Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Comment vivre sans son symptôme ?

Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 17 Avril 2016, 19:39

Reprise du dernier message


lui donner des éléments pour qu'il devienne autonome


Mais dit donc ... c'était pas le job de nos parents ça ?

Ah ? .... on me souffle dans l'oreillette qu'il y a eu un loupé :loll:
Message édité 1 fois, dernière édition par tchoupi, 17 Avril 2016, 19:41  

"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 17 Avril 2016, 19:58
Ouaip !
Ca s'appelle le manque de soutien
Alors, après, bien sûr, adulte, c'est un peu plus difficile de devenir son propre soutien intérieur !
Voire même de demander de l'aide à l'autre, vu qu'on a appris à s'en passer... mais jusqu'à quelle limite ?
Mais ça reste possible...


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 17 Avril 2016, 20:11
Je parlais dans une relation d'amitié par exemple, la copine qui se plaint, à qui tous les malheurs arrivent, on essaie de trouver des solutions concrètes, on écoute, pis à un moment donné on doit y mettre de la distance, car rien ne change

ou dans le monde professionnel, quand je fais du dépannage, si la personne a 5 minutes, je lui apprends comment faire, au lieu de simplement dépanner à chaque fois, on devient pro-actif et on crée un support qui peut former d'autres personnes - sans doute aussi l'intérêt des livres écrits ici, de certains posts expliquant un processus, etc

Manue
Message édité 2 fois, dernière édition par Manue Velvet, 17 Avril 2016, 20:12  

Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 18 Avril 2016, 7:34
Je me demande de plus en plus s'il n'y a pas une dimension "personnalité" dans la pathologie des TCA
Comme il y aurait une dimension sentiment d'illégitimité, anxiété, dysphorie, si bien décrit dans le livre d'Olivier Ameisen
Je pourrais mettre le mot boulimique dans d'autres aspects de ma vie que la nourriture, si je suis honnête avec moi même.
Tout, trop, tout de suite et passionnément.

Dimension personnalité ne veut pas dire mauvaise personnalité.
A preuve, le caractère exceptionnel d'Olivier (je me permet de l'appeler par son prénom !)
dont peuvent témoigner ceux qui ont eu la chance de le connaître.
Exceptionnel, mais pas commun, pas commode, pas facile. Tellement humain, avec ses aspérités.
Intègre comme pas un (combien de médecins auraient fermé leur cabinet pour ne pas mettre leur patients en danger, en attendant de se soigner ?)
Jusqu'au boutiste, acharné, intelligent et généreux : cette générosité qui le rend encore vivant aujourd'hui, à travers nous.
Etre ou se sentir différent demande un peu plus de travail pour trouver sa bonne place dans "le genre humain".
C'est le revers de la médaille de la chance d'avoir "un truc en plus"
Pour s'en convaincre, demandez donc à quelqu'un qui n'est "pas d'ici" de quoi est fait son quotidien, pour (horrible mot) s'intégrer ?
Mieux dit : vivre au milieu, vivre avec, circuler avec fluidité d'une culture à l'autre.

Un sentiment de différence, un truc en plus, plus qu'un truc en moins d'ailleurs,
sentiment de ne pas être compris pour une immense qualité que l'on pense avoir, qui qui est de l'ordre du "trop", pour l'autre.
Trop vite, trop intense, trop original, pas le temps de s'y adapter, de suivre, de comprendre. Et réciproquement sans doute.

Dans une relation, il y a un pré-contact qui sert à confirmer son élan, comprendre ses limites et celles de l'autre,
et que nous, boulimiques, nous avons parfois un peu de mal à respecter.
Passer la limite de l'autre, c'est prendre le risque qu'il se soumette ou qu'il se rebiffe.
Je préfère quand il se rebiffe, c'est plus authentique.
Boulimique, c'est tout, tout de suite, ou sinon rien.
Impatience, fébrilité, puis colère, et la colère, c'est se rabattre sur la bouffe.

"Avant".

Maintenant, c'est sans doute d'apprendre à aller lentement, plus lentement.
A ne pas sauter au plafond, se cogner la tête et se ramasser sur le plancher.
J'en discutais avec une amie ex-glouglou. On se disait qu'on les aimait pourtant bien,
ces grands coups d'accélérateur dans la vie !
Mais que bon... A présent qu'on en voyait la ou les conséquences,
on allait continuer à appuyer sur le champignon en connaissance de cause.
Parce que devenir terne fade et lisse, c'était pas non plus notre karma, qu'il fallait composer avec ça.

S'il y a une chose dont j'ai horreur, c'est de ranger les gens dans des bocaux à confiture avec une étiquette dessus.
C'est malheureusement ce que font souvent les psychiatres... (en même temps on en connais d'exceptionnels ici, hein ?!)
pour mettre en face d'une catégorie un médicament adapté sans passer par la phase thérapie, introspection,
peu importe comment on l'appelle, qui nous rende terne fade et lisse, tranquille, quoi.

En revanche, j'adore faire de la confiture (pour l'odeur dans la maison) et pour offrir, car j'en mange assez peu (même "avant")
Mais je pense qu'il nous appartient de comprendre la composition de notre propre confiture pour pouvoir l'améliorer.
Coller nous même l'étiquette et sa composition.
Car le fond est bon, j'en suis sûre, c'est la forme et les détails qui restent à peaufiner.

Et on le sait bien, le diable se niche toujours dans les détails !

A suivre...
Message édité 1 fois, dernière édition par Claude..., 18 Avril 2016, 8:32  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de ButterflyBelieve
  • Age : 35 ans
  • Messages : 2151
  • Inscrit : 08 Avril 2014
  Lien vers ce message 18 Avril 2016, 12:01
Au secours


75 mg nouveau seuil mais triste
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 18 Avril 2016, 12:32
Qu'Est-ce qu'il t'arrive, Believe ?
Tu nous inquiètes ou c'est une blague ?
Fais pas ça à mon p'tit coeur fragile...


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 20 Avril 2016, 6:56
Super contente d'une présentation faite hier soir ou j'ai eu l'occasion de parler du baclofène
Il y avait des "notables", pharmaciens, médecins...
Ils ont été intéressés, certains sceptiques, d'autre moins, l'important c'est d'en parler !
Il m'aura fallu du temps pur sortir à la lumière, mais maintenant que c'est fait, je ne ferai pas marche arrière !

Bonne journée


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de aurel
  • Age : 46 ans
  • Messages : 918
  • Inscrit : 28 Septembre 2015
  Lien vers ce message 20 Avril 2016, 7:21
Félicitations Claude, quel courage et quelle énergie. ...
C'est grâce à des gens comme vous que ça va avancer.

Bonne journée,
Aurel


Début du TT : jeudi 24 septembre 2015 : 10h: 5mg; 14h: 5mg ; 18h: 5mg
Descente depuis le 3 août: 10h: 30mg; 12h: 80mg; 14h: 70mg; 16h: 70mg; 18h30: 50mg


En ce moment: 17h 70mg 19h: 20mg total: 90mg
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 20 Avril 2016, 7:23
C'est grâce à nous tous et chacun son rythme : c'est la voix du bas (ou la voix d'en bas, enfin on se comprend !)
On va avoir un bon pluriel de témoignages pour l'ANSM, aussi, et ça me réjouit !
Message édité 1 fois, dernière édition par Claude..., 20 Avril 2016, 7:26  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 20 Avril 2016, 8:51
Félicitations Claude, quel courage, avec une partie réceptive, bonne nouvelle
En plus plein de témoignages, ça va avancer!

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de baba
  • Messages : 1340
  • Inscrit : 21 Novembre 2014
  Lien vers ce message 22 Avril 2016, 22:47
Je vais sûrement me faire hurlér dessus, mais tant pis, il fallait que je le dise, c'est une bonne chose de vouloir faire la promo
du baclo, mais si vous voulez être crédible, il faut allez au bout de vos convictions.

Je pousse un coup de gueule, vous allez voir les médias, mais vous n allez pas voir, les baclo nanas qui sont en souffrance,
et qui restent à quai. C'est assez pénible, car s il n est pas possible d avoir une réponse et un soutien, vous allez dire, quoi aux questions que l on vous posera, pour aider les gens, le baclo marche pour l alcool, c'est sûr, et je remercie karine qui aide à 100/100 les gens, pour les tca, c'est mitigé, il y a combien de personnes encore sur ce forum qui sont en souffrance et en demande,
moi même j ai besoin d aide, personne n à de réponses, personne ne sait, si les gens viennent sur ce forum pour tca, ça fera
sérieux de voir le nombre de personnes pour qui ça ne marche pas, qui demande de l aide, et qu on ne répond pas, obnubilé par les paillettes de leur réussite.
Je suis en colère, les paillettes passent avant les personnes en souffrance,
j ai besoin d aide, ainsi que d autres, combien de tca, sont parties, lassée de ne pas avoir de soutien, pas guéries, dégoûtée,
je suis en contact avec certaines en mp. Que c'est dommage.
Si ça continue je quitte le forum, je suis pas guérie, vous allez perdre encore un témoignage, un de plus, un de moins plutôt.
Je suis dégoûtée, et déçue.
Et les nouvelles qui vont voir les liens, de toutes ces personnes non guéries qui disparaissent du forum, ça va pas les inciter et les motiver, je pourrais pas faire de pub non plus..
je suis trop déçue. ...


160 en 1 pris à 20 h.puis 160 en 2 prises à 17 h et 20 h, puis suite à 1 problème 150 en 2 prises
140 en 2 prises.
augmenté de ô. 5 puis encore 0.5, et reparti en 3 prises. Actuellement 150 en 3 prises.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7284
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 23 Avril 2016, 0:25
Je lis depuis longtemps tes interventions, Baba.
Je ne sais pas quoi te dire si ce n'est que je les apprécie la plupart du temps, même si nos problèmes sont différents, et que je trouverais ça dommage que tu baisses les bras.
Continue à être en colère !
Le monde a besoin de gens en colère.
Il n'y en pas assez.
Mais il y a colère et colère.
Certaines sont stériles et d'autres productives.
D'après ce que j'ai toujours lu de toi, tu fais partie des coléreuses productives.
Je ne peux que t'y encourager.

Flo


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 25 Avril 2016, 9:18
Non, je ne vais pas te "hurler dessus", loin de là.
C'est vrai. On a du mal.
On a du mal à se sortir de la maladie aussi vite fait et bien fait que les alcoolo-dépendants
Et on a du mal à suivre et à "compter" et savoir pourquoi les personnes qui restent à quai
Parce que la relation à la bouffe st complexe, bien plus, je pense que celle qui lie à l'alcool

Symboliquement, d'abord : la nourriture, c'est la vie : alors comment doser l'élan de vie du trop au juste assez ?
Pour l'alcool, c'est plus facile (enfin, façon de parler, ce n'est quand même aussi "fastoche" pour tout le monde...)
de faire tout ou rien, ou juste un petit peu...

Il y a aussi plusieurs façon de mal manger, de la malbouffe au vomissement en passant par le contrôle absolu de l'anorexie
Et puis il y a la limite ET du forum ET de la pertinence des mes possibles interventions,
ca parfois, je ne sais pas quoi dire, alors je ne dis rien, mais cela ne veux pas dire que j'abandonne.
La limite du forum, c'est la difficulté d'accompagner qq'un par média interposé sur une partie de sa vie qui touche l'intime,
la relation avec la bouffe.
C'est la raison pour laquelle "je me retire" pour y réfléchir seule,
ou en interaction directe avec des personnes que je rencontre "en vrai", et parfois, souvent même,
je suis très hésitante sur les réponses que je trouve.
Et je préfère ne pas répondre avec mes doutes plutôt que de me situer dans la toute puissance du "j'ai réponse à tout"

Ma guérison n'est pas auréolée de paillettes. J'ai eu bcp de mal, après, à deux reprises.
J'ai eu encore besoin de mes ressources, avant d'aider.
J'ai eu des passages à vide, ou je restait présente/absente du forum,
ne sachant quoi répondre, dépassée par la demande, et très loin d'être détentrice de la "solution"
J'en parle en pointillé car cela touche aussi mon intimité, et j'ai du mal à partager sur un écran et en virtuel

Quant aux médias, non, je ne suis pas allée les voir. Ou plutôt, ils ne m'ont pas répondu.
D'ailleurs je crois que le sujet, à leurs yeux, manque de glamour et d'intérêt, nous sommes des anonymes,
et le sujet n'est pas assez blong bling, ou people, sans doute...
Je communique en proximité, et je pense avoir touché des personnes qui peuvent agir "sur le terrain"
mais jamais, je ne ferai du prosélytisme, jamais je ne pousserai qq'un à prendre son risque sans qu'il le décide lui même :
c'est à lui et lui seul de trouver son chemin, en sachant qu'une partie du traitement peut être vécu ici, et que l'autre partie... ?
je ne sais pas où, mais ici, je sens la limite.

C'est plus difficile pour les TCA que pour les alcoolo-dépendants ? Oui, on le sait
Et le jour ou on saura pourquoi, je crois qu'on ne manquera pas de partager la réponse
En attendant, n'occultons pas les bons résultats de ceux et celles qui se libèrent,
sans dire pour autant "tant pis pour les autres", mais plutôt "vivement qu'on comprenne".
Et si j'arrive à peu près à sentir et parfois à dire pourquoi ça a marché pour moi,
je ne suis pas empathique au point de pouvoir dire, sur la base d'un fil, pourquoi ça ne na marche pas pour d'autres...
J'imagine et je cherche, c'est tout ce que je me sens en mesure de faire...

Bonne journée
Message édité 1 fois, dernière édition par Claude..., 25 Avril 2016, 9:20  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de baba
  • Messages : 1340
  • Inscrit : 21 Novembre 2014
  Lien vers ce message 25 Avril 2016, 13:14
Merci pour cette réponse Claude.


160 en 1 pris à 20 h.puis 160 en 2 prises à 17 h et 20 h, puis suite à 1 problème 150 en 2 prises
140 en 2 prises.
augmenté de ô. 5 puis encore 0.5, et reparti en 3 prises. Actuellement 150 en 3 prises.
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 25 Avril 2016, 15:36
De rien, Baba, les échanges servent à réfléchir, ça fait avancer...

Le baclo traite les symptômes
En médecine, on traite souvent le symptôme en priorité, parce qu'il n'est pas confortable -fièvre, douleur, inflammation...)
mais jamais directement la cause. Pour le baclo, j'ai envie de dire SA cause (à chacune la sienne !)

Avant, j'étais souvent "dans le trop" : "hurler dessus" m'aurais sûrement parlé, et je l'aurais peut être fait avec bcp d'agressivité
ou alors j'aurais ravalé ma colère et ... on connais la suite
Juste un exemple

Je ne hurle plus... Je me débarrasse aujourd'hui de tout ce qui était, avant, fatigant
Oui, fatigant !
Message édité 1 fois, dernière édition par Claude..., 25 Avril 2016, 17:02  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 26 Avril 2016, 7:41
Quand le traitement devient trop difficile...
C'est le thème de plusieurs posts ces jours-ci.

Je n'ai pas la solution, si ce n'est que d'être un peu plus familière avec la posologie, et de "voir" des choses que j'ai pu traverser aussi
Ce que je peux dire, c'est qu'on oublie bien vite, façon "accouchement" quand on se retrouve tellement différent, entre "avant" et "après"
Ce que je peux en dire, c'est j'ai pris le temps de réagir en pensant à moi, d'abord, moi qui ai l'habitude de porter beaucoup pour les autres
Ce que je peux en dire, c'est que le monde ne s'arrête pas de tourner dans on se met qq temps sur la touche
Ni qu'il ne s'écroule. Il nous attend, c'est tout

Ce que je peux en dire, c'est que tout n'est pas résolu au seuil, mais déjà tellement étonnant !
Ce que je peux en dire, c'est que je n'ai jamais regretté, mais je n'ai pas eu à faire face à la lassitude, puisque qu'en deux mois et 120mg,
l'affaire était dans le sac (enfin, la première étape de l'affaire, sans doute la plus éprouvante, parce que la plus incertaine)

Ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi les prescripteurs ne proposent pas plus facilement une pause congés maladie, pour souffler un peu...
Ce que je ne comprends pas... mais j'ai lu une phrase dans un bouquin :

"Quand une croyance est largement partagée (en l'occurrence, que la boulimie est une maladie de la volonté,
et l'alcoolisme une tare que seule l'abstinence vient résoudre
), l'opinion du collectif est tellement puissante
que toute voix discordante est disqualifiée. Si tout le monde pense que les choses vont de mal en pis,
même avec des éléments concrets prouvant le contraire, vous ne pourrez pas les ramener à l'objectivité.
De même dans un contexte d'euphorie, les appels à la prudence ne peuvent pas être entendus.
Mais là, on dérive sur le syndrome du Titanic !"

Bref, il y encore des tas de choses que je ne comprends pas, par rapport à ce que je peux en dire...

Bonne journée
Message édité 1 fois, dernière édition par Claude..., 26 Avril 2016, 11:27  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 02 Mai 2016, 8:25
Ayé ! Ca pouvait plus durer...

Un gouffre financier pour remplacer une addiction par une autre, pas question

Dès aujourd'hui, je vapote, j'ai fini mon dernier paquet de clopes hier soir (fallait pas gâcher, pensée imbécile ! Je l'ai fait !)

Et ça me fait tousser... J'espère le temps de m'habituer et d'amortir l'investissement (encore une pensée imbécile, tant pis !)

Bonne journée !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 02 Mai 2016, 9:38
Bravo !!! bienvenue au club de la vapote :lol:

Ah ça c'est sure que tu vas faire des economies !!!


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 03 Mai 2016, 15:32
Claude
Tu l'as dit un gouffre financier, ça me fait tousser aussi, mais pas toujours, et ça dépend des heures de la journée, en tous les cas c'est agréable et pas cher
Avec une batterie à deux vitesses, c'est pratique car on peut faire plus ou moins fort
Selon ta consommation de clopes, faut bien choisir le mg du eliquide, moi j'ai choisi du 19 mg que je trouve sur Vincent dans les vapes (une très bonne référence pour les eliquides)

Je ne sais pas si tu connais le site, qui est recommandé sur le fil Fil sur la cigarette électronique - peut-être pas pour les eliquides, mais pour l'équipement et les accessoires - Des prix défiants toute concurrence

Cigabuy

Tous mes encouragements

En fait, avant le baclo je fumais 16 clopes, depuis le baclo c'est le double, j'espérais qu'en baissant le baclo, ça reviendrait comme avant, mais peut-être que la modification permanente gaba-b a-t-elle aussi une incidence sur la conso de clopes - auquel cas, dès que je suis décidée, eclope, elle est là, à portée de main :fsb2_yes:

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 11 Mai 2016, 15:17
Bon ! Je me suis enfin habituée à mon super matos !
Je fais de belles volutes sans m'arracher la gorge,
je crois que c'est gagné, je n'achèterai plus de paquets de Winston bleue à 6 euros 50,
5 à 6 fois par semaine, calculez l'économie !

Je me fais rare, mais pas en lecture, mais encore du mal à exprimer mes nouvelles sensations,
et puis du boulot, tant mieux, ça m'intéresse, ça m'occupe et accessoirement, ça me fait vivre !

Je n'oublie pas de compiler les témoignages qui serviront bientôt, merci pour ceux qui sont déjà arrivé

A bientôt !
Message édité 1 fois, dernière édition par Claude..., 11 Mai 2016, 16:03  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 49 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 11 Mai 2016, 15:49
Bienvenu au Club


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 18 Juin 2016, 19:29
Dis donc, ça faisait longtemps !
Même que mon fil est passé en page 2 !

Bon juste pour vous dire deux mots...

J'ai eu du boulot (good) et de la grosse fatigue (no good), ces derniers temps : ça fait pas bon ménage,
du coup, minimum syndical sur le forum (et sur la prépa de la niouzletter, tant pis ce sera pour l'été...)

Bon, je suis là quand même, surtout à l'heure matinale du café, et un peu le soir.
Mais je ne raconte plus ma vie, sans mon symptôme
Globalement, ça va... Y'aurait à dire, alors j'en dit pas plus !

Juste pour dire que je vais faire une pause vacances avant l'été des vacances,
sans ordi et avec juste un peu de téléphone, pour répondre aux urgences, vraiment pas plus.
Parce que je suis crevée, et je n'arrive pas à récupérer, je fais : Rideau !

A dimanche prochain, pas celui de demain, l'autre

Bizatous

Claude


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 18 Juin 2016, 19:34
Un site intéressant pour en savoir plus sur notre maladie neurobiologique... autant que psychologique !!
En fait, pour en savoir plus sur le cerveau, pas forcément sur l'addiction, mais le lien est là aussi, non ?


http://www.frcneurodon.org/


Pédagogiquement accessible et instructif
Message édité 1 fois, dernière édition par Claude..., 18 Juin 2016, 19:36  

Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Loup blanc
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6451
  • Inscrit : 16 Décembre 2013
  Lien vers ce message 18 Juin 2016, 20:37
Claude, merci d'être venue donner des nouvelles!
Ça faisait longtemps comme tu as dit.

Je te souhaite des vacances reposantes ; tu fais bien de te débrancher un peu,
histoire de te ressourcer convenablement, selon ce que tu as besoin!

Je n'ai pas trouvé le lien vers la maladie neurobiologique mais je vais chercher un peu.
C'est très intéressant!

Bises


Dernière indifférence: 190 mg
Je suis ensuite montée jusqu'à 340 mg
Suite aux recommandations de mon médecin, ayant beaucoup trop d'E.I.,une baisse a été entreprise.
Aujourd'hui: 200 mg, je vais tenter une petite remontée (maximum 240 mg)
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 18 Juin 2016, 22:15
Claude
Tu l'as dit, tu as besoin de déconnecter, tout ça a été très intense, maintenant tu as du boulot qui s'y ajoute, donc pré-vacances :fsb2_cool:
Porte-toi bien et merci pour tout ce que tu donnes ici

Bisous

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de tchoupi
  • Messages : 2033
  • Inscrit : 20 Avril 2014
  Lien vers ce message 18 Juin 2016, 22:17
T'as bien raison de penser a toi !

Bizatoi !!


"Il s’agit de viser la complétude, ce qui est à l’exact opposé de la compulsion" ;)
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 22 Juin 2016, 0:38
http://static.cybercartes.com/ccimg/images_cc/cc_el_140091.jpg


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Loup blanc
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6451
  • Inscrit : 16 Décembre 2013
  Lien vers ce message 22 Juin 2016, 1:32
Bon anniversaire Claude!!!


Dernière indifférence: 190 mg
Je suis ensuite montée jusqu'à 340 mg
Suite aux recommandations de mon médecin, ayant beaucoup trop d'E.I.,une baisse a été entreprise.
Aujourd'hui: 200 mg, je vais tenter une petite remontée (maximum 240 mg)
 
Avatar de Karine
  • Age : 47 ans
  • Messages : 18691
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 22 Juin 2016, 17:22
Joyeux anniversaire CLAUDE !!!

Bonnes vacances reposantes

Bises


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de aurel
  • Age : 46 ans
  • Messages : 918
  • Inscrit : 28 Septembre 2015
  Lien vers ce message 22 Juin 2016, 17:44
Bon anniversaire Claude et bonnes pré-vacances...
Reposes toi bien


Début du TT : jeudi 24 septembre 2015 : 10h: 5mg; 14h: 5mg ; 18h: 5mg
Descente depuis le 3 août: 10h: 30mg; 12h: 80mg; 14h: 70mg; 16h: 70mg; 18h30: 50mg


En ce moment: 17h 70mg 19h: 20mg total: 90mg
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 27 Juin 2016, 8:47
Merci les Chopines !
Hé oui, je suis rentrée hier soir avec un an de plus, et ça commence à chiffrer...
Trois petits jours rien que pour moi et pour me reposer, les reste passé en "obligation familiale", comme on dit...
Trois petits jours, pas suffisants, mais tout de même, quel plaisir !
En plus j'ai enfin rencontré l'été, et je sens encore mes petits coups de soleil,
ça fait du bien (surtout quand je plisse le nez, il va sans doute peler !)
Tiens, j'en ai même profité pour papoter en direct avec Sissi qui était dans le coin, et c'était sympa !

Je reprends le cours normal de ma vie
Quand je suis rentrée hier soir, j'ai eu un peu peur : pas de Raoul !
Et oui, je ne l'emmène pas, c'est un chat du dehors, et il ne supporte pas d'être enfermé ne serait-ce que 10 mn dans une caisse,
le temps d'aller chez le véto
Ici, c'est chez lui, et il ne veux pas voyager, son environnement lui suffit
Alors provision d'eau et de croquettes (il n'a même pas fini son stock), et surtout, les souris...
Quand je le vois chasser, il est hyper concentré, c'est passionnant à observer et il les bouffe toute entière,
n'en laissant pas le moindre bout d'oreille ni de queue, et avec un plaisir évident !
C'est un chat qui, à choisir, préfère la bouffe naturelle à la bouffe industrielle. Malin ce chat, il veille sur la santé de ses intestins !
Heureusement, un peu avant minuit, c'était concert de miaou à la porte et il m'a fait une fête que jamais un chat ne m'avait fait auparavant !
Sacré Raoul, sous son air de baroudeur, c'est un cœur tendre !

Bonne journée


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 27 Juin 2016, 14:31
Quand la mauvaise littérature est reconnue par la critique, ça fait plaisir ...

http://www.pleinevie.fr/articl...76#xtor=AD-1312

Bonne lecture !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 27 Juin 2016, 20:34
C'est vrai, celui là est bien ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 27 Juin 2016, 20:53
Un bien bel article, qui aurait mérité quelques corrections grammaticales et orthographiques, mais le fond est bon

Bisous Claude :fsb2_yeah:


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 01 Juillet 2016, 19:36
Heps ! Y'a du nouveau sur la page d'accueil
Pensez à aller voir de temps en temps !

Bonne soirée


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Juillet 2016, 19:59
Oui, le film est à voir avec de délicieux acteurs dont Claude qui est vraiment top !
La brochure est à lire aussi pour tout savoir sur les EI


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 01 Juillet 2016, 20:03
Ah ben merci Claude, je ne pense jamais à y aller :fsb2_yes:
super la doc sur les EI, très bien faite


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 07 Juillet 2016, 6:39
Juste pour rire, et parce que la ronron-thérapie fait un bien fou, parait-il.
Clin d'œil aux mémères à chats comme moi !

http://www.lemonde.fr/m-perso/...90_4497916.html

Bonne journée


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 14 Juillet 2016, 18:48
Bon !
De mes petites nouvelles, vu que ça fait longtemps !
En fait ça fait longtemps aussi que j'ai envie de vous dire, mais souvent le matin, je viens lire et répondre,
ça me prend facile une petite heure, et puis je suis happée par ma vie active, et pas le temps de faire un post un peu long.

Mais pour la science, là, ce soir, je vais prendre le temps !

Donc, zéro baclo depuis... un bail, avec une petite reprise je ne sais plus quand, puis à nouveau zéro...

Comme Sissi, j'ai perdu 20 kilos faciles, juste parce que plus de compulsions, puis stagnation...
Chiant, je vous l'accorde, et en même temps, la vie sans compulsions est tellement plus confortable que je m'en fiche un peu
D'autant que j'ai surement remplacé de la graisse par du muscle grâce à ma mobilité retrouvée (avant je me déplaçais, maintenant je bouge !)
et le sport (piscine, marche et jardinage), régulièrement. Et puis tus les changements dans ma vie que j'ai pu réaliser,
et sans le traitement baclo, je ne sais pas si j'aurai pu aller au bout, franchement...

Mais voilà, cet hiver, il m'est arrivé deux choses très désagréables...
Un zona, vers février, puis une sciatique, une belle une grosse sciatique bien handicapante,
de la fesse à la cuisse, en passant par le mollet et en faisant hurler la cheville de douleur.
à devoir prendre deux cachets de paracétamol codéine le matin avant de pouvoir effectuer la levée du corps.
Grosse fatigue, j'ai arrêter de bouger, je me suis emmerdée dans mon canapé, ou devant mon ordinateur, clouée.
Et j'ai bouffé, par ennui, frustration et fatigue.
Pas par compulsion, mais tout de même j'ai bouffé, même si rien à voir avec les crises d'avant.
Et bien sûr, j'ai pris des kilos (pas 20 tout de même) et certaines habitudes sont revenues,
par rapport auxquelles, j'ai du faire un effort de résistance

Du coup, j'ai décidé de reprendre du baclo.
Ca fait 15 jours, je suis à 60mg.
Déjà, je sens que les pensées obsessionnelles sont moins fortes.
Il est fort, ce baclo...

Et je m'interroge...
Pourquoi c'est revenu ? Sous une forme atténuée, mais présente tout de même
Est-ce que pour me garantir, je devrai en continu prendre une dose minime de baclo ?
Est-ce que cela veux dire que je n'ai pas assez travaillé ma relation/compensation par la nourriture?

Bref, et je m'arrête là pour aujourd'hui, je livre mon cas au forum et suis ma route !

Mais je continue à vous informer, bien sûr, fidèle au titre de ce fil et au partage des évènements de l'après guérison (après seuil, et ensuite...)

Bonne soirée !


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 14 Juillet 2016, 20:32
Bonsoir Claude

Peut-être que c'est comme l'alcool, 0 baclo = 0 consommation mais en période à risque, ou de consommation un peu plus régulière, on augmente aussi le baclo, temporairement

Il y avait sans doute ce créneau que tu n'avais plus le temps de connaître, que de rester inactive, et où la compulsion existait toujours, elle a repris ses droits, tu as repris du baclo et je suis sûre que c'est temporaire


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 14 Juillet 2016, 21:34
C'est exactement ce que je pense et ce que je vis. 0 baclo= 0 alcool et pour les TCA, 0 baclo c'est... 0 -nos objets de tentation à nous, sucre, nutella, ou autre nom qu'on lui donne-

Je sens bien que dès que je passe sous les 70, j'ai du mal à resister. alors j'evolue entre 50 et 80. Si je voulais descendre sous les 60 et meme aller à 0 baclo, il faudrait que j'aille vivre dans un monastere.
Alors franchement, même si je dois prendre mes 70 ou 80mg de baclo à vie, c'est pas grave, la vie est incomparable maintenant. Les fluctuations et essais de 0 baclo, c'est juste parceque on est des pionnier(e)s, et qu'il faut bien que les gueris fassent ces experiences pour voir ce qu'on peut faire ou pas. Et comment ça fonctionne.


J'aimerai beaucoup que Nanie vienne nous dire ou elle en est, si elle a le meme souci.
Message édité 1 fois, dernière édition par Sissi (guérie pulsion alimentaire), 14 Juillet 2016, 21:39  

Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 8:21

Pourquoi c'est revenu ? Sous une forme atténuée, mais présente tout de même
Est-ce que pour me garantir, je devrai en continu prendre une dose minime de baclo ?
Est-ce que cela veux dire que je n'ai pas assez travaillé ma relation/compensation par la nourriture?


Perso, je pense que c'est en effet une histoire de relation/compensation/habitude par rapport à la bouffe ou l'alcool
En tout cas, je le ressens pour mon cas personnel
0 alcool, c'est une formule qui permet de casser l'habitude

Pour les TCA, on est accro à la bouffe en général, il n'y a donc pas de 0 possible
Chercher un 0 quelconque, c'est se focaliser tellement sur la bouffe que ça réactive en permanence la mémoire dont parle RDB


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 9:07
A un moment, j'ai bien senti que je n'étais plus accro à la bouffe du tout
Une bonne distance, la bonne distance : intérêt en cas de besoin, faim, désintérêt quand ce n'est pas utile
Finie la bouffe sans faim, et sans fin

Sauf que en effet, faire 0 bouffe, abstinence semble difficile !
Et donc il suffirait d'une mauvaise période pour revoir venir les habitudes de compensation ?
Fatigue, stress, frustration, tout ce qui avant attirait la crise jusqu'à ce qu'elle devienne quasi automatique au moindre stimuli négatif ?
Jusqu'à ce que l'addiction devienne une partie de nous, dont on a du mal à se passer, comme devoir renoncer à une partie de notre identité ?
D'abord insidieusement (ça se voir moins qu'en comptant les unités d'alcool, ou les "cadavres" dans la poubelle, j'imagine),
c'est juste un petit peu trop de temps en temps, ce qui passe facilement pour de la gourmandise ou du péché mignon.
Et c'est vrai que je n'ai pas vu venir tout de suite.

Et effectivement le "défi" du zéro baclo attire une vigilance qui fait penser bouffe, autrement, mais penser bouffe un peu trop souvent !
Et même s'il y a plein de gens qui pensent bouffe tout le temps (je pense à une diététicienne, dont c'est le métier, un cuistot, tous les métiers dit "de bouche"
une mère de famille, qui remet le couvert tous les jours, ou même plein de minettes un peu obsédées par la taille de leurs fesses, mais pas addicts pour autant...),
pour nous, ça rappelle la fameuse mémoire.

En même temps, je pense que ça doit pouvoir se travailler...
C'est à la fois du comportemental, et de la relation au corps (reconnaître ses besoins au travers des sensations, faim, satiété, trop, pas assez)
Et du psy aussi ! Relation à la bouffe, relation à l'autre, bonne distance avec l'autre, bonne distance avec la bouffe.
Depuis longtemps, le parallèle me semble évident... C'est la relation qui soigne.
Nanie a fait un travail post-guérison, je pense, et elle a une vie très remplie.
En fait, pour savoir si elle en est à zéro, il suffit d'aller le lui demander, mais perso, je n'ai pas de doute !
D'autant moins que je ne pense pas que nus soyons tous pareils... Des dénominateurs communs, oui, mais pas de généralités.

Bon, mais je ne me prends pas la tête avec ça, d'autant que à part un léger déséquilibre quand je me lève, je n'ai aucun ES,
contrairement à mes débuts où à 60, ça tapait déjà un peu plus. Et j'ai la conviction qu'il ne me faudra pas monter tant que ça.
Je sais comment ça fonctionne, maintenant, j'ai au moins zéro stress par rapport au traitement,
je pense que mon corps et mon cerveau acceptent la molécule sans aucun à priori (résistance) qui pourrait freiner le résultat

Wait and see !

Bonne journée


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 9:50
Je pense aussi que ça peut se travailler
Mais je crois qu'il faut investir sur plusieurs années, se donner du temps


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 10:35
Pour les alcooliques, il y a l'eau et l'alcool, pour les TCA, il y a malbouffe et bonne bouffe. On sait toutes à quel plaisir on est accro ou pas. Un alcoolique (la je parle du mien par exemple) avait ses preferences niveau alcool (pastis, vin rosé et wisky, jamais bierre par exemple) et et si y avait pas, il aurai pu aller vers n'importe lequel u compris vers un qu'il n'aime pas. Chez nous, y a de grandes chances que ça soit pareil. Je parle donc pour moi, je ne generalise pas. J avais aussi mes preferences, (chacune les siennes, fromage, charcuterie, nutella, eclair ou pizza c'est selon son histoire) et c'est uniquement quand il y a plus ça qu'on va vers le reste, comme chez les alcooliques.

Alors, nous savons tres bien faire la difference entre bonne bouffe et malbouffe (meme si la frontiere peut etre floue parfois) comme l'alcoolique sait faire la difference entre alcool et eau, avec le flou qui est peut etre le coca, la biere sans alcool,(bon ou pas bon, bof) mais si deja quand nous sommes gueries, nous supprimons ce que nous savons etre malbouffe (parceque nos innombrables parcours dietetique, nutrition nous l'ont appris, c'est un tres grand pas.
Quand je mange mon alimentation saine, je ne suis pas en danger, et pourtant elle comporte des sucres (dattes, fruits divers, glucdes comme millet, quinoa, sarazin ou les legumes racine qui sont des glucides aussi) mais ce sont des glucides qui ne me font pas le meme effet que les autres glucides (les produits raffinés, industriels, les farines blanches etc)

POUR MOI, le 0 alcool, correspond à 0 malbouffe, pas à 0 nourriture evidemment!

Et pour parvenir à 0 malbouffe, il ne faut pas vivre dans notre societé, il faudrait vivre dans une grotte. Alors je garde mes quelques mg de baclo et ça va tres bien.


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 10:50
Oui sauf que ta quasi 0 malbouffe ne te permet à l'évidence pas de diminuer le baclo
J'aurais tendance à dire au contraire, parce que vu l'ancienneté de ta guérison, tu es quand m^me haute en baclo
La solution pour être à 0 baclo ne passe donc pas par manger sain


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 12:11
Oui, à mon avis, il y a encore autre choses en plus de zéro "malbouffe" ou pas
Sinon, ça serait trop simple !
Quelque chose de plus subtil, en lien avec sa relation à son environnement, en lien avec les autres, et les émotions.
En lien avec une part de la personnalité, peut être un peu trop sensible, un peu trop "pas pareille",
pas conforme (dans le sens dans la norme), ou différente, à assumer mieux.


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 12:58
JE NE SUIS PAS A 0 MALBOUFFE !!!!!

je me tue à vous dire qu'à chaque retau, invitation je mange comme vous! et ma vie privée sociale familiale est importante, dumoins comme avant le baclo. tu veux pas comprendre Sylvie????????

Si j'avais continué à vivre comme pendant ma cure, seule, à ne me preoccuper que de moi, à manger ce que je veux à l'heure ou j'ai faim, sans devoir attendre que ce soit l'heure de la famille, et bien, je serai depuis longtemps à 0 baclo!

je le fais quand je peux , dans mon quotidien, et ça me permet d'avoir une super forme et de garder ma nouvelle ligne, mais en effet, ça ne permet pas de baisser le baclo. Pas plus qu'ameisen ou d'autres qui fluctuent aussi leur dosage ou toi si je me souviens bien, tu le fais aussi, non?.

Il se trouve qu'à chaque fois que que je dois reaugmenter c'est quand je suis confrontée à cette malbouffe, à Noel, ou quand j'ai des gens à la maison à qui je ne peux pas faire comme je voudrais mais comme "on" doit faire quand on mange "normalement", surtout des jeunes (et j'en ai beaucoup dans mon entourage ) à qui l'on ne fait pas des legumes cuisinés ou des crudités sans avoir la gueule.
Message édité 1 fois, dernière édition par Sissi (guérie pulsion alimentaire), 15 Juillet 2016, 13:02  

Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de Bene
  • Age : 27 ans
  • Messages : 729
  • Inscrit : 04 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 15:04
Je pense que Claude ne te visait pas du tout Sissi.

Et d'ailleurs faudrait peut être arrêter avec cette notion de mal bouffe. Parce que l ça devient trop général.
Pour rappel la définition de la malbouffe est la suivante:
"La malbouffe est le terme populaire donné à la nourriture jugée mauvaise sur le plan diététique en raison notamment de sa faible valeur nutritive et de sa forte teneur en graisses ou en sucres. Les hamburgers, les hot-dogs, les frites, les pizzas, les sodas en sont des archétypes."
Manger au restaurant ou un repas en famille n'est pas synonyme de malbouffe.


Début du traitement le 22 juin 2014 - Seuil atteint début octobre.
Après 4 semaines à 150mg on entame la descente.
Janvier 2016: retour des crises.
Au 04 novembre: 30mg au réveil, 30 mg à 12h, 30mg à 14h, 30mg à 18h, soit 120mg.
_j'espère que tu danses, moi j'habite au bord du vide...
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 15:57
Je sais bien que ce n'etait pas Claude.

En effet, il est tres compliqué de definir ce qui nous fait du mal. Quand je mange au restau et que je peux choisir, y a pas de souci. Mais quand c'est des repas d'assemblée generales, d'asso etc, pas le choix.

Par contre quand je n'ai pas le choix, c'est plus compliqué car la malbouffe telle que tu la definie justement, c'est le plus souvent au menu des gens lorsqu'ils invitent, sous pretexte que ça "fera plaisir " à leurs invités.

Combien de fois je me suis retrouvée invitée, et que l'apero malbouffe s'eternise alors que je creve de faim parceque c'est l'heure(biscuits apero, au pire des cas, feulletés soi disant maison à la pate feuilletéee industrielle et autres cake etc), c'est pas un jugement , c'est une constatation et c'est pareil pour le reste du repas surtout quand y a des enfants ou jeunes à table, on dirait que leur faire plaisir est la priorité, c'est une constatation aussi, donc.... tout depend de qui nous invite, mais le plus souvent, ce sera pas top.
Message édité 1 fois, dernière édition par Sissi (guérie pulsion alimentaire), 15 Juillet 2016, 15:58  

Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 16:14


Si j'avais continué à vivre comme pendant ma cure, seule, à ne me preoccuper que de moi, à manger ce que je veux à l'heure ou j'ai faim, sans devoir attendre que ce soit l'heure de la famille, et bien, je serai depuis longtemps à 0 baclo!


Oui possiblement, mais pour moi pas grâce à la nourriture, mais parce que simplement cela te permettrait d'être en accord avec toi et sans stress.

Ce que je voulais dire, c'est qu'il est illusoire de croire que le fait de bien manger a une influence quelconque sur la dose de baclo.
Pour moi c'est le stress qui fait déraper, pas le sucre
La preuve, il me semble, en est que tu es celle qui mange le plus sain et que tu es loin d'être à faible dose de baclo

OA gardait du baclo pour contrer son anxiété, cela n'avait rien à voir avec l'alcool
Quant à moi, il m'est arrivé une fois d'augmenter, c'est du passé


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 16:53
On y arrivera pas.......l'alcool appelle l'alcool, le sucre appelle le sucre.


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 19:05
Non l'alcool n'appelle pas l'alcool ...
Quand on est indifférent, on peut consommer sans retomber dans le tonneau
Cette histoire de 0 baclo = 0 alcool n'est d'ailleurs pas démontrée

Pour les TCA, c'est de toute façon bien plus compliqué, on n'est pas juste accro au sucre


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 20:24
Non, évidemment, je ne visais pas Sissi en disant zéro malbouffe, et la définition de Béné recentre un peu aussi les choses
Tous les mardis, j'ai un apéro réunion avec un groupe de travail, il y à boire de tout ce qu'on peut trouver dans un bar
et je prends mon Perrier rondelle parce que j'aime ça et que je veux garder ma tête pour discuter
(alors que si je bois à jeun, je suis saoule tout de suite) et il y a des chips et des biscuits à apéro : je n'en prends jamais parce que je n'aime plus ça.
En même temps, je n'arrive jamais affamée, je prends un truc avant.
Si ça arrivait un soir, je crois que je prendrai un jus de tomate pour me remplir l'estomac,
mais chips et gâteau apéro, non, plus jamais, j'en ai perdu le goût

Ma rechute, et encore, je ne la considère pas comme ça, car rien à voir avec les compulsions d'avant,
pour moi c'est clair, elle est due à la fatigue et à l'ennui, qui sont une forme de stress :
je me sentais diminuée et vide, pas capable de dynamisme pour entreprendre quoique ce soit "à la place de"

Le stress, le vide, appelle chez moi un geste de "gavage" : boire (et pas forcément de l'alcool) ou manger, (ou encore fumer, mais là, je vapote)
et manger de trop de "bonne bouffe" y compris (énorme salade, bcp de légumes, jusqu'à ressentir cette impression d'avoir l'estomac bourré
C'est déjà mieux qu'avant mon traitement, car avant, ça aurait été plutôt n'importe quoi, et de préférence "du stock" que je ne fais plus maintenant
Sauf que... parfois j'y pense encore, alors que ces pensées avaient totalement disparus

Et je pense que ce geste a un sens, le symptôme a un sens
Trouver le sens et le geste pourra disparaître
La première fois que j'ai trouvé ce "concept" auquel j'adhère, c'est dans le livre de Maisondieu, Les alcooléens,
le livre le plus intelligent avant le baclo que j'ai pu trouver sur les addictions.

Et l'alcool appelle l'alcool et le sucre appelle le sucre, franchement, je ne sais pas et je ne le ressens pas comme ça.
Ce qui appelle l'alcool ou la bouffe, à la base, c'est une émotion : vide, stress, frustration, sentiment négatif...
Et la machine infernale peut alors se déclencher... chez nous les addicts, alors que chez qq'un d'autre, elle s'arrêterai sans doute toute seule.
Je reprends mon traitement justement parce que j'ai peur, compte tenu de mon passé, que la machine ne s'arrête pas toute seule...

Voili...


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 15 Juillet 2016, 21:19
Cela expliquerait qu'après mon indifférence à l'alcool - ou plus exactement ma répulsion à l'ivresse - je me remplisse encore autrement
Comme tu le dis, même avec de la nourriture saine, on peut aussi avoir envie de se remplir, ça ne me gêne pas de faire de la compulsion avec des crudités, ça reste de la compulsion

Stress je ne le ressens pas, mais relation à l'autre, certainement, combler un vide, mais quel vide? et pourquoi la compulsion ne cesse-t-elle de grandir après la guérison du problème alcool?

Comment ai-je fait pendant 9 ans d'abstinence, où j'ai été capable de manger équilibré pendant presqu'un an, de vapoter, sans compensation aucune?

La rechute totale, j'en connais l'origine, le décès de mon père, qui a en fait cadré toute ma vie, quelque chose comme ça, devoir se reconstruire sans lui, mais devoir reconstruire toute sa vie, ou du moins son futur

Mais il revient en rêve, toutes les nuits, avec les limites qu'il m'impose, en journée aussi finalement

Comment se libérer?

Edit: le sujet ouvert est vraiment intéressant, on parle de comportement, et revoici la porte ouverte pour la guéguerre habituelle que l'on retrouve à tous les coins du forum... dommage

*
Message édité 1 fois, dernière édition par Manue Velvet, 15 Juillet 2016, 21:24  

Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Claude...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 16 Juillet 2016, 7:33
Quel vide ? Y'a que toi pour y répondre, Manue...
Y répondre à ta place ne serait que projection ou interprétation

Moi aussi dans mon long parcours d'addiction sans drogue (mais avec de l'alcool en excès par périodes), j'ai pu contrôler naturellement
ou plutôt naturellement réguler mes compulsions
Comme par hasard, cela correspond à des périodes "pleines" de ma vie, au niveau privé comme professionnel : pas besoin de plus
Et puis quand l'environnement se dérègle, j'encaisse avec ce que je sais le mieux faire : la bouffe
Un autre que moi sans addiction aurait fait sans doute autrement : vivre sa tristesse, son stress, autrement

Comment se libérer ? C'est là que le baclo ne fait pas tout et qu'il est utile de trouver un endroit où poser tout ça,
l'oreille attentive d'un ami, d'un parent, d'un psy, un soutien, chacun son truc : la solitude empire l'affaire

Pas de problème pour moi pour les "guéguerre", le conflit fait aussi partie de la vie
Mais ne hurlez pas en majuscules, siouplait ! Ca casse les zoreilles !

Bonne journée
Pray for Nice


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26148
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 16 Juillet 2016, 7:53
Claude
Merci, oui se faire accompagner serait une bonne idée, la solitude + l'inactivité n'aident pas beaucoup pour avoir une bonne hygiène de vie (repas réguliers pour commencer)
Ok pour les discussions "guéguerre" :fsb2_yes:
Je pense à Nice aussi


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 16 Juillet 2016, 9:58
Ok :) , je crierais plus ! mais parfois ça fait du bien quand on sent qu'on est pas entendu.

J'ai bien pris le temps de reflechir à tout ce que vous dites, Sylvie, Claude, Manue.... mais je ne peux pas m'y resoudre. La vie est faite de merdes diverses et variées, y en a pour chacun, et elles se renouvellent regulierement. Alors me dire que c'est à cause de la vie que je bouffe, ça ne me va pas du tout. Ca veut dire que ça ne finira jamais.

Par contre la ou je peux agir, c'est bien sur ce qui me fait reagir en bouffant à ces evenements. Et c'est la que j'ai mon avis que personne ne partage ici. Alors qu'on est toutes la à prendre un produit qui agit sur les neurotransmetteurs, la cause de ce deficit que le baclo regle, a bien eté induite par un dereglement..... physiologique? psychologique ? J'ai ma reponse. Elle ne plait pas. C'est dommage.
Le fait de manger sainement,(meme si je n'y arrive pas chaque jour, parceque la vie continue et que j'en fais partie), m'ouvre une porte de sortie.

Tenter de reparer mon microbiote qui, d'apres de plus en plus de scientifiques, conditionne nos emotions, me laisse presager qu'un jour, il le sera (réparé) , c'est mon boulot à moi maintenant et c'est en changeant mon alimentation que j'y travaille .

Le stress que j'ai quand je suis à la maison et que je n'ai pas en cure par exemple, il est parfaitement normal, il est assumé, c'est un stress banal, ponctuel (agacements, petites chamailleries avec le beau fils ), qui montre que j'ai une vie justement sociale, amicale, familiale. Personne ne peut eviter tous les stress. Je n'ai pas de patron sur le dos, pas de soucis financier, pas d'enfant à elever et mon beau fils, je n'ai que sa bouffe à gerer, son pere s'occupe du reste. Alors du stress, j'en ai pas. Mon seul enorme souci, c'est d'etre ecartelée 2 fois par jour au niveau des repas.

Leur plaisir à eux 2 ou notre santé à tous les 3..... c'est aussi simple que ça. Si je choisis leur plaisir, je fais entrer le loup dans la bergerie 2 fois par jour pour moi.

Et je ne sais pas quel alcoolique gueri s'infligerai ça 2 fois par jour (mon mari ne souhaite pas voir la bouteille de vin sur la table 2 fois par jour, je lui ai proposé de le faire , juste pour voir ! refus)

Par contre, ça ne pose de probleme à personne qu'il y ai sur cette table les produits qui sont mes problemes. Et encore mieux.... que je devrais passer du temps à preparer, car je ne vais pas acheter des quiches ou gateaux surgelées ou meme des plats cuisinés, n'est ce pas? Si je suis une bonne épouse et belle mere, je dois cuisiner ce qu'ils aiment moi meme. Malgres tout ce que j'apprends, malgres mes convictions, ma formation, les preuves que j'accumule sur les mefaits de l'alimentation qu'on me reclame. Mon unique stress il est la. Il est tout à fait gerable. Et c'est pas un psy qui pourra m'aider pour ce dilemne. J'ai les avis de mon entourage sur le sujet et je fais actuelement le tri dans tout ça, sereinement. J'elabore des solutions, des strategies, je parle avec mon homme.

Le stress permanent , excessif, les gros soucis , ça oui, ça epuise l'organisme, et ce n'est pas du tout celui que je vis. stress, surrenales,etc

Donc le stress "normal" est geré naturellement quand on a un organisme en bon etat de marche, des surrenales en forme, le cortisol qui va bien etc. Et c'est la dessus que joue l'alimentation saine un max de couleurs, de varieté de vitamines ,enzymes, nutriments et acides aminés naturel, qui se trouvent en grande majorité dans les fruits et legumes crus, les oleagineux, les graines germées, etc..... Et c'est que j'applique au quotidien, en tout cas le plus souvent possible.

Depuis que je suis sous baclo à ma dose moyenne), je sens bien que j'apprehende ces epreuves de la vie tres differemment d'avant (ou ma seule solution etait de pleurer et bouffer)
J'ai juste envie que dans l'avenir, ce ne soit pas le baclo qui fasse ce boulot mais mon organisme qui aura retrouvé toutes les armes pour le faire seul.
Message édité 1 fois, dernière édition par Sissi (guérie pulsion alimentaire), 16 Juillet 2016, 10:03  

Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33693
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Juillet 2016, 10:08
Sissi

Compte tenu de l'investissement énorme que tu mets sur la nourriture, il me parait évident que le stress de devoir composer est énorme pour toi, même si tu ne t'en rends pas compte. Il est de plus permanent.

Tu dis qu'un psy ne pourrait pas t'aider, je n'en suis pas certaine
Il pourrait te guider pour que tu lâches du lest

Edit : l'histoire de la bouteille de vin, je ne comprends pas bien.
Perso, elle pourrait bien être sur la table en permanence, elle ne me dérangerait pas.
L'indifférence, c'est bien de ne plus faire attention à l'alcool
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 16 Juillet 2016, 10:41  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 16 Juillet 2016, 10:42
Je vois ce que tu veux dire. Mais j'en lache du lest, promis.... une fois par semaine, je leur commande la pizza, tous les midi, je me prepare à manger que pour Domy et moi, je le laisse faire ce qu'il veut et manger à 14h sa demi baguette et son fromage, sans rien dire , Mais je ne veux et ne peux plus faire comme si je ne savais pas et continuer comme avant, quand j'etais grosse et malade et que je cuisinais des plats en sauce, les feculents, ce que j'aimais moi aussi. C'est cette alimentation qui m'avait rendue malade comme ça. Il est hors de question que je recommence.

Si je suis trop bas en baclo, la bouffe qu'ils me reclame me tente. Et si je remonte assez pour etre indifferent j'ai des ES. Je vais etre egoiste et je vais penser à moi. Leur plaisir, ils iront se le prendre dehors. Quand j'ai eté absente pendant 3 semaines, Domy m'a dit que Gaetan en avait marre des pates et des haricots verts en boite :)
Le soir nous mangeons cuit, des legumes que je cuisine super bien , domy adore, mais l'autre non biensur, et ils se rajoutent viande, charcuterie, fromage et baguette et desserts etc que je leur achete. Des trucs que moi je ne veux pas manger (parceque je sais) mais que je dois subir de voir, servir, ranger ensuite. Ils ne sont pas privés, mais se font un malin plaisir de se liguer pour se faire passer pour des victimes. Quel alcoolique gueri et à faible dosage supporterai de vivre ça avec l'alcool?
Message édité 1 fois, dernière édition par Sissi (guérie pulsion alimentaire), 16 Juillet 2016, 10:43  

Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 55 ans
  • Messages : 9414
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 16 Juillet 2016, 10:46
Pour la bouteille sur la table , Et ben t'a de la chance et peut etre que tu devrais essayer , juste pour experience. A quel dosage es tu en ce moment?


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene