ? Le syndrome de Popeye, les veines mortes et tout et tout oui mais mort ? Une bulle dans la seringue ou tellement de sub que la flotte était devenue de la pâte ;) ?
En tout cas je ne peux m'empêcher de me dire que je ne suis vraiment pas passée loin de ne jamais tomber dedans, 'fin je me comprend !

--------------------- Réflexion ...

Dans tous les cas il semble qu'il ne s'agisse pas d'une question de "substances" sinon que ferait le topic sur les troubles alimentaires dans un site sur le baclo ? Il s'agit bien d'être accro à un comportement si je puis dire alors là on est en plein dedans !

Bon, rien ne dit que ça fonctionnera pour moi mais dans tous les cas je ne serais alors qu'un mauvais exemple je pense au vu des autres "miracles" baclo (on passe du trouble alimentaire aux cachetons et autres craving et j'insiste il s'agit bien de craving dans mon cas, je le précise car Karine me posait la question en MP).

---------------------BREF :

3 jours que j'y suis, à 05mg, c'est peu, mercredi je passe à 10.
Pour l'instant, rien de particulier, du mal à dormir une nuit mais cela peut être dû à autre chose. Un petit sentiment de "jme sens bizarre" mais sans doute rien à voir.


A bientôt !!
 
Avatar de Azama
  • Age : 69 ans
  • Messages : 4700
  • Inscrit : 22 Septembre 2013
  Lien vers ce message 17 Novembre 2014, 21:06
Une petite incruste sur la clopinette.

Mon 'tifrère a totalement arrêté de fumer avec ce truc. Des fois il s'empoigne, en disant : "ce n'est pas pour remplacer le tabac, c'est pour ne plus tousser (et dormir)"

De plus, il a retrouvé du souffle en à peine un an.

Sinon, je me marre, avec ses bidouillages de liquides de batteries... Bref, c'est un peu compliqué quand même!

La seule chose que je regrette dans mes 17 ans sans tabac? C'est de ne pas avoir le fric que ça représente sur mon compte...


"La musique? C'est de la sculpture fabriquée avec de l'air!" Frank Zappa.
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 18 Novembre 2014, 20:18
Azema, je ne te le fais pas dire !
Outre mes problèmes de respiration (je cours comme une vieille) et de "toussage", j'économiserais tant chaque mois !
De quoi ne plus devoir m'inquiéter en fin de mois quoi !

C'est vraiment con ça aussi... Dommage que le baclo ne fasse pas tout .. Dommage que nous soyonzs si faible face à toutes ces substances ! Et là encore, dans le cas du tabac, le plaisir n'existe que grâce au soulagement de la tension qu'il a lui même causé !
 
Avatar de Azama
  • Age : 69 ans
  • Messages : 4700
  • Inscrit : 22 Septembre 2013
  Lien vers ce message 18 Novembre 2014, 20:47
Il ne faut pas désespérer, l'arrêt du tabac peut survenir brutalement, sans truc ou médoc.
Mon beau père, grand fumeur de "maïs", aun jour jeté la clope qu'il venait d'allumer, puis écrasé le paquet en disant "mais comment j'ai pu fumer ces m***es pendant toutes ces années"?
De mon côté, en mars 98, courte hospitalisation en cardio, en mars 98, pour un "ketchup" du palpitant.
Il faisait froid, j'avais une grosse doudoune, et le matin de la sortie, l'odeur en ouvrant le placard m'aurait fait gerber !
Pareil, un dégoût instantané et définitif.

C'est tout ce que je souhaite aux fumeurs... :fsb2_yes:


"La musique? C'est de la sculpture fabriquée avec de l'air!" Frank Zappa.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 25953
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 18 Novembre 2014, 21:58
Bonne route avec le baclo
Les premiers comprimés peuvent donner quelques effets, mais ils vont vite passer
Tu vas augmenter tous les combien, et de combien de comprimés?
Tu es bien suivie par ton doc?

Oui le baclo est là pour vaincre pas mal d'addiction, en soignant mon alcoolisme, il s'avère que le problème de bouffe se régule, plus aucun anxio ni somnifère, on redevient soi même

Beaucoup d'addictions sont vaincues grâce au baclo, alors oui, si c'est le sub, ce sera le sub

Ou le simple fait de se piquer, comme d'autres ont besoin d'autres choses

Manue


Indifférence atteinte et acceptée à 260 mg depuis le 05/05/18 (date chère à mon coeur le 05/05 =^^=), diminution à 220 mg cause forts EI, maintenant, tout baigne ;-)
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 24 Novembre 2014, 22:20
Bonjour à tous !!

Azama, je connais des gens qui ont aussi arrêté comme cela... Dégoutés du jour au lendemain ! Mais c'est rare ! Il parait qu'il y a aussi un médoc qui fonctionne pour cela, vous connaissez ?

Velvet : Bien suivie par mon doc, je ne dirais pas ça.. Il m'a marqué le baclo et je le revois au bout d'un mois.
Merci en tout cas d'y croire, pour ma part plus j'y réfléchis et plus je me dis que si le baclo fonctionne même pour une boulimique, alors pourquoi pas pour une tox ? Surtout qu'avec le niveau de connaissances que nous avons de ce médicament, je ne m'aventurerais pas à tirer de conclusions hâtives...

Avec le médecin, on s'est accordé sur le fait d'y aller tout doucement, à cause du boulot, entre autres. Il m'a prescrit :
- 5 mg matins et soirs pdt 5 jours
- 10 mg matins et soirs pdt 5 jours
- et Là je viens de passer à 3 fois 10 mg soit 30 mg et, peut être suis-je sensible, mais je me sens vraiment mal pour la première fois : tête qui tourne, fébrilité, sensation de chaud, mâchoires serrées, vertiges, acouphènes... Dur dur devant les collègues... Dans le cirage complet, j'ai bien perché dans la journée... Pour ceux qui connaissent, je me sens en redescente de speed ou de coke, ou en lendemain de teuf. J'aurais du passer le palier ce week-end...


Par contre, depuis quasi le début de mon traitement, mon homme me dit que je ronfle +++ : en fait, je respire très mal, ayant des problèmes respiratoires, ceux ci semblent s'être amplifiés, j'ai beaucoup de mal à respirer le matin, plus qu'avant...


Sinon, ce soir, peut être du fait de ce sentiment de "pas bien", je ne me suis pas jetée sur mon shoot dès que je suis rentrée, en fait je n'en avais pas forcément envie... Je l'ai fait sur le tard, parce que j'en avais quand même envie, mais je pense que je n'aurais pas eu de matos je n'aurais pas pété un plomb comme d'habitude...

Je dois continuer à 30 mg/ jour pendant 2 semaines et cela me va bien, car je ne me vois pas encore augmenter...

Malheureusement, en ce moment mon homme est odieux, et je ne me sens pas soutenue... Il pique des crises de colère, et moi je subis silencieusement, pas la foi de me battre... En ce moment même il pète un plomb, j'entends les portes qui claquent et les "bordel de merde !!!!!!"... J'espère qu'il va se calmer parce que ce comportement m'agresse vraiment fortement...


Merci à tous !!

Couleurs
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 24 Novembre 2014, 22:23
Tu as l'air sensible au baclo vu les ES à 30mg. c'est bon signe.
Tu as raison fait tes augmentations la veille d'un WE


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 24 Novembre 2014, 23:05
Jack-lofène,


Justement, mon compagnon partait du principe, comme toi, que si j'avais des ES tôt, j'aurais aussi des ER (effets recherchés;) rapidement... Peut-on vraiment partir de ce principe ?

Meri !
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 24 Novembre 2014, 23:10
Si ce n'est pas une règle, en tout cas je crois que c'est statistique.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 25953
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 25 Novembre 2014, 1:24
j'ai adapté mes prises en fonction du boulot, à savoir pas trop charger la journée, mais plutôt avant de rentrer

Il y a l'effet zen du baclo, apparemment tu y as droit

Et tant d'autres choses

Apprécie

Manue


Indifférence atteinte et acceptée à 260 mg depuis le 05/05/18 (date chère à mon coeur le 05/05 =^^=), diminution à 220 mg cause forts EI, maintenant, tout baigne ;-)
 
Avatar de angela
  • Messages : 1022
  • Inscrit : 05 Décembre 2013
  Lien vers ce message 26 Janvier 2015, 21:54
bonsoir

tu es là ?


just be...
 
Avatar de csb123
  • Messages : 9
  • Inscrit : 05 Aout 2013
  Lien vers ce message 07 Février 2015, 15:40
Bonjour Mimi ,

Pas trop habitué aux forums !!
J'ai lu ton "parcours " , en y mettant mon expérience perso .

Tu iras voir si tu veux , je n'ai pas le courage de recommencer .
Mais comme toi , j'ai vécu mes addictions comme hontes , jusqu'à ce que rencontre les gens formidables de ce forum .
Jusqu'ici (depuis 2013 ) , j'ai lu beaucoup, et peut "donné"

Ce que je peux te dire , c'est que l'effet sur le subut a été pour moi un effet secondaire !!!!!.

Pour l'alcool , je n'étais pas très "atteint " en quantité ( 2 à 3 verres le soir me tuent autant que 10),mais en "traitant " cela pour vivre le soir en vacances avec mes petits enfants , je me suis rendu compte que je me détachais du subut (j'étais entre 40 et 60 mg J en sublingual)

Un problème cardiaque m'a mis à l'hosto 15 jours en Janvier .Bien que les ayant sur moi , je n'ai ressenti aucun besoin et n'ai pris aucun subut ( 50/j mg baclo )

Le problème , je suis rentré chez moi (confort et tout ça impec ),j'ai tenu quelques jours ,mais solitude et autres problèmes de la vie courante qui reviennent , je suis en train de recraquer ,à 1 ou 2 mg /jour au lieu de 6 ou plus ( toujours sublingual ) et un petit verre de vin rouge !!

JE DEVRAIS AUGMENTER MA DOSE , je n'ose pas encore , malgré les conseils avisés des médecins du forum .J'ai peur , car méme mes cardiologues NE CONNAISSENT PAS LE BACLO .A mon avis , s'ils lisent ce message , ils vont me tirer les oreilles .Ce qu'il me faudrait , c'est l'avis d'un cardiologue pro baclo connaissant mon cas particulier .

MAIS POUR TOI ET LE SUBUTEX FONCE , C'EST SUR ,CA MARCHE

[/b]Bon courage
 
Avatar de csb123
  • Messages : 9
  • Inscrit : 05 Aout 2013
  Lien vers ce message 07 Février 2015, 15:59
Je crois que je m'adressais plutôt à "Couleurs " qu'à Mimi , mais ça reste "vrai "!!

Avec mes excuses
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 20 Septembre 2015, 19:13
Bonjour à tous !

J'avais promis de donner de mes nouvelles, chose promise ...

Je m'excuse d'avoir tant tardé, mais trop de "mauvaises ondes" bien que j'ai aussi reçu beaucoup de messages de soutien.

Mais c'est humain, on entend plus fort ce qui déçoit l'espoir que les encouragements.

De plus, j'avais le sentiment de ne pas être comprise. Quoi de plus normal, l'addiction n'est pas la même, on ne peut pas comprendre ce que l'on a pas vécu.

J'ai donc décidé de m'isoler pour me concentrer sur ma propre expérience.

Alors, les nouvelles du baclofène :)

Mon objectif n'a jamais été, dans cette épopée, d'arrêter le subutex en soit, même si c'est ce qui a été souvent compris sur ce forum. Le subutex n'engendre pas tous les problèmes en terme d'intégration sociale et de troubles du comportement que ceux déclenchés par la consommation importante d'alcool. C'est cela peut-être qui a gêné la compréhension de mon problème sur ce forum. Je ne lutte pas contre un produit, mais contre un comportement. Non, le sub est juste un cachet sous la langue, qui permet d'arrêter le manque et de passer pour quelqu'un de normal, de vivre chaque jour sans la recherche du dealer, sans la drogue coupée, se sortir du cercle des "paumés".
Mais mon ennemi, au début de ce combat, c'était l'injection, qui marque les jambes et détruit mes journées.

AU début, les effets du baclo n'ont pas été à la hauteur. Pas d'effets secondaires non plus, sauf quand je suis arrivée à 2x3 et 1x4. Le cœur a commencé à s'emballer très fort, les insomnies à gâcher mes nuits.
Mais surtout, j'attendais gentiment le déclic, le jour où je me lèverai en n'ayant absolument plus aucune envie de m'injecter. Sans même essayer d'arrêter l'injection...

Donc, déception, rien.

Et puis un jour, ras le bol, j'ai jeté tout mon matériel, et j'ai essayé de me passer des injections.
Généralement, au bout de quelques heures,je cherchais des excuses pour rechuter, j'étais obnubilée par la pensée de refaire un fix, le sentiment que sous la langue, pas d'effets, en larmes, en crise...

ET bien pour la première fois depuis des années, cela n'a pas été le cas !!

J'ai tenu comme cela pendant 6 semaines.

Pas d'envie fulgurante, le soir, après le travail. Je faisais des gâteaux, pour occuper mes pensées.. Mais je n'y pensais pas ! Je pensais juste "Wahou tu n'as pas encore craqué !" Puis, au bout d'une semaine, je me testais même, je m'imaginais en train de me faire un fix, allant à chaque fois plus loin dans la pensée, au lieu de la chasser de mon esprit par peur de rechuter.. Mais cela ne me poussait pas à foncer chercher du matériel en pharmacie ! Je découvrais avec délice que je pouvais penser au taquet, sans me sentir instantanément en manque !

Miraculeux ! LA PREMIÈRE FOIS QUE CELA ARRIVAIT !!!

Au bout de 6 semaines, j'ai eu un gros problème dans ma vie. J'étais écroulée, et j'ai cherché le réconfort là dedans. Pas que l'envie m'obsédait... Mais juste, je me disais que peut-être, une IV me soulagerait. J'ai rechuté comme une imbécile pendant 2 mois.

Puis j'ai recommencé à arrêter. Cela a été un peu plus difficile que le premier essai sous baclo, car j'étais très mal... Mais j'y suis arrivée, beaucoup plus facilement que si j'avais essayé sans baclo.

Aujourd'hui, je sais que je ne suis pas tout à fait à l'abri. Mais ce n'est même plus une question d'addiction... C'est ma propre fragilité qui me met en danger d'une éventuelle rechute.

De ce fait, j'ai à peine baissé le baclofène pour l'instant (3x3 cachets). Mais je suis enfin libre des IV !
Il a fallu que je me trouve des occupations pour meubler ce temps gagné dans ma vie.

Cette fois, c'est moi qui choisi vraiment que faire de ma vie.


Je n'ai plus peur que mes proches tombent sur du matériel chez moi, mon logement lui aussi est clean ^^.

Aujourd'hui, je peux baisser le sub, sans craindre que le manque me reconduise au také.
J'y vais lentement, mais sûrement.


Voilà, ce petit message pour dire que oui, le baclofène aide à chasser cette envie très forte de l'IV. Elle ne la fait pas complètement disparaître, il faut faire un minimum d'efforts, et commencer par se lancer, par arrêter. Il n'y a pas de petite alrme qui nous prévient que cette fois, on est prêt, la béquille est en place ! Non, je n'ai rien ressenti. Pourtant, il y avait bien un changement.

Pour les effets secondaires, à part ce problème d'endormissement et de cœur qui bat fort (effets qui ont beaucoup diminué depuis que je suis revenue à 3x3), rien de particulier à signaler.

Merci à vous tous, je n'ai à reprocher à personne mon retrait du forum, juste à ma trop grande sensibilité durant cette période très difficile !!

J'espère que mon rapide témoignage aidera ceux qui hésitent à sauter le pas !

Couleurs
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 20 Septembre 2015, 19:28
De bien belles nouvelles couleurs.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 20 Septembre 2015, 19:48
En effet, ça fait un moment que tu ne nous avais pas donné de nouvelles, mais elles sont bonnes,

Si ton envie de Subutex n'est pas tout à fait disparue, quelqu'un a ouvert un fil : Arrêt Subutex avec BALCOFENE ils s'en est bien sorti, sans baclo, avec l'aide de compléments, mais il ne le prenait pas en IV, au cas où.


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 07 Octobre 2015, 22:26
Bonsoir Karine !

Je n'ai pas une "envie" de subutex en tant que tel. C'est un médicament, qui pris normalement, permet, en baissant doucement, d'arrêter toute dépendance.
Mais, quand il est consommé comme une drogue, détourné (en snif, en injection, en en prenant en quantités disproportionnées) , il devient une drogue.

Le problème est donc l'injection. Quand je le prends sous la langue (et c'est le cas actuellement :), je prends juste ce qu'il faut, une seule fois par jour (important) et je diminue petit à petit !

Le produit en soit n'est pas le problème.

Bon à savoir : je ne suis pas la seule pour qui ça a marché, un médecin m'a bien dit : le baclofène, au delà du produit, soigne l'envie !


Bonne soirée à tous !

Couleurs
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 07 Octobre 2015, 22:36
Bonsoir,

Ca m'aurais étonnée que ce doc ne te prescrive pas du baclo pour t'aider à te sevrer du Subutex.

Surtout tiens nous au courant, ton expérience pourrai intéressée d'autres personnes.


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Hors ligne MM Masculin
Avatar de MM
  • Messages : 1757
  • Inscrit : 21 Mars 2014
  Lien vers ce message 07 Octobre 2015, 23:11
J'aime beaucoup ton avatar.

Fais moi un dessein, mets moi de la couleur, ciblé d'arcs en ciel.

Belle continuation à toi.


"Impossible ? I'm possible !"


"Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant : le changement."
- Dalaï Lama -
 
Avatar de veillant
  • Messages : 360
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 08 Octobre 2015, 5:00
un médecin m'a bien dit : le baclofène, au delà du produit, soigne l'envie !


essentiel ça.

tout comme ta décision radicale de jeter ton matériel;
tel que tu le décris, il s'agissait d'un mode opératoire qui, ancré dans ton esprit était la source addictive.
si j'osais une image, je dirais que le baclo n'est pas un 'karcher' mais un jet doux.
parfois, la décision violente en apparence de faire le "break" aide le médoc, comme rapporté ici et là pour l'alcool (forcer une abstinence pour voir ..)
toi ça a été de balancer tes seringues.

probablement d'ailleurs, si tu te sens encore un peu fragile avec ça, n'es tu pas assez haute dans ta poso.
à méditer.

bonne continuation en couleurs
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 04 Octobre 2016, 21:01
Bonjour,

Je reviens un an plus tard, donner des news pour ceux que ça pourrait aider.
Je n'ai jamais replongé dans les IV. Mes jambes portent toujours les cicatrices, mais elles s'estompent, ains que mes œdèmes.

J'ai mis un certain temps à stabiliser une posologie de subutex, sous la langue, mais aujourd'hui je continue de descendre peu à peu, par paliers, pour éviter le manque physique (difficile quand on travaille).
Depuis un an, j'ai donc arrêté les shoot et divisé ma dose de sub par plus de 2.

Vu que plus de manque psychologique, j'ai rapidement redescendu le baclofène, qui me causait des ES (insomnies notamment) jusqu'à un arrêt total, sans difficulté et sans retour de l'envie de l'injection !
Aujourd'hui, j'envisage une hospitalisation pour me sevrer totalement du subutex, afin d'être soutenue médicalement, les symptômes physiques étant terribles (et rien à voir avec le craving, là, c'est physique) lorsque l'on cesse complètement le subutex.
J'ai hâte d'être enfin libre de toute molécule ! Pour la première fois depuis plus de 10 ans !

Mais j'ai déjà retrouvé une vie, je ne consacre plus que 20 minute à la fonte de mon cachet, au lieu des heures passées autrefois (quelle folie !!).

Pour répondre à Veillant, j'avais hélas plusieurs fois déjà jeté mon matériel... avant de courir en racheter. Je pense vraiment que le baclofène m'a aidé à en finir avec cette envie irrépressible du geste.

Parfois, je tombe sur une cuillère dans la rue, ou un bouchon de seringue. Je me teste, m'imagine me shooter, je ne m'attarde pas trop sur l'idée, mais j'arrive bien à me contrôler, et j'en suis fière.

J'espère que tout le monde va bien !

Accrochez vous, osez, on peut y arriver !
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 04 Octobre 2016, 21:10
Je relis un vieux message de Mimi
"Tu as 3 problèmes majeurs :

- l'alcool que tu peux soigner avec le Baclofène,
(je précise que je n'avais pas de problème d'alcool)

- le Subutex que tu peux aussi soigner avec le Baclofène, Je n'en suis pas certaine vu qu'il s'agit de dépendance physique et non seulement mentale

- et le temps passé à l'injection ! que tu ne peux soigner avec le Baclofène.
=> SIIIII !!!!

Si tu te sens capable de passer en sublingual , alors le Baclo est ta solution ! "

LE BACLO PEUT VOUS AIDER A ARRETER L ENVIE D INJECTION OU DU SNIF LA DEPENDANCE COMPORTEMENTALE !


(Je le dis fort pour que les gens l'entendent ;-)
 
Avatar de Aime_Aime
  • Messages : 470
  • Inscrit : 17 Septembre 2016
  Lien vers ce message 04 Octobre 2016, 21:10
Sourire et couleurs :)
Joli futur adieu au Subutex !

heureux que certains souvenirs physiques s’estompent.

(amusant ton inscription est ma date d'anniv)
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 04 Octobre 2016, 21:19
Très heureux de te revoir par là Couleurs.
J'espère que tu sortira du subutex.
Je ne te demande pas pourquoi ne pas relancer du baclo dans cette "nouvelle" aventure.
De toute manière tu connais et tu saura bien si ça peut aider ou non.

Tu fais le distingo entre l'aide psychologique du baclo et les symptomes physiques du sub.
Saches juste que pour l'alcool et en tout cas dans mon parcours, je ne différencie pas le psycho du physique.
Les deux sont souvent intimement intriqués

Je te souhaite le meilleur.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18674
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 04 Octobre 2016, 21:35
Salut COULEUR

Merci du retour, contente que tu n'aies plus besoin du subutex en IV, et que tu aies divisé ta conso par 2 pour aider au sevrage du reste ce fil est une mine d'info sur les compléments Arrêt Subutex avec BALCOFENE


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.[/font]
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33075
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 04 Octobre 2016, 22:32
Merci pour ses nouvelles

J'avoue que je n'avais rien compris à tes premiers posts n'ayant jamais pris autre chose que de l'alcool

J'ai relu, comprends désormais et trouve très intéressant ton parcours
Je pense que tu as raison, le baclo peut aider pour tout ce qui touche à la compulsion
5h par jour pour des injections, quelle folie en effet

Bien contente que cela soit derrière toi !


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 07 Octobre 2016, 22:32
Merci Sylvie.
Oui, je pense que seuls ceux qui l'ont vécu peuvent comprendre . Addiction à un geste ? KEZAKO ? je peux comprendre.
Et puis le monde des "tox" et des "alcoolos" est parfois très séparé.
Parfois, ces 2 mondes s'imbriquent (beaucoup de polytoxico alcoolo). Pourtant, le système est le même, au final.

Jack-Lofène tu es une star non ;-) Je crois t'avoir vu dans un documentaire récemment.

Je pense que le Subutex passe par une accroche purement physique, et qu'il ne s'agit pas du même circuit que l'alcool ... Mais je me faisais aussi la réflexion, du moins pour le côté relaxant. En cure, on donne bien du catapressan pour diminuer la tension. Et en l'occurence, je suis tendue physiquement quand je diminue d'un palier de sub. A voir.
J'ai souffert aussi avec le baclo, il m'a bien aidé mais me refaire une montée, avec les ES, et alors que je ne suis pas toujours très en forme avec le manque... J'y réfléchis, je vous tiendrai au courant !

Merci Karine pour le lien, j'ai beau écumer les forums (Asud en ce moment, et Psychoactif), celui-là je ne l'avais pas lu !

Bonne soirée et merci à tous !

Couleurs !
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 08 Octobre 2016, 6:10
Oui c'est clair que le subutex c'est pas le même circuits que l'alcool: récepteurs GABA pour l'alcool, opioïde pour le sub. Après dans les circuits de la récompense et du renforcement, j'imagine qu'il y a sans doute des corrélations.

Il y a un truc que j'ai pas pigé, tu dis que l'arrêt du Sub provoque des symptomes physiques qui n'ont rien à voir avec le craving, l'alcool aussi provoque de terribles effets physiques lors du sevrage, mais on ne les différencies pas vraiment du craving, on pourrait dire que c'est un monstre-craving.
Et après un sevrage de sub tu n'a pas l'envie irrépressible d'en reprendre, un manque psychologique?

Autre truc, anecdotique celui-là, "Mais j'ai déjà retrouvé une vie, je ne consacre plus que 20 minute à la fonte de mon cachet, au lieu des heures passées autrefois (quelle folie !!)."
Tu parle de fonte sous la langue?
Tu perçois cela encore comme un geste d'accro?

Une star lol! De quel doc parles-tu (j'en attend un qui n'a pas l'air de vouloir sortir)?


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 18 Octobre 2016, 21:59
Bonjour Jack-Lofène,
Je te cites pour mieux répondre à chacun des points :

Oui c'est clair que le subutex c'est pas le même circuits que l'alcool: récepteurs GABA pour l'alcool, opioïde pour le sub. Après dans les circuits de la récompense et du renforcement, j'imagine qu'il y a sans doute des corrélations.
Peut-être ... ? Mais ce ne sont pas les mêmes récepteurs, donc ... à voir

Il y a un truc que j'ai pas pigé, tu dis que l'arrêt du Sub provoque des symptomes physiques qui n'ont rien à voir avec le craving, l'alcool aussi provoque de terribles effets physiques lors du sevrage, mais on ne les différencies pas vraiment du craving, on pourrait dire que c'est un monstre-craving.
Et après un sevrage de sub tu n'a pas l'envie irrépressible d'en reprendre, un manque psychologique?
Je vais avoir du mal à répondre, vu que je ne suis pas encore sevrée du subutex. Mais lors de mes descentes de paliers par exemple, je ne pense pas au Sub, et n'ai pas envie d'en prendre. Mais les frissons, les tensions physiques, la fatigue et l'irritabilité, le manque, font qu'arriver à l'heure de prendre mon cachet (18h environ) est parfois difficile, même si je tiens toujours le coup. Et le seul moyen de faire cesser ces symptômes est de prendre mon traitement.

Par exemple, ce n'est pas comme l'envie d'une bonne clope qui te tourne dans la tête. Je pense qu'il y a un plaisir à fumer une clope, boire un verre ou (c'est taré je sais) s'injecter (ou sniffer pour d'autres) du subutex. Ce n'est pas le cas avec le subutex par voie sublinguale.
En fait, je le prends uniquement pour faire cesser les symptômes physiques, mais je n'en tire aucun plaisir, je n'ai pas une envie irrépressible.
Je pense que l'on peut vraiment différencier, dans le cas du subutex pris "normalement" c'est à dire comme le traitement qu'il doit être, le craving et le manque physique. Normalement, il ne doit pas y avoir de craving dans le cas du subutex en mode sublingual.

Après, quand tu souffres le martyr, tu veux forcément faire cesser cette douleur... Mais je ne sais pas si on peut alors parler de craving. Le craving, je le connaissais quand je ne pensais qu'à me shooter, et que prendre le sub sous la langue ne m'intéressait pas. Je ne sais pas si je suis claire ???


Autre truc, anecdotique celui-là, "Mais j'ai déjà retrouvé une vie, je ne consacre plus que 20 minute à la fonte de mon cachet, au lieu des heures passées autrefois (quelle folie !!)."
Tu parle de fonte sous la langue?
OUI

Tu perçois cela encore comme un geste d'accro?
Non, je ne vois pas la fonte de mon médicament comme un geste d'accro du tout. Je prend mon médicament, comme un diabétique son insuline, c'est vraiment différent. Je mets juste en parallèle la place que prenait avant le sub dans ma vie, et celle qu'elle prend aujourd'hui.

Une star lol! De quel doc parles-tu (j'en attend un qui n'a pas l'air de vouloir sortir)?
Une documentaire sur le baclofène, trouvé sur internet.
Je viens de passer à 6 mg, j'étais à + de 16 il y a un an !

Karine : Encore merci, le lien de Rakan est vraiment très intéressant pour une fin de traitement !

Bonne soirée !
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 18 Octobre 2016, 22:58
Oui autocitons nous!

Bonjour Jack-Lofène,
Je te cites pour mieux répondre à chacun des points :

Oui c'est clair que le subutex c'est pas le même circuits que l'alcool: récepteurs GABA pour l'alcool, opioïde pour le sub. Après dans les circuits de la récompense et du renforcement, j'imagine qu'il y a sans doute des corrélations.
Peut-être ... ? Mais ce ne sont pas les mêmes récepteurs, donc ... à voir
Je crois que la piste "analyse des récepteurs et des circuits neurologiques" ne va pas nous emmener bien loin.

Il y a un truc que j'ai pas pigé, tu dis que l'arrêt du Sub provoque des symptomes physiques qui n'ont rien à voir avec le craving, l'alcool aussi provoque de terribles effets physiques lors du sevrage, mais on ne les différencies pas vraiment du craving, on pourrait dire que c'est un monstre-craving.
Et après un sevrage de sub tu n'a pas l'envie irrépressible d'en reprendre, un manque psychologique?
Je vais avoir du mal à répondre, vu que je ne suis pas encore sevrée du subutex. Mais lors de mes descentes de paliers par exemple, je ne pense pas au Sub, et n'ai pas envie d'en prendre. Mais les frissons, les tensions physiques, la fatigue et l'irritabilité, le manque, font qu'arriver à l'heure de prendre mon cachet (18h environ) est parfois difficile, même si je tiens toujours le coup. Et le seul moyen de faire cesser ces symptômes est de prendre mon traitement.

Par exemple, ce n'est pas comme l'envie d'une bonne clope qui te tourne dans la tête. Je pense qu'il y a un plaisir à fumer une clope, boire un verre ou (c'est taré je sais) s'injecter (ou sniffer pour d'autres) du subutex. Ce n'est pas le cas avec le subutex par voie sublinguale.
En fait, je le prends uniquement pour faire cesser les symptômes physiques, mais je n'en tire aucun plaisir, je n'ai pas une envie irrépressible.
Je pense que l'on peut vraiment différencier, dans le cas du subutex pris "normalement" c'est à dire comme le traitement qu'il doit être, le craving et le manque physique. Normalement, il ne doit pas y avoir de craving dans le cas du subutex en mode sublingual.

Après, quand tu souffres le martyr, tu veux forcément faire cesser cette douleur... Mais je ne sais pas si on peut alors parler de craving. Le craving, je le connaissais quand je ne pensais qu'à me shooter, et que prendre le sub sous la langue ne m'intéressait pas. Je ne sais pas si je suis claire ???

Oui très clair, j'ai oublié que le sub ne provoque aucun plaisir en lui-même.

Autre truc, anecdotique celui-là, "Mais j'ai déjà retrouvé une vie, je ne consacre plus que 20 minute à la fonte de mon cachet, au lieu des heures passées autrefois (quelle folie !!)."
Tu parle de fonte sous la langue?
OUI
Ho putain je suis intelligent!

Tu perçois cela encore comme un geste d'accro?
Non, je ne vois pas la fonte de mon médicament comme un geste d'accro du tout. Je prend mon médicament, comme un diabétique son insuline, c'est vraiment différent. Je mets juste en parallèle la place que prenait avant le sub dans ma vie, et celle qu'elle prend aujourd'hui.
OK

Une star lol! De quel doc parles-tu (j'en attend un qui n'a pas l'air de vouloir sortir)?
Un documentaire sur le baclofène, trouvé sur internet.
Je viens de passer à 6 mg, j'étais à + de 16 il y a un an !
Bravo.

Karine : Encore merci, le lien de Rakan est vraiment très intéressant pour une fin de traitement !

Bonne soirée !


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 19 Octobre 2016, 18:40
Il manque plus que la police blanche et on a le drapeau français !
 
Avatar de Couleurs
  • Messages : 28
  • Inscrit : 08 Novembre 2014
  Lien vers ce message 02 Février 2017, 22:25
Coucou à Tous,

Je tiens informées les éventuelles personnes qui passeront un jour qui sait sur ce fil.
Je continue ma descente (pas aux enfers, hein, au contraire !).
De 16 mg, j'étais passée à 6 mg de subutex en octobre 16.
Aujourd'hui, je suis à 2,6 mg. Je n'ai pas été aussi bas depuis... Je ne m'en souviens plus, mes débuts sans doute.
Je continue à baisser tous les 15 jours depuis plus d'un an.
Des moments difficiles :fsb2_cold: , surtout avec le boulot, de grande fatigue, parfois un petit coup de déprime quand le manque dure trop longtemps, mais ça en reste là. Des moments de joie aussi, et c'est cela qui donne du sens à tous mes efforts :)
J'essaie de m'approcher au maximum du 0, avec des paliers d'à peu près 10% de baisse (souvent plus) et je terminerai sans doute par 2 semaines à l'hôpital, encadrée pour le "rush" du syndrome de manque.

Courage, ça en vaut le coup !!

Bonne Soirée :fsb2_wink:
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 02 Février 2017, 23:30
Bravo !Couleurs!

Bien sur que des personnes passent sur ton fil, et c'est vraiment bien de voir ta progression.
Je suis sur que ça va motiver du monde.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene