Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Comment vivre sans son sympt√īme ?

Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 16:07
Ce traitement baclo est un véritable parcours... initiatique !
Il vient nous chercher dans le retranchement de nos forces, de nos ressources,
il nous nous pousse au plus profond de notre humanité,
il nous rend solidaires, généreux, en lien avec toute la cordée des membres du forum...

Et après, que se passe-t-il ?
En quoi nos vies ont elles changés ?
Sommes nous différents, transformés ?
Toujours le ou la même mais avec un potentiel décuplé ?
Ce silence dans nos têtes : un vide à combler ?
Un grand méchant vide à expérimenter ?

Ce fil pour témoigner, celui ou celle sorti de la gangue de l'addiction, de la compulsion.
Après, qui sommes nous devenu ?
Facile, difficile, compliqué, surprenant ?

Une page blanche pour y jeter vos réflexions, vos solutions, vos interrogations...
Message √©dit√© 3 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 09 F√©vrier 2016, 19:52  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 17:59
Super idée ce fil Claude !! je ne manquerais pas de venir y apporter ma petite pierre :)


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 18:09
Le titre m'a attirée, car je me pose cette question
Et ton développement est encore plus intéressant

Je n'ai aucune réponse, je me pose vraiment la question en ce moment, car je ne crois pas que j'ai changé, justement, ce qui m'a fait, à un moment donné, replonger, c'est toujours là je crois

L'indifférence, c'était un challenge, une question de survie, de santé, de pouvoir avoir une vie normale

Que reste-t-il ? je n'en sais fichtre rien, pour le moment, ça ne me convient pas encore

Tr√®s h√Ęte de lire d'autres t√©moignages, en toute sinc√©rit√©

Manue


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 18:59
Il me semble qu'Olivier Ameisen avait répondu en toute force et simplicité à ce sujet :
tu seras toi, tout simplement... Ou tu vivras ta vie, tout simplement
L'un ou l'autre, je ne me rappelle plus... !
Mais je trouve que cela mérite réflexion, peut être parce que j'en suis là, à mesurer le changement.
J'ai déjà couché quelques lignes dans un manuscrit, mais je trouve que ça mérite d'être encre creusé.
Ne serait-ce que pour être acté en mots, assimilé, intégré.

Une des premières chose que j'ai ressenti pendant le traitement, c'est l'envol d'un sentiment dévastateur : la culpabilité.
Faire passer le traitement avant toute chose, la famille (pas franchement soutenante), le boulot (lieu d'investissement prioritaire),
et mêmes quelques relations gentiment toxiques (profitant de ma dépendance affective pour abuser de ma disponibilité).

Je garde ces premiers évènements en mémoire pour les fixer et ne plus retomber dans cet ancien naturel qui menace parfois de revenir au galop !

Je suis la personne la plus importante de ma vie et dire ou penser cela n'est pas de l'égocentrisme.
C'est de l'hygiène de vie ! Qui n'empêche pas d'aimer profondément les gens...

Il ne s'agit pas de raconter sa vie, ou d'en exposer des tranches qui ne regardent personne,
mais de tenter de faire remonter le processus en jeu qui renforce une personnalité qui n'a du coup plus besoin d'alcool ou de bouffe
pour se tenir "droit".
Le geste de boire ou de bouffer avait surement un sens, il s'agit de trouver le nouveau sens que nous donnons à ne pas le faire !
Par exemple, dire "non", se faire passer en premier, sans culpabiliser de ne pas être à disposition des besoins de l'autre.
Tout en restant ce que l'on est, empathique, serviable, tourné vers le partage.

Je pense aussi au titre de Corinne D, "le baclofène n'agit pas tout de suite... contre la solitude" !
Bien des choses à dire, aussi, chère Corinne, si tu passes par ici, sur ce thème de l'isolement !
Parce qu'il existe d'autre façons de créer de la convivialité qu'autour d'une bouteille ou dans un bar,
et que je n'ai jamais fait mes crises de boulimie que dans une très grande solitude (deux exemples)

Et bien s√Ľr autant de situations que de personnes que nous sommes, un cas n'ayant jamais fait une g√©n√©ralit√© !

Voilà... D'autres contributions en préparation au fil de la vie que je me réinvente sans addiction, sans pulsions, sans craving...
Forcément un peu différente de ma vie d'avant !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 19:07
Ton post résonne très fort en moi Claude, tout simplement car c'est le processus que j'ai vécu avec mon groupe de soutien il y a 11 ans, et que cela m'a permis de vivre l'abstinence heureuse
Chaque ligne de ton post c'est exactement cela

Par contre tu parles d'isolement, mais l'isolement arrive par l'addiction, nous sommes nombreux à manger, boire, seuls, en cachette, et en société, on sait se tenir même
Je ne vois pas de convivialité lorsque l'on atteint un certain degré d'addiction
Au début oui, partager un bon repas, se resservir
Boire beaucoup, sortir, danser

Mais ensuite, en décalage avec les autres, qui sont parfois "raisonnables", ça ne m'a plus suffi, alors je me suis débrouillée, seule, pour avoir ma dose, j'ai fait la fête toute seule puisque les autres n'étaient plus là pour la faire suffisamment


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 19:12
Et tiens, tant que je suis lancé, j'ai une anecdote qui me revient.
Je rentre chez moi, je suis dans un train qui me ramène de Toulouse, avec un collègue que j'apprécie

Je suis un peu angoissée à l'idée de passer 5 heures en tête à tête, je me dit que je vais devoir "meubler" 5 heures d'attention.
Alors, j'ose lui dire ! "tu sais, je vais sans doute sommeiller un peu, je suis fatiguée de la journée de travail, et aussi de mon traitement"
Il me dit "T'inquiètes, moi aussi"

Première découverte : au lieu de me sentir obligée d'être "intéressante" pendant tout un trajet, il suffit de le dire, et l'autre est d'accord !

Au fil de la conversation, j'en viens à lui parler de mon traitement car je suis en confiance (j'ai tendance maintenant à mieux faire confiance à mes intuitions)
Je lui parle de "comment c'était, avant" en m'exprimant avec le mot "normalement"

- Normalement, dans cette situation, je me serais ruée sur le frigo..."

Il se penche vers moi et me dit :
- "Pas normalement, Claude, avant..."

Un petit mot qui change tout. Et qui m'a fait comprendre. Merci Bernard...


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2280
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 20:49
Bonsoir Claude,

"J'bois plus, J'bouffe plus, maintenant kès que je fais ?!!"

pour ma part rien de plus ni de moins.

je ne bois plus, mais rien ne me soulage.

mon passé est resté le même et n' a pas disparu,

je n' ai transformé ni mon environnement
ni ma personnalité, dépressive, manifestement.

en résumé, l' absence d' alcool n' a pas été remplacée par la présence d' autre chose.

j' avais perdu mes fils et leur père à cause de mon alcoolisme,
ne plus recourir à l' alcool ne me les a pas rendus,
les effets indésirables que j'ai ressentis, du baclofène, pendant trois ans,
ont fini de les éloigner.

je ne bois plus d' alcool. c' était l' objectif. il est atteint.

pour la psy, j' en fais, j' en avais fait avant, dès 1993,

pour la chimie anti-dépressive, je pratique et on en trouve des traces ici et là dans ce forum.

désolée.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 d√Ľs √† descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2015, 21:16
Désolée, non...
C'est parce que c'est parfois long et difficile que j'ai eu l'idée d'ouvrir ce fil, pour partager cette étape
Je crois que ce qui a changé pour beaucoup d'entre nous, c'est notre découverte et présence sur ce forum
Et c'est déjà beaucoup, je pense...
Ce sont toutes nos personnalité, notre engagement, qui lui donne sa couleur et son relief.
Un marche pied pour se débarrasser de notre maladie,
et peut être aussi un marche pied pour réapprendre à créer du lien, ici, puis un jour ailleurs.
J'y crois fort...


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 07 Aout 2015, 13:37
Claude a propos de ton anedocte du train, j'ai été comme ça aussi pendant longtemps. Ca s'est un peu evaporé il y quelques années je ne sais pas comment, en faisant mes petites expériences sociale sans doute.

Mais aujourd'hui je suis parfois angoissée a l'idée de me retrouver toute seule avec qq'un que je ne connais pas. C'est en general dans les moments ou je ne suis pas bien avec moi même, je suis repliée dans ma bulle. La communication n'est pas naturelle.En fait je n'ai pas conscience d'ou je me situe moi même.Comme si j'étais tres préoccupée sans même l'identifier.

Je commence a être persuadée que si l'on arrive a identifier ses émotions et a se reconnaitre en l'état(les accepter en somme), on fini par vraiment trouver sa place avec autrui.


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 07 Aout 2015, 13:42
Claude a propos de ton anedocte du train, j'ai été comme ça aussi pendant longtemps. Ca s'est un peu evaporé il y quelques années je ne sais pas comment, en faisant mes petites expériences sociale sans doute.

Mais aujourd'hui je suis parfois angoissée a l'idée de me retrouver toute seule avec qq'un que je ne connais pas. C'est en general dans les moments ou je ne suis pas bien avec moi même, je suis repliée dans ma bulle. La communication n'est pas naturelle.En fait je n'ai pas conscience d'ou je me situe moi même.Comme si j'étais tres préoccupée sans même l'identifier.

Je commence a être persuadée que si l'on arrive a identifier ses émotions et a se reconnaitre en l'état(les accepter en somme), on fini par vraiment trouver sa place avec autrui.


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de ButterflyBelieve
  • Age : 35 ans
  • Messages : 2151
  • Inscrit : 08 Avril 2014
  Lien vers ce message 07 Aout 2015, 19:46
ton anecdote Claude, je crois que cela aurait pu être la mienne.

Plaire à tout pris, réfléchir à quoi dire, comment décrocher un sourire chez l'autre, se sentir aimée, se sentir exister, se sentir être face à l'autre et en même temps s'éloigner de ce que l'on est vraiment en voulant séduire, en ne disant pas ce que l'on souhaite vraiment, en faisant comme si on était d'accord mais en même temps ne pas savoir vraiment ce que l'on se veut

pas encore indifférente , à venir...


75 mg nouveau seuil mais triste
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 9:16
Déjà un petit point en commun !

Ca me fait penser à des trajets en voiture...
Quand dans l'habitacle, le bien être s'installe, c'est facile et même agréable de partager un long moment de silence.
Quand c'est tendu, que je me sens obligée de meubler, c'est un vrai calvaire... Et à l'arrivée, je me sens tendue, crevée.
Tiens, la prochaine fois que ça m'arrive, je vais me centrer sur ce "phénomène" pour voir comment je peux faire pour me détendre...

L'idée, ici, ce n'est pas de tirer un profil type de personnalité (quelle horreur ! Comme si on était tous pareils !),
mais de chercher nos dénominateurs communs, réfléchir à ce que l'on fait ou faisait inconscienmment
pour nous foutre à chaque fois dans la même situation de dépendance et de compensation en tête à tête avec le frigo...
Avant, avec... et à présent sans pulsions. Balot, non ?

Il y a un comportement chez moi qui m'interpelle aussi
Le traitement baclo y a un peu rem√©di√© gr√Ęce √† la lenteur √† laquelle il m'a oblig√©.

Il faut toujours que je "rentabilise" mon temps.
J'ai du mal à me concentrer sur une seule chose à la fois, et suis un peu en mode imprimante multifonction,
et parfois, ça me fait "bugger"
J'ai l'impression d'avoir avalé tous cru le proverbe (un peu "catho") : oisivete, mère de tous les vices !
Activisme plut√īt que hyper activit√©.
Ca se traduit souvent par la pensée : "je vais faire d'une pierre deux coups" !
et le sentiment, quand ma pierre ne fait qu'un coup, de ne pas avoir été à la hauteur. C'est malin !

Et du coup, malaise à me retrouver seule en compagnie de moi-même, à juste ne rien faire, ou faisser couler le temps
Parce que mine de rien, ça permet aussi de se laiser aller, recharger les batteries, laisser de la place (le vide)
pour laisser émerger une envie ou une idée originale, inédite, ou ressentir les "petits bonheurs" ou satisfactions
qu'on ne voit m√™me plus passer, comme l'impression de fra√ģcheur dans la bouche apr√®s s'√™tre lav√© les dents !

Peur du vide de crainte de voir surgir √† nouveau l'angoisse ? S√Ľrement.
Et pourtant, elle n'en profite pas toujours et forcément.
C'est ma crainte qui l'appelle au rendez-vous, bien souvent, je crois...

Expérience récente, apprentissage en cours !
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 08 Aout 2015, 9:47  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 10:57
Bonjour Claude
Si j'ai tout compris, ici c'est ton nouveau fil donc?

J'ai bien aim√© ton message de cl√īture du pr√©c√©dent

Maintenant, le présent, le futur

C√īt√© hyperactivit√©, je suis tout le contraire de toi, et pourtant j'ai peur du vide aussi
Je le meuble en regardant la télé, en allant sur l'ordinateur, en buvant un coca, fumant une clope

Tout le reste pour moi ne sont que corvées, alors je les fais l'une après l'autre

Le fait de boire le soir n'√©tait pas une fa√ßon de meubler un vide, mais plut√īt d'aller ailleurs, d'√™tre autrement
Sans doute est-ce différent lorsque l'on outremange
Lorsque je fais mes crises d'hyperphagie, là non plus, je n'ai pas l'impression que c'est pour combler un vide
Je mange voire avale mon repas normal, pour pouvoir m'adonner à une hyperphagie ensuite, ça peut être une salade, graines de courges, un bout de fromage, hier soir c'était une mangue :fsb2_yes:

J'ai besoin de sentir mon estomac très plein, et ensuite la crise passe, je ne sais pas du tout ce que ça m'apporte

Manue


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 11:37
"Je le meuble en regardant la télé, en allant sur l'ordinateur, en buvant un coca, fumant une clope"
De la fébrilité, alors ?
Moi aussi, √ßa m'arrive, √ßa m√©nerve un peu, et puis vient l'envie de faire qq choses de plus dr√īle ou "productif", et √ßa passe...
Ou alors je me fiche un petit (pas besoin de me faire du mal non plus !)
coup de pied au cul et je m'engage dans "truc à faire" histoire de voir si ça va me concentrer.

L'estomac très plein, je me souviens, ça me donnais l'impression d'exister en sentant quelques chose
Aujourd'hui c'est devenu une sensation presque désagréable, mais m'arrive encore d'outrepasser la limite,
par défaut de conscience de satiété.


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de ButterflyBelieve
  • Age : 35 ans
  • Messages : 2151
  • Inscrit : 08 Avril 2014
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 11:40
de ce que j'analyse actuellement, je me rend compte que j'ai énormément d'attente vis à vis des autres, je travaille donc à mettre un peu d'eau dans mon vin tout en prenant soin d'écouter mieux de mes véritables besoins ( contacts sociaux, bien être physique, partage, affirmation de soi etc...)

Et ce qui me saute aux yeux ses derniers jours, c'est à quel point j'ai toujours eu honte de moi sur bien des points, ce qui a engendré la mise à distance de mes émotions.

Pour moi la crise c'est une mani√®re de ravaler tout √ßa, ces √©motions que je ne peux pas contr√īler et qui me g√™nent et la vidange qui suit c'est clairement une mani√®re de les faire sortir donc √ßa va bien bien au del√Ę de la simple maitrise de son poids...

Maintenant je comprend qu'elles sont moi, que ce sont elles qui me font vivre et qui me rendent humaine, les cacher ne sert à rien si ce n'est de donner l'impression aux autres que je suis insensible ( on me l'a déja reproché), maintenant j'essaie de laisser venir et de ne plus les fuir... petit à petit avec plus ou moins de bienveillance.

Affaire à suivre, en tout cas ce fil me plait beaucoup.

Je te rejoins Claude sur l'importance de ne pas √©tablir un profil type ( c'est ce qui couac chez CH malheureusement en plus du co√Ľt exorbitant des groupes, soit ce n'est pas le sujet).

vive l'entraide ;)
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par ButterflyBelieve, 08 Aout 2015, 13:23  

75 mg nouveau seuil mais triste
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 11:43
Intéressant ton point de vue Believe
Mon médecin a clairement vu que je fuyais les relations, et je crois que dans l'alcool, dans l'hyperphagie, je cherche en effet à enfouir les émotions que je ne trouve pas en m'isolant

Manue


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de Loup blanc
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6451
  • Inscrit : 16 D√©cembre 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 13:41
Très intéressant ton nouveau fil Claude!

J'aime beaucoup ton idée du "après".


Dernière indifférence: 190 mg
Je suis ensuite montée jusqu'à 340 mg
Suite aux recommandations de mon médecin, ayant beaucoup trop d'E.I.,une baisse a été entreprise.
Aujourd'hui: 200 mg, je vais tenter une petite remontée (maximum 240 mg)
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 13:52
Déjà un petit point en commun !

Ca me fait penser à des trajets en voiture...
Quand dans l'habitacle, le bien être s'installe, c'est facile et même agréable de partager un long moment de silence.
Quand c'est tendu, que je me sens obligée de meubler, c'est un vrai calvaire... Et à l'arrivée, je me sens tendue, crevée.
Tiens, la prochaine fois que ça m'arrive, je vais me centrer sur ce "phénomène" pour voir comment je peux faire pour me détendre..


Oui en effet c'est marrant ces points communs ! j'ai des souvenirs similaire en voiture. L'angoisse de meubler, de ne pas savoir pas dire, surtout de passer pour une idiote et d'en ressortir épuisée ! Encore une fois c'est passé sans que je m'en aperçoive.

En cherchant bien, je crois que mon boulot n'y est pas étranger ! t'imagines que pdt 4/5 ans, j'étais pretrifié devant mes clients ??? aucune conversation commerciale, je ne savais pas quoi leur dire !!! mais a force d'entrainement, de blabla en blabla, c'est devenu naturel, j'ai le contact devenu tres facile dans la majorité des cas maintenant (tant que ça reste du conventionnel et du superficiel) C'est un peu comme de faire du theatre en fait.

Le theatre , il est reconnu que c'est une forme de therapie ... Pour jouer dans la grande comedie de la vie ;)


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de fino85
  • Age : 39 ans
  • Messages : 383
  • Inscrit : 12 Novembre 2014
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 14:58
J'aime bien ton analyse believe sur les émotions. Je suis en pleine réflexion aussi là dessus en ce moment. Je viens de faire des ateliers parentaux pour m'aider dans ma relation avec mes enfants et pour leur éducation et la base de cette approche c'est l'accueil des sentiments et de savoir dire nos émotions à nos enfants ! Et bien whouah je vous dis pas le choc pour moi car je me rend compte que je n'ai jamais su les dire ni peut être même les ressentir et que ça fait des années que je les enfouies sous des kilos de bouffe ! Quel boulot en perspective mais quel bonheur à la clef ! S'autoriser à enfin ressentir des choses et pouvoir les exprimer c'est énorme. En tout cas pour moi je sent que ça va m'aider pour ma guérison :fsb2_smile:


Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 17:13
Fino, ce que tu racontes m'interesse...
Tu pourras nous raconter un exemple, si ça ne conduit pas à nous raconter un truc trop perso ou trop intime ?
Merci d'avance, et surtout sens toi libre de dire non et excuse ma curiosité, mais je sens de la bonne piste, là !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de fino85
  • Age : 39 ans
  • Messages : 383
  • Inscrit : 12 Novembre 2014
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 17:28
Un exemple concernant mes enfants?


Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 17:59
Oui, de ce que tu racontes juste avant


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 08 Aout 2015, 23:04
Chaque thérapeute, comportementaliste etc que j'ai rencontré tout au long de ma vie, apres m'avoir aidé à faire le tour de mes éventuels problemes, traumatismes ou autres soucis sans jamais les avoir trouvé (et pour cause!) ,ils m'ont tous suggéré de trouver une activité qui me passionne autant que la bouffe, pour tenter de remplacer celle ci, d'occuper mes pensées à autre chose. C'est aussi le grand leit motiv chez WW, les diet etc.

Et c'est ce que j'ai fait. J'ai fouillé dans mes autres centres d'interets, et j'ai trouvé.... Ca a eté les travaux manuels, le bricolage comme on dit, puis ça s'est affiné vers la peinture plus precisemment qui est meme du coup devenu mon nouveau metier, prof de peinture!

Pourtant, meme lorsque je peignais ou autre occupation pourtant passionnante, y avais toujours la petite voix, qui me sortait de ma concentration pour me forcer à manger. Ma maladie.

C'est uniquement depuis la guerison que je peux sereinement m'abandonner à ces activités merveilleuses et relaxantes.

Donc pour ma participation tres terre à terre à ce fil sur le theme de l'apres addiction, je dirais que nous avons tous la solution en nous, qu'il n'y a que la guerison qui puisse la reveler. Le tout se fera une fois que les soucis psy seront resolus, pour ceux qui n'ont pas encore pu en faire le tour.

Les premiers mois, j'ai "enquété aupres de mon entourage, amis ... pour savoir comment on vit sans addiction. Comment on est sensés reagir à la vie sans bouffer. Et je me suis rendue compte que des gens "normaux" y en a pas tant que ça. Des degres differents, certe, mais beaucoup ont tendance à se refugier dans l'alimentation lorsque ça ne va pas. Ca m'a beaucoup fait reflechir. Et j'ai developpé mes strategies seule finalement.

Apres l'addiction, il y a ....soi. La (le) vraie, l'unique. Mon vrai moi, est (deviens) naturopathe et aidera autant que possible ses congénères en souffrance. J'ai tellement eté preoccupée à essayer de me sauver moi meme, avec l'energie que ça m'a demandé, que je n'ai pas vraiment pu penser aux autres.

Voila ce que tout ça m'a revelé.


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 4:53
Trouver un sens à sa vie, je n'appelle pas ça terre à terre !
C'est un long chemin qui passe par des voies qui nous sont particulières, et personnelles.
Ce chemin dépend des ressources dont on dispose, extérieures (le baclo, ... le ballon !)
et intérieures (comprendre les messages émotionnels, entendre ses propres besoins, reconnaitre son potentiel,
et ses limites, avoir des relations fluides avec les autres...)
Résoudre ses soucis psy, je ne sais pas très bien ce que ça veut dire, à part s'accepter... On ne résoud pas le passé.
Quant aux gens "normaux, c'est quoi, la normalité ?!!! Je préfère parler de variété d'ajustment de chacun.
Après tout, ce qui est normal, c'est ce qui convient à la personne sans créer de perturbation autour de soi ni en soi
Par exemple, un choix d'alimentation, c'est "normal" si ça convient. Parce qu'après tout,
on pourrait dire que ce qui est normal (dans la norme), c'est de s'alimenter √† la grande surface √† c√īt√© de chez soi !
Et bien non, pas forcément...


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 5:32
En fait... et plus ça va plus je vais arriver à mettre des mots là dessus...
Je ressens comme si...
Mon rapport avec la bouffe était un parallèle de mon rapport avec les autres.
Je consomme... un peu, beaucoup, pas du tout, en excès, en rejet(
Et tout ça sans même en prendre tellement conscience...)
Mais pas de façon assez constante et fluide, calme et "naturellement" mesurée
Mais... ! De plus en plus et de mieux en mieux, je vais intégrer ça, mettre des mots, des actes, et moduler cette ...
boulime de la vie !
Addicts ? Addicts à la vie ? parce qu'il faut tout de même nous reconnaitre une sacrée énergie pour vivre comme nous vivons !
Affaire à suivre...

Pareil, une association me vient du parallèlle corps/mental
j'angoisse...l'angoisse s'inscrit dans mon corps en tension
Je reprends 20mg de baclo : il élimine la tension (effet relaxant musculaire)
et l'angoisse ne peut plus s'imprimer dans mon corsp
Elle part, découragée...

Je suis persuadée que c'est en agissant sur un processus qu'on peut en infléchir un autre, car tout communique et est lié
La bouffe/les autres, la tension/l'anxiété (corps/mental)

je ne sais pas si c'est clair
Je cherche... je trouverai !

Cette nuit, insomnie... Je mouline trop ?!!!


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de fino85
  • Age : 39 ans
  • Messages : 383
  • Inscrit : 12 Novembre 2014
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 8:07
Alors voici un peu de ce que j'apprend à mes ateliers parentaux : en gros il faut savoir dire à nos enfants nos émotions et par la même leur faire apprendre les leurs et leur dire que c'est normal (chose que dans notre enfance on nous a pas appris). Par exemple, un bambin qui est grimpé sur quelque chose : au lieu de lui dire par réflexe "descend de là tu vas tomber" il faut lui dire "lorsque je te vois là dessus, ça me fait PEUR" ou bien lorsqu'un petit fait une crise dans un magasin au lieu de lui dire "arrête ça tout de suite ça ne se fait pas" il vaut mieux lui dire "lorsque tu agit comme cela j'ai HONTE". Alors lorsqu'on me disait cela avant, j'y croyait pas de trop et moi je me disait qu'un enfant doit obéir à ses parents et point barre. Mais mes enfants me montre bien qu'aujourd'hui ils sont différents et qu'on ne peut pas les mettre dans une boite comme on nous y a mit. C'est toute une remise en question de l'éducation et moi ça m'enlève un sacré poids sur mes épaules car tendance à être très exigeante avec eux et très dure.
Tout cela pour dire que ça demande du boulot car il faut déjà arriver à sentir nos propres émotions avant de les verbaliser et pour moi c'est une ENORME découverte car jusqu'à aujourd'hui je n'avais pas pour habitude de me demander ce que je ressentais et pouvoir me dire que j'ai le droit de ressentir des choses. Dès que je ressentais des émotions aussi bien positives que négatives je les enfouissait bien vite sous la bouffe. Donc aujourd'hui que le baclo m'aide à ne plus avoir à recourir à ce stratagème et bien j'ai la possibilité de me poser la question de mes émotions. Et là je dis MERCI baclo car sans cela ce travail me serait impossible.
Et je pense √©galement comme tu le laisse entendre claude que cela a une influence sur les relations avec les autres car la bouffe m'a permit aussi de mettre une barri√®re avec le monde ext√©rieur. Jusque l√† j'√©tais une fille tr√®s renferm√©e, tr√®s froide, n'aimant pas √™tre avec du monde et n'avait qu'une envie de me retrouver seule avec ma meilleure amie la bouffe, et bien aujourd'hui gr√Ęce au baclo je sent que je m'ouvre aux autres. Je m'ouvre √† mes enfants, j'ouvre enfin mon cŇďur si longtemps cadenass√© par mon mal √™tre et je me sent 1000 fois mieux ! M√™me si c'est encore tout ressent et qu'il y a des jours avec et des jours sans.
Donc voilà tout ça pour dire que je ne cherche pas les raisons de mon addiction dans mes failles du passé, mais je cherche à travailler le fond des choses car le baclo me le permet. Chacun sa part du boulot en quelque sorte.
J'espère avoir été assez explicite, car j'ai beaucoup de mal avec l'écrit, c'est d'ailleurs pour cela que je n'intervient pas souvent sur le forum car je me suis toujours dit que je n'avais rien d'intéressant à dire... et bien aujourd'hui peut être que cela va m'y aider :fsb2_wink:


Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 9:49
Et bien merci d'avoir fait cet effort, car ça rend les choses bcp plus concrètes, avec les exemples que tu cites
Et c'est très interessant !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de fino85
  • Age : 39 ans
  • Messages : 383
  • Inscrit : 12 Novembre 2014
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 9:51
Merci à toi :fsb2_smile:


Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)
 
Avatar de moussette
  • Age : 66 ans
  • Messages : 2160
  • Inscrit : 22 D√©cembre 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 13:32
bonjour fino 85

j ai pris plaisir a te lire

moi qui suis maman 6 fois et mamie 13 fois

courage a toi

moussette


je me présente moussette (janine)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 14:23
Ce qui me parle avec ton exemple, c'est que quand tu exprimes ce que tu ressens (peur, honte..), l'autre peut décider d'y répondre en arrêtant (ou pas !), mais il a le choix
Sinon, il ne sait pas et il continue, ou alors donner un ordre en pensant que "c'est comme ça et pas autrment", ça marche déjà pas fort avec les enfants, alors avec les adultes...!


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de joséphine62
  • Age : 56 ans
  • Messages : 3589
  • Inscrit : 24 Novembre 2014
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 14:27
bonjour Fino

très interessant. Je pense qu'il est important de dire à un enfant que ce qui dérange et que l'on n'apprécie pas, ce n'est pas lui, mais son comportement.


début du TT le 07/12/2014 indifférente le 06/02/2015 à 120 mg descente le 01/06/2015 100MG
"celui qui attend que tout danger soit écarté pour mettre les voiles, ne prendra jamais la mer"
Thomas FULLER

Echangeons nos recettes de cuisine
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2280
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 14:50
Donc voilà tout ça pour dire que je ne cherche pas les raisons de mon addiction dans mes failles du passé, mais je cherche à travailler le fond des choses car le baclo me le permet.
.
en voilà une phrase et une pensées qu' elles sont belles et soutenantes pour les autres !

j'ai beaucoup de mal avec l'écrit, c'est d'ailleurs pour cela que je n'intervient pas souvent sur le forum car je me suis toujours dit que je n'avais rien d'intéressant à dire...

quelle erreur ! des choses intéressantes à dire, et très bien dites. merci Claude, pour avoir avec une douce insistance tendu le stylo à Fino85 (vendéenne ?)

Bises du dimanche aprem.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 d√Ľs √† descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 17:56
Yes, j'adhere completement à ton idée de recherche de la cause de l'addiction dans les failles du passé! c'est ce que je tente de dire maladroitement depuis le debut, mais, toi tu viens de le faire paf, du premier coup!

Pour moi, (et seulement pour moi), les choses du pass√©, une fois sorties par une th√©rapie peuvent et devraient rejoindre un coin du cerveau o√Ļ elles ne derangeraient plus l'evolution harmonieuse de la personne.

Mais le nombre de personnes que j'ai eu au tel et qui m'ont dit qu'il n'y avait rien eu de problematique dans leur vie, leur enfance. Je n'ai trouvé cela que chez les personnes de ma generation, celles qui ont eu le temps de faire le tour de tout ça par moultes therapies, et qui ont bien du se rendre compte.

Certains psy ont extirpé chez moi ou plutot tenté de le faire, de faire resortir certaines choses qui n'etaient pas la cause de mon addiction. Je ne leur en veux pas, ils n'avaient pas toutes les données concernant l'addiction. Par exemple: au debut vers 25 ans, que j'aimais beaucoup bricoler, je fabriquais une maison de poupée (comme celle que j'avais eu etant petite) pour ma fille, il y a vu une regression, un probleme avec ma mere et donc la cause de mon besoin de sucre. C'est si evident!
Ou alors plus recemment, apres mon divorce, une autre psy qui ma dit que c'etait parceque je culpabilisais d'avoir abandonné mon mari, enfin voila, tout le monde a cherché à m'aider, tant bien que mal.

Mais heureusement que le baclo est arrivé !!!


et pour ton histoire avec les enfants, ça va me servir pour quand j'ai mon petit fils, car en effet, je ne reagissais pas de cette façon la. Je peux te dire que je vais tenter cela la prochaine fois.


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de fino85
  • Age : 39 ans
  • Messages : 383
  • Inscrit : 12 Novembre 2014
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 21:07
Oh la la merci à vous. J'ai relu plusieurs fois vos messages tellement j'ai du mal à entendre des belles choses sur moi. Je vous dis pas le baume au coeur que vous venez de me mettre :fsb2_yes:
C'est tout √† fait √ßa Claude, cette fa√ßon d'agir avec les enfants leur permet d'avoir le choix de continuer ou non mais en connaissance de cause. C'est d'ailleurs aussi avec le choix que l'on remplace la punition ce qui responsabilise l'enfant qui assume les cons√©quences de ces actes. C'est beaucoup de boulot mais quel bonheur de voir que cela fonctionne et que moi avec je progresse en mettant des mots sur mes ressentis. Et merci baclo de m'avoir permis de faire ce travail aujourd'hui car JAMAIS dans l'√©tat d'esprit o√Ļ j'√©tais avant le traitement j'aurais pu faire cela. Bien des fois je commencais mes crises de remplissages vers 16h avant d'aller chercher mes pti bouts √† l'√©cole car j'√©tais persuad√©e que je n'allait pas m'en sortir avec eux et que j'√©tais une mauvaise m√®re. Maintenant j'ai h√Ęte de voir √† la rentr√©e comment je vais m'en sortir :fsb2_wink:


Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 09 Aout 2015, 21:43
C'est super ! je suis persuadé que d'identifier,de savoir mettre des mots sur ses ressentis, ses émotions, de savoir les exprimer d'une maniere qui nous conviennent et qui n'entrave pas la bonne communication entre tous est une clé essentielle :)


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2015, 7:05
Ce qui aide à ne pas revenir au réflexe, c'est d'arrêter de se poser la question Pourquoi, et de la remplacer par une qui commence par Comment.

Pourquoi renvoit au passé : ces fameuses "failles", qu'elles exitent ou pas
(et après tout on s'en fiche, puisque c'est pas en le sachant qu'on arrive à résoudre le problème)

Le comment renvoie au présent : comment je me sens lorsque je suis "confrontée" à telle personne, telle situation.
Qu'est-ce que je ressens au moment présent (j'ai même envie de dire au moment vivant !)

Voilà, c'est mon truc à moi, qui fonctionne à condition de savoir tenir un moment sur le vide de l'absence de réponse au comment
(parce que parfois, je ne sais pas, ça a du mal à sortir, alors je m'énerve... et je vous fait confiance pour imaginer la suite !)
Il y a toujours un comment, mais étouffé par les années d'éducation
(pour rentrer absolument dans la norme, la moyenne, ou l'exigence parentale)
et par des tombereaux de bouffe, c'est normal qu'il ait du mal à sortir...

Pour parodier le titre du livre de Christophe, il y a toujours un après, il y a toujours un comment, aussi !
Message √©dit√© 2 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 10 Aout 2015, 7:45  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2015, 7:42
En lisant qqs fils ce matin, me vient une idée, une hypothèse...
Si j'en suis venue à ne plus ma poser la question du Comment pour moi, mais plus souvent du Comment pour l'autre (hyperempthie),
c'est sans doute à cause de la culpabilité.
Se sentir coupable de ne pas contribuer au bien être de l'autre (qui va si mal, c'est bien connu),
se sentir √©go√Įste de s'interroger soi m√™me sur son propre malaise, ou simple √©motion (alors qu'on est si forte, c'est bien connu !)
Une piste...

Je me rappelle d'un moment fort du traitement pour moi, ou en rentrant memettre √† l'abri et refusant de paser No√ęl en famille,
j'ai senti que je n'avais plus cette culpabilité, et je me suis sentie envahie par un bien être inédit...
Le tout, apr√®s, c'est de renouveller l'exp√©rience, jusqu'√† se dire que "l'√©go√Įsme'" n'est en fait que du respect pour soi m√™me,
une bonne hygiène de la relation.

"Un √©go√Įste est quelqu'un qui ne pense pas √† moi" Alphonse Allais !
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 10 Aout 2015, 8:26  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Corinne D.
  • Age : 57 ans
  • Messages : 2727
  • Inscrit : 28 Avril 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2015, 8:50
Une autre piste Claude : vouloir aider l'Autre (surtout quand il vit des situations un peu similaires aux n√ītres)
nous permet une réflexion sur nous-même, alors moins "frontale", mais réflexion tout de même :fsb2_wink:

Et puis le désir qu'autour de nous soit plus harmonieux, c'est encore penser à nous.


La guérison s'installe et se construit dans le temps.
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2015, 10:06
Exact !
Si je reste ici et que j'ouvre cette réflexion sur ce fil, c'est que j'attends...
qu'entre similitude et comparaison (très différent d'un "copié-collé !),
et même en confrontation pacifique (Dire "non" pose une frontière ou l'option d'une autre chemin, ce n'est pas une agression)
ça m'aide à conforter ma réflexion.

Et oui, c'est "√©go√Įste" !

Et mon idéal, c'est que chacun ait le choix d'accéder au traitement,
qui lui même laisse le choix d'accéder à la responsabilité de comprendre comment ses propres attitudes
peuvent contribuer à renforcer la vie sans recours à des habitudes toxiques.
Choix, et responsabilité.. Essence de l'existence, non ? Difficile et accessible.
Bien mieux que manque de volonté, et culpabilité, vécus avant le traitement. Douloureux et enfermant.


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Corinne D.
  • Age : 57 ans
  • Messages : 2727
  • Inscrit : 28 Avril 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2015, 11:03
oui oui, il me plait ce livre !

Choix, et responsabilit√© .. d'accord, et la notion de pouvoir "se l√Ęcher" m'appara√ģt importante aussi,
et plus délicate à aborder pour les sensibilités addictives.
Inventer d'autres folies douces ...?
√Čdit√© : 'point d'interrogation'
C'est un peu Pourquoi. Et Comment.
.
Message √©dit√© 2 fois, derni√®re √©dition par Corinne D., 11 Aout 2015, 14:44  

La guérison s'installe et se construit dans le temps.
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 0:01


Le comment renvoie au présent : comment je me sens lorsque je suis "confrontée" à telle personne, telle situation.
Qu'est-ce que je ressens au moment présent (j'ai même envie de dire au moment vivant !)


Et oui ... identifier ses émotions, ses ressentis, pour se remplir de "soi" avoir conscience de "soi" exister, face a l'autre, face a soi.. vivre




Choix, et responsabilit√© .. d'accord, et la notion de pouvoir "se l√Ęcher" m'appara√ģt importante aussi,
et plus délicate à aborder pour les sensibilités addictives.


Le fameux "lacher prise" ... il ne faut pas oublier que de Trop intellectualiser empeche d'acceder a ses ressentis... il faut lacher prise, et ressentir, pour acceder a soi.

oui, bien employé, l'égoisme a du bon, il est même necessaire. tout e rejoint. Dans la vie il faut d'abord se positionner par rapport a soi, la base. enfin je crois. tiens je vais y reflechir a ça.

Allo triturage de cerveau :fsb2_mad: hihihi ma specialité, je peux y passer des heures, j'essayes d'en sortir. je m'enferme facilement dans la reflexion incessante. C'est assez souvent tres constructif au demeurant mais ca ne me permet pas de lacher prise, ca masque ce je ressent VRAIMENT, de vivre. bref encore une fois tout se rejoint (tululu tululu vous entrez dans la 4eme dimension :loll: )


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de fino85
  • Age : 39 ans
  • Messages : 383
  • Inscrit : 12 Novembre 2014
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 6:50
Tout ce que tu dis Claude me parle √©norm√©ment et effectivement ne plus se demander "pourquoi" mais plut√īt "comment" c'est tout √† fait √ßa. C'est ce que j'essaye de faire en ce moment. C'est un long travail fastidieux car encr√© depuis tant d'ann√©es les mauvaises habitudes ont vite fait de vouloir nous "apaiser" √† leur fa√ßon. Donc il faut pouvoir passer le cap de la facilit√© bouffe pour oser ressentir nos √©motions et ainsi nous remplir diff√©remment.


Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 7:52
Ca me conforte de voir arriver vos réponses...
Ca me conforte de voir se potentialiser, au moment ou le baclo a éliminée les pulsions,
des pistes qui renforcent tout le travail accompli avant (ou pas, ou de façon encore timide ou incomplète, pas assez affirmée)
Ca m'a toujours un poil énervé d'entendre ou de lire des réflexions qui tendent à décrire
que l'envie de boire ou de bouffer vienent de l'extérieur : c'est à cause de, c'est parce que...
en évoquant un évènement ou un problème extérieur : c'est "pourquoi", en somme !
C'est quand même moi qui joue de la fourchette ou du godet (quand ce n'est pas porté directement porté à la bouche ou tiré du goulot !)
La recherche frénétique de solutions extérieures (même si à l'évidence, baclo et AAm viennent bien "de l'extérieur !),
au mépris ou à l'économie de solutions qui viennent de nous même.

Et parce que s'envisager un peu "reponsable" de ce qui nous arrive est parfois difficile à assumer,
c'est toujours plus productif que de se victimiser !
Et chaque fois que ça me paraitra difficile, je viendrai ici constater que JE NE SUIS PAS TOUTE SEULE à avoir le courage d'affronter !

C'est énorme !

J'ai super bien fait d'ouvrir ce fil qui me tourne vers ma responsabilité de mon présent, pas à pas,
et d'avoir vérouillé le précédent qui, mine de rien, me tirait encore vers un passé révolu, comme une nostalgie (un comble)
Je ne veux pas vivre le syndrome du "bon vieux temps" !

On parle dans la littérature"psy" de bénéfices secondaires à la maladie.
Je commence à comprendre qu'il peut y en avoir aussi dans les addictions.
Et qu'il peut aussi m'arriver de penser, inconscienmment, "après tout, je m'en sortais pas si mal avant avec mes excès"

Et bien non ! je crois à l'efficacité redoutable de baclo, mais pas encore au miracle d'une petite pildoche qui me ferait économiser le fait...
de travailler tous les jours à devenir mon propre soutien, mon socle et ma racine...
qui sont sans doute les éléments que je n'ai pas pu asseoir solidement dans les années de construction,
mon enfance, ma famille, les chemins de traverse que j'ai pris et qui n'étaient que des chemins pour me conformer à une norme,
et non à moi même, et tous les évènements qui ont pu fragiliser ma façon de me tenir droite, au monde.

Droite, mais ni rigide, ni figée. Droite et bien ancrée, mais pas inapte à encore bouger, changer, m'ajuster,
esquiver des confrontations ou des émotions trop fortes, ne pas aller m'exposer à des zones de danger,
car ce n'est pas parce que j'ai vécu ce que j'ai vécu, compris ce que j'ai compris,
que je suis devenue pour autant un roc sans faille et pétri de certitudes...

Affaire à suivre, encore et encore !
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 11 Aout 2015, 8:11  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de ButterflyBelieve
  • Age : 35 ans
  • Messages : 2151
  • Inscrit : 08 Avril 2014
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 11:22
Ah toi aussi Claude !!

moi aussi ça m'a toujours déplut d'entendre dire que si je bouffe c'est à cause que j'ai pas su m'affirmer dans telle situation ou que telle situation m'a ébranlée.

je prend deux exemple

Hier une grosse déception : pas eu envie de bouffer
Hier grosse déprime : pas eu envie de bouffer
Aujourd'hui gros sentiment d'ennui et immense manque de confiance en soi face : pas eu envie de bouffer

etc...

Je m'emballe peut être un peu trop vite après tout c'est récent ces sensations.

Mais là si je ne veux pas finir ma vie en étant frustrée tout le temps et en colère contre tout, j'ai tout intérêt à apprendre des techniques qui m'avaient été proposées en thérapie , et y'a la place dans ma tite tête :)
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par ButterflyBelieve, 11 Aout 2015, 11:24  

75 mg nouveau seuil mais triste
 
Avatar de domipeca31
  • Age : 62 ans
  • Messages : 136
  • Inscrit : 16 Juin 2015
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 15:38
Super ces réflexions sur ton fil Claude !
Je suis heureuse que tu n'aies pas fait dispara√ģtre ton fil " historique ", je le relis souvent , et surtout j'ai pas fini de le lire!
Alors pas question de le fermer, hein...
Je trouve que le message de Believe du 7 ao√Ľt r√©sume parfaitement bien mes rapports √† "l'environnement" (comme tu dis Claude )
Et toute la discussion qui suit est passionnante , et de nature à nous faire avancer.
Bravo, j'attend la suite, mieux qu'un polar!
Bon là j'ai pas apporté grand chose , mais j'espère que ça va venir, j'ai l'esprit un peu embrouillé par notre copain baclo...


Hyperphage depuis 1995 : mon premier régime .
Début le 23 juin 2015 , 130mg le 5 novembre : 10h /3, 13h/3 ,16h30/4, 18h30/3</>Retour des pulsions à 120, reprise de la montée.
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 16:02
J'ai à la fois le plaisir de voir le "fil historique" (j'aime bien le voir nommer comme ça !) s'enfoncer doucement en fin de liste, mais sans disparaitre pour qui n'en veut (!) et mon rapport à l'environnement changer !

En juillet, je me suis vu supporter bcp mieux et sereinement une période de solitude (le grand calme des vacances...)
Et là, en famille pour qqs jours encore, je sens que mes rapports avec elle changent aussi
Je suis bcp moins omni-active... et ça se passe mieux, surement, parce que du coup, je donne plus de place à l'autre

Et puis pour tout dire, j'avais un peu la trouille de créer ce fil, genre passer pour celle qui a tout compris, et je vois bien qu'un vrai dialogue s'installe, des échanges, et chacun avance sur son chemin, c'est chouette !

Et ça me va...
Bient√īt la rentr√©e, m√™me pas peur de l'avenir !
Sauf un petit chouia d'anxiété qui me résiste, et c'est chiant.. Ca me bouffe de l'énergie
Bon, y'a encore du boulot !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 18:23
Ce nouveau fil Claude, je le trouve merveilleux
Pour toi d'abord, et puis pour nous
Il manquait justement un espace pour parler de l'après

Le travail sur soi, on l'a étouffé oui

Moi je l'ai fait avec mon abstinence, mais je ne suis pas s√Ľre que cela m'ait fait beaucoup avancer, j'ai rechut√©, et j'ai un peu remis les compteurs √† z√©ro
Tout est √† reconstruire, mais ce que j'apprends, c'est le l√Ęcher prise

C'est tr√®s difficile de ne plus contr√īler (Claude, tu parles de ton attitude en famille, l√Ęcher prise permet aux autres de s'exprimer)

Moi je contr√īle mes non-relations
Pourtant j'ai une entière confiance en moi, bonne estime etc

Il y a un hic quelque part, et depuis l'abstinence, ensuite encore pire avec la rechute, je me suis totalement isolée

Enfant solitaire, non choisie, ma vie n'a fait que ressembler à cela ensuite

Manue


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 19:29
Alors, au menu ou à la carte, dans la série "trouvons notre ressource interne", on a déjà :

- Affirmation des émotions, ressentis et expression
- Rapport à l'environnement (qui n'a qu'à bien se tenir)
- Anxiété
- Solitude

Super, on va pas mourir de faim, ni s'emmerder, si manquer de sujet. Donc déjà, ennui, exit !

Pour, enfin contre la solitude, à la rentrée, j'ai trouvé club de badmington.
Parce que c'est pas en faisant mes longueurs en piscine, déguisée en têtard, bonnet et lunettes, que je vais croiser beaucoup de monde !
Manue, y'aurait pas une assoc ou une fédération sportive à contacter à la rentrée pour aller faire un truc, réguliètement, en dehors de chez toi ?
En général, les assoc présentent leurs activités début septembre pour "enroler" des adhérents. Va voir à la Mairie et ne rate pas le RV !
Si ça se trouve, c'est toi qui sera en position de choisir... Beau renversement de vapeur !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de ButterflyBelieve
  • Age : 35 ans
  • Messages : 2151
  • Inscrit : 08 Avril 2014
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 19:53
Claude,

Pour ma part je vois cela comme le travail d'un écrivain, il termine un livre et en écrit un nouveau et cela reflète aussi son évolution intérieure, donc ce clivage me parait très bien !

Pour ce qui est du fait de ta crainte de passer pour donneuse de leçon, comme tu l'a dit ce n'est pas le cas, et chacun ici peut s'exprimer, je ne trouve pas que tu te positionnes au dessus des autres, bien au contraire.

Et tu n'imagine même pas le plaisir que j'ai à pouvoir enfin poster sur ce fil! c'est le fil VIP , le fil du sommet pour moi et je pense pour beaucoup d'autres filles boulimiques ou hyperphage ou autres miam miam goinffrovore .

Et pour la solitude, je la vit aussi en ce moment, mon compagnon est parti dormir dans la maison de ses parents ( ils sont en vacances), j'ai donc la totale liberté et la solitude qui va avec. Mais chose nouvelle, je ne compte pas rester dans mon petit coin donc des activités et du monde à voir en veux tu , en voila!

C'est vrai que c'est bon de se sentir bien seule! quelle apaisement que de se dire que au final on est un bon compagnon pour soi!
maintenant je préfère quand même que ça ne dure pas trop longtemps ^^

Ton histoire de tétard m'a fait rire ! c'est vrai que la natation est un sport solitaire et pour ça les clubs sont intéressants.

Tu nous diras pour le bad ? c'est un sport collectif vraiment cool d'après ce que j'ai peu voir, on se dépense et on apprend à se déplacer dans l'espace tout en veillant à être syncro avec les autres , bref une bonne petite thérapie du contact aux autres


75 mg nouveau seuil mais triste
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 21:01
Believe
Mon problème est l'inverse, j'adore trop ma solitude :fsb2_yes:

Claude
Merci pour la piq√Ľre de rappel, j'ai regard√© les clubs d'aquagym, j'en ai trouv√© un pas cher et inscription √† la rentr√©e
Au fait, c'est bient√īt!

Manue


Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Avatar de fino85
  • Age : 39 ans
  • Messages : 383
  • Inscrit : 12 Novembre 2014
  Lien vers ce message 11 Aout 2015, 22:12
J'adore ton fil Claude ! Ta réflexion est semblable à celle que je suis en train de faire en ce moment.
En effet ne plus se sentir victime de sa maladie et se responsabiliser c'est peut √™tre dur √† accepter mais c'est ce que j'ai essay√© de comprendre aussi. J'ai un bouquin qui m'a aid√© √† cela c'est "le grand dictionnaire des maladies" de Jacques Martel et la d√©finition qu'il en a de la boulimie m'a beaucoup parl√©. Ensuite j'ai arr√™t√© de bl√Ęmer mes manques du pass√© et puisque c'est d'amour que j'ai manqu√© √©tant petite et bien je fais des "exercices" chaque jour pour m'en donner. Je m'ouvre enfin √† cet amour qui m'a tant fait d√©faut et aujourd'hui je m'autorise √† en recevoir et √† en donner. Et je sent mes relations avec les autres √©voluer de jours en jours. Sans l'aide du baclo je n'aurais jamais pu mettre cela en place m√™me si depuis longtemps toute cette philosophie de vie de pens√©e positive etc m'attire beaucoup je n'ai jamais pu la mettre en pratique et aujourd'hui j'y arrive enfin main dans la main avec le baclo. Nous faisons notre chemin ensemble. Et quel bonheur de ne plus se triturer l'esprit avec ce "pourquoi" tant de fois r√©p√©ter en cherchant inlassablement ce qui a √©t√© d√©faillant dans notre pass√©.


Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 7:11
"En effet ne plus se sentir victime de sa maladie et se responsabiliser c'est peut être dur à accepter mais c'est ce que j'ai essayé de comprendre aussi."

C'est complètment ça (et la suite qui va avec !)

Quand j'ai commenc√© √† me dire "j'y suis peut √™tre quand m√™me pour quelque chose", √ßa m'a fait du bien plut√īt que du mal.
Parce que je me suis dit, si j'y suis pour qq chose, je peux aussi inverser la vapeur
Alors que de ce dire c'est la faute à pas de chance, ou pire encore c'est la faute de l'autre
(qui me fait bouffer, parce qu'il ne correspond pas pas à l'attente que j'en ai, donc "c'est ta faute si je bouffe"),
je me pose en victime, et je n'ai plus qu'à tourner en rond à pleurnicher autour de ma plainte.
Parce que l'autre, il ne changera pas ! Alors que moi, si : je peux. Et l'autre s'adaptera (ou pas : c'est son problème, plus le mien)

Responsabilisation, ce n'est en aucin cas culpabilisation, surtout avec ce que l'on sait maintenent sur la construction de la maladie,
son enracinement, et le remède du baclo.

Le "pas de chance", oui, on peut aussi se dire, et je pense que c'est exact, c'est que nous avons un terrain favorable,
qu'il soit génétique ou culturel (éducation) ou même traumatique. Je m'en fiche un peu de le savoir,
même si j'ai ma petite idée pour mon cas, parce que ce n'est pas de le savoir qui va résoudre le problème :
sauf à comprendre la "construction" pour trouver des pistes de déconstruction, puis de reconstruction.
Mais si c'est un "terrain", ben y'a plus qu'à y cultiver autre chose,
comme me dit un ami quand il travaille dans son jardin : faire de la terre-apie !
Message √©dit√© 3 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 12 Aout 2015, 7:16  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 13:32
Et ce que je ne veux surtout pas ...
(et oui, encore moi, j'ai eu une étincelle tout à l'heure à la piscine et je reviens la poser avant d'oublier !)
c'est maintenant que j'ai déraciné l'addiction, de me remettre à cultiver les mauvaises attitudes qui favoriseraient un retour case départ !

Parce que ce que je lis sur l'alcool, la zéro consommation (ou quasi) avec le zéro baclo, la mémoire de l'addiction, ça me parle fort...
Sauf que vas-y faire zéro bouffe, zéro repas de famille, zéro pub à la télé pour les glaces magnum...
Ca s'appelerait restriction toute l'année !
Déjà, ne boire que de l'eau quand il y a un p'tit Chablis bien frais à l'apéro,
ça me chiffonne un peu, mais alors restriction au long cours, pas glop.

Alors investir un peu sur son potentiel de personnalit√©, √ßa vaut le coup contre un peu de l√Ęcher prise
sur tout ce qui peut y avoir de bon à manger sur une table ! Deux à trois fois par jour et tous les jours.
En imaginant une prise minime d'entretien, ou pourquoi pas plus du tout...
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 12 Aout 2015, 13:32  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 14:06
On peut continuer sur la comparaison entre alcool et bouffe. Je comprends ton raisonnement.

Un alcoolique gueri peut choisir zero alcool s'il le veut, mais continuera à boire de l'eau, seule boisson necessaire. Choisir le Zero alcool peut etre obligé par le medecin, question santé, peut etre volontaire parceque finalement on n'aimait pas ça ,on ne buvait que pour noyer son malheur, on peut aussi choisir un verre occasionnel un repas entre ami, restau (une fois par semaine? ou choisir le verre quotidien.

A mon avis le parallele chez nous , serai que nous pouvons choisir, apres guerison, de supprimer au quotidien la malbouffe (alcool), garder la bouffe saine( l'eau), et profiter de quelques occasions pour manger ces aliments pas top (la coupe de champagne, le verre de super vin). En manger au quotidien (la biere au retour du boulot, le verre chaque soir), me semble dangereux (je sais ce que ça donne chez un alcoolique ), comme pour moi par exemple si j'avais décidé de continuer à manger une cc de nutella chaque aprem. Cela maintient, le rituel, l'habitude.

La memoire en effet ne peut pas se deprogrammer.

Mais ce n'est que mon avis.


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de ButterflyBelieve
  • Age : 35 ans
  • Messages : 2151
  • Inscrit : 08 Avril 2014
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 14:48
les comparaisons que tu faites Sissi sont intéressantes.

Avant je me disais que ce devait être plus facile que de sortir de l'alcoolisme que de la boulimie car l'on peut vivre sans boire d'alcool mais pas sans se nourrir.

Maintenant ce point de vue à évolué.

Ceci dit, je me pose encore la question de la frustration, √† partir de quel moment sait on que l'on est dans un contr√īle excessif de son alimentation ?

Car la barrière entre se nourrir sainement et la rigidité alimentaire me semble assez mince, j'ai du mal à la définir pour le moment .


75 mg nouveau seuil mais triste
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 17:27
C'est bien vrai Believe! manger sainement, contrairement à la simplicité de l'eau vitale, ça peut etre discuté, ça peut etre faussé par nos lectures, par des avis exterieurs multiples et contradictoires.
Et la, je n'ai pas le droit de donner mon avis la dessus :fsb2_godgrace:

Chacun doit parvenir à se faire son idée, son ultime conviction MAIS une fois la liberté atteinte. Avant ça, c'est risquer de jouer le leu de la maladie, de l'extreme, de la recherche de perfection. Et ça, à mon avis, c'est pas bon.


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 18:21
les comparaisons que tu faites Sissi sont intéressantes.


Ceci dit, je me pose encore la question de la frustration, √† partir de quel moment sait on que l'on est dans un contr√īle excessif de son alimentation ?

Car la barrière entre se nourrir sainement et la rigidité alimentaire me semble assez mince, j'ai du mal à la définir pour le moment .


Questions que je me pose également...
remplacer tout simplement dans l'équation le mot "alcool" par le mot "malbouffe" semble simple, peut être un peu simpliste à la marge
A moins de définir précisément ce qu'on entend par malbouffe...
Ou c'est la caricature mars nutella mcdo... et j'arrête de citer des marques (!)
et là ça tombe bien car "l'appétance" pour ce genre de produit tombe en général d'elle même après le traitement
Ou bien c'est la quantité, auquel cas le corps devrait lui même se réguler, pourvu qu'on apprenne à l'écouter : un apprentissage
Ou bien c'est le lien addiction/émotion.
Ou un peu des deux.
Ou encore autre chose ! Et je sais bien à quoi je pense, mais le "tout trop" me déplait d'emblée... ça ressemble trop à ce que j'ai connu, avant
Je ne veux pas cliver (tout mauvais, tout bon), je veux m'ajuster (garder, trier, jetter, conserver, intégrer, décider)
Et tout ça s'apprend bien en partant... de l'expression de nos besoins propres,
on en revient toujours à ce point de démarrage, sentir et savoir exprimer ce qui vient du plus profond de nous : capacité à retrouver "ça".
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Claude..., 12 Aout 2015, 19:43  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2430
  • Inscrit : 06 F√©vrier 2013
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 20:23
Bonjour,

j'ai lu ce fil plusieurs fois car il est particulièrement riche et intéressant, vos divers messages m'ont plongé dans une grande perplexité.

En effet, depuis que je ne bois plus gr√Ęce au baclof√®ne, cela fait plus de deux ans et demi, ma vie a fondamentalement chang√©. D'un point de vue purement factuel, j'ai retrouv√© la confiance de mes coll√®gues, l'amour de ma famille, r√©cup√©r√© des facult√©s intellectuelles qui avaient √©t√© bien abim√©es, remis en place un grand nombre de choses.

De plus, au fil du temps, j'ai été en mesure de diminuer puis d'arrêter les somnifères tout en gardant un excellent sommeil.

Quel bonheur de retrouver une rapidité de raisonnement, une bonne mémoire !

Le temps libéré est occupé par la lecture, les films et un peu d'exercice physique.

Maintenant, au fond de moi, je garde une anxiété qui n'est pas trop profonde mais qui m'empêche de profiter à fond de ma vie retrouvée. Je suis bien persuadé que les anxiolytiques ne sont pas une réponse au long cours et j'utilise, outre les antidépresseurs qui en sont le traitement de fond, la méditation pleine conscience qui donne de bons résultats.

Globalement, c'est un peu quand on nettoie des lunettes sales ou que l'on sort du brouillard : le monde apparait dans toute sa netteté avec ses promesses mais aussi ses dangers.

voila, voila, je ne suis pas sur que cela fasse avancer le débat mais c'est ma contribution.
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 20:32

on en revient toujours à ce point de démarrage, sentir et savoir exprimer ce qui vient du plus profond de nous : capacité à retrouver "ça".


Et oui ....


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 12 Aout 2015, 21:02
J'ai lu beaucoup de choses
Juste ceci, le "pourquoi* ne sert à rien, ni à guérir, ni à avancer, c'est un fait, on me l'a dit il y a longtemps, lors de mes réunions pour l'abstinence

Je vois que le sujet est relancé

Donc, la question du "comment" est ouverte

Pour ma double peine, une fois indiff√©rente √† l'alcool, j'ai d√©velopp√© une hyperphagie, grignotage compulsif apr√®s d√ģner, uniquement (j'ai toujours eu le probl√®me de manger trop riche)

Eh bien voilà que ça a disparu, depuis la semaine dernière, sans que je ne m'en aperçoive

Tout comme mon indifférence est apparue, sans vraiment rien y faire

après la dose de guérison, je crois que le temps y fait beaucoup aussi

Je n'ai pas travaillé ce problème d'hyperphagie pas plus que de l'alcool ou de mes verres quotidiens

Le temps fait beaucoup avec la bonne dose de baclo, c'est mon expérience actuelle et depuis 3 mois

Manue

PS. de mon point de vue, la malbouffe n'a rien à voir avec une compulsion, le fait de ne plus avoir d'hyperphagie, ne m'empêche pas de savoir que demain, c'est menu complet Quick (ou macdo), sauf que le soir, je parviens à équilibrer la journée en mangeant différemment
et vice versa, qu Quick, il y a aussi des salades, alors le soir, c'est plus conséquent

La guérison pour moi, c'est vraiment d'avoir le choix
Message √©dit√© 2 fois, derni√®re √©dition par Manue Velvet, 12 Aout 2015, 21:06  

Depuis le 05/05/18, √† 260 mg, perdu le go√Ľt de l'ivresse et de l'alcool, l'indiff√©rence est venue ensuite avec 0 consommation pour r√©sultat
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene